Publié par Gaia - Dreuz le 8 décembre 2018

En marge d’une action des lycéens et des gilets jaunes, des violences ont éclaté, ce vendredi 7 décembre, à Saint-Brieuc. Un petit groupe d’agitateurs a semé la zizanie près du lycée Eugène-Freyssinet. Un surveillant a été pris à partie.

Ambiance tendue, ce vendredi 7 décembre, aux abords du lycée Eugène-Freyssinet, à Saint-Brieuc. Vers 10 h 30, en marge d’une action des lycéens, une quinzaine de jeunes particulièrement virulents ont semé la pagaille.

Jets de bouteilles en verre, tentative de mettre le feu à une poubelle… « Ce ne sont pas nos lycéens qui font ça », assure le proviseur Pascal Caro. Pour autant, certains auraient tout de même tenté de pénétrer dans l’enceinte de l’établissement. Tentant de s’y opposer, un surveillant a été pris à partie et a reçu quelques gifles et coups de pied. Il n’est pas blessé.

C’est finalement une poignée de lycéens qui a appelé les jeunes à se disperser. Une trentaine d’adolescents s’est alors mise en route vers le centre-ville. Mais la situation n’a pas tardé à déraper. À peine arrivée rue Théodule-Ribot, située à une centaine de mètres du lycée, des heurts ont éclaté entre les jeunes et les policiers. Ces derniers ont quadrillé le secteur longuement et le calme est revenu rapidement.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Une action devant la préfecture

Un peu plus tôt, vers 8 h 30, la situation avait déjà été tendue, mais du côté de la préfecture des Côtes-d’Armor. Une cinquantaine de lycéens et Gilets jaunes étaient présents pour bloquer l’établissement pendant qu’une délégation de lycéens y était reçue.

Vers 9 h 30, des lycéens auraient lancé trois bouteilles remplies de liquide en direction des forces de l’ordre. « Un mélange d’acide chlorhydrique et d’aluminium », selon elles. Une femme Gilet jaune, venue avec une vingtaine de collègues pour assurer la sécurité de la manifestation, se serait brûlée un doigt en ramassant une des bouteilles.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Letelegramme

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz