FLASH
[22/01/2019] Braquage d’une banque sur les Champs-Élysées: les suspects en fuite avec le contenu de 30 coffres  |  La Cour suprême confirme temporairement l’interdiction des transsexuels dans l’armée demandée par l’Administration Trump  |  [21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 9 décembre 2018

Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, a estimé ce samedi que la dissolution de l’Assemblée nationale semblait « s’approcher comme une issue raisonnable »

Présent à Bordeaux ce samedi, pour la convention de la France insoumise pour les élections européennes, Jean-Luc Mélenchon s’est exprimé devant la presse peu après 12h30. Alors que l’acte IV des gilets jaunes a débuté ce matin, l’ex-candidat à la présidentielle s’est félicité de l’ampleur du mouvement :

« Les campagnes d’intimidation et d’affolement n’ont pas empêché la mobilisation de se faire. »
Jean-Luc Mélenchon

Il a ainsi salué : « Des participations familiales importantes avec un côté bon enfant et blagueur. On a eu l’impression qu’au niveau parisien il n’y avait qu’une question qui importait : celle des violences. Au point qu’on peut se demander, si elles n’étaient pas souhaitées. »

En revanche pas question pour lui d’appeler les manifestants au calme : « Je n’ai pas l’intention de faire le chien de garde », assure-t-il.

« Les gens, poursuit-il, n’ont que faire des appels paternalistes ou maternalistes au calme et à toutes ces belles phrases que la bourgeoisie aime distribuer au peuple. La question de l’appel au calme n’a pas de sens. Sinon qu’il est très blessant pour ceux qui l’entendent et ceux qui sont invités sans arrêt à les prononcer. Ce n’est pas mon rôle. Je crois à la démocratie, à la politique, au dialogue. »

Gouverner : « On est toujours prêt »

A ce stade, pour Jean-Luc Mélenchon : « La situation marque un échec du pouvoir et de sa tentative de faire reculer la mobilisation. Le président de la République va être mis au pied du mur. Il va lui falloir trouver une réponse politique à une situation qui ne reflue pas. »

Le député des Bouches-du-Rhône l’a assuré :

« Il faut aller au vote. La dissolution me semble s’approcher comme une issue raisonnable, tranquille et positive. »
Jean-Luc Mélenchon

Interrogé pour savoir s’il était prêt à gouverner en cas de dissolution de l’Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon a répondu : « On est toujours prêt. On l’est depuis un moment. »

Source : Sud-Ouest

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz