FLASH
[19:10] La sénatrice Murkowski fait marche arrière et votera pour le siège vacant à la Cour suprême, tuant les espoirs des Démocrates de bloquer le candidat de Trump  |  la ministre des Armées reconnait que les militaires de Creil qui avaient rapatrié les Français de Wuhan le 31 janvier n’ont jamais été testés à leur arrivée en France  |  La sénatrice Kelly Loeffler publie une publicité se qualifiant de « plus conservatrice qu’Attila le Hun ». Son adversaire souligne qu’Attila était polygame et a tué des milliers de chrétiens  |  Une femme poursuit Instagram (propriété de Facebook) pour avoir espionné des utilisateurs par le biais de la caméra iPhone  |  Gucci met en vente des salopettes en denim avec un effet « tache d’herbe » pour 1 400 dollars  |  Libéralisme: Bolsonaro poursuit sa campagne de privatisation au Brésil  |  Fâchée par les liens arabo-israéliens, les Paleostiniens quittent la présidence des sessions de la Ligue arabe  |  La crise en Méditerranée orientale et les liens avec la Turquie domineront les élections présidentielles du mois prochain en Chypre du Nord  |  Pourparlers de réconciliation inter-palestiniens entre le Hamas et le Fatah en Turquie (indice : c’est la 20e fois)  |  Assange pourrait faire une tentative de suicide dans une prison britannique s’il est extradé vers les États-Unis  |  Six blessés par armes à feu à New York malgré l’affirmation selon laquelle la violence armée est en baisse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 9 décembre 2018

Le Journal du Dimanche publie une enquête d’opinion commandée par La République en Marche en vue du scrutin de mai prochain.

Simple contre-feu ou hypothèse crédible? Selon le Journal du Dimanche en kiosques ce 9 décembre, le parti présidentiel La République en Marche a commandé un sondage à Ipsos dans lequel la politisation des gilets jaunes est éprouvée. Ainsi, l’institut a testé sur les quelque mille personnes interrogées la possibilité que la mobilisation présente une liste aux élections européennes du mois de mai.

Et les résultats sont remarquables: en cas de participation d’une liste de gilets jaunes au scrutin, celle-ci se placerait immédiatement en quatrième position avec 12% des voix, certes loin de LREM (21%), mais au coude à coude avec le Rassemblement national (14%), les écologistes (13%), les Républicains (11%) et la France insoumise (9%).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Si ce scénario est pour l’heure très peu probable, du fait du manque d’unité et de revendications précises au sein du mouvement, il est intéressant de noter à qui les gilets jaunes ponctionneraient des votes. En effet, sans leur liste, le même sondage donne trois points de plus au parti d’extrême droite présidé par Marine Le Pen (17%) et autant aux Insoumis de Jean-Luc Mélenchon (12%).

Le parti d’Emmanuel Macron désormais présidé par Stanislas Guérini, en revanche, demeurerait à 21% des voix. Reste toutefois à savoir ce que va devenir le mouvement, pour l’heure largement soutenu par les Français, mais pas forcément aussi populaire dans six mois, au moment du scrutin européen.

Le sondage cité ici a été réalisé pour LREM par l’Institut Ipsos les 5 et 6 décembre derniers sur un échantillon représentatif de 957 Français âgés de 18 ans et plus.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Huffingtonpost

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz