FLASH
[22/01/2019] Braquage d’une banque sur les Champs-Élysées: les suspects en fuite avec le contenu de 30 coffres  |  La Cour suprême confirme temporairement l’interdiction des transsexuels dans l’armée demandée par l’Administration Trump  |  [21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 9 décembre 2018

La PMA-GPA permet de penser l’emprise de la logique marchande sur la reproduction et la sexualité. La PMA-GPA permet de penser la logique de l’aliénation marchande sur la production des enfants-machines.

Les PMA-GPA LGBT subversives subissent la logique de la marchandisation selon les règles LGBT du capitalisme en vue de la manipulation-instrumentalisation des enfants-machines dans la vie quotidienne.

Les phénomènes nouveaux qui sont observés à travers les revendications LGBT subversives pour le droit à la PMA-GPA pour tous mettent en scène et imposent la réflexion sur le corps et sa réification LGBT.

L’éducation et la famille, et aussi la religion, contribuaient autrefois à façonner les comportements et les caractères. La socialisation est réalisée dans le cadre de la famille normale qui crée le lien entre l’enfant et l’ordre social. La société traditionnelle normale repose sur une disposition du caractère qui valorise le devoir, la discipline, la socialité. Au contraire, l’amour et les plaisirs homosexuels ont été longtemps dévalorisés.

L’organisation du régime patriarcal permet de maintenir l’ordre dans la famille par l’éducation.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’organisation patriarcale a réussi longtemps à maintenir la stabilité dans la famille et dans la société fondée sur le respect à l’égard de l’autorité paternelle. Ensuite, l’émancipation des femmes a été fondée sur la critique du patriarcat en valorisant la recherche du bonheur individuel et le plaisir sensuel. On a voulu croire que la sexualité fournirait une occasion de satisfaction individuelle et d’épanouissement personnel.

La société patriarcale oblige l’homme à s’affirmer et à démontrer son autorité. Elle oblige la femme à se soumettre à l’autorité paternelle, celle des hommes. La société égalitariste moderne présente le féminisme comme ce qui exprime l’émancipation de la femme moderne et indépendante, laquelle doit chercher toujours à s’affirmer contre l’autorité-domination des hommes. La société féministe égalitariste moderne orientée vers des changements sociaux radicaux manque de perspectives en terme d’organisation des civilités sociétales.

Les PMA-GPA LGBT subversives antisociales s’orientent vers la consommation et une industrie pour la production des enfants-machines. C’est pourquoi on invente les enfants-marchandises de loisir. Les LGBT proposent de fabriquer un enfant fondé sur les désirs que la société de consommation doit satisfaire pour les LGBT. Malgré la promesse d’assouvir tous les désirs LGBT avec les enfants-marchandises de loisir, les PMA-GPA LGBT subversives antisociales ne feront qu’alimenter l’insatisfaction, l’envie, et la frustration des LGBT.

La famille traditionnelle normale repose sur une intimité physique et émotionnelle, sur des sensations de proximité, d’intimité et de bien-être.
Au contraire, le sexe est omniprésent dans la propagande des LGBT.

La plupart des LGBT assouvissent des désirs sexuels par la multiplication-succession des rencontres fortuites fondées sur la recherche constante du plaisir sexuel. Le sexe devient un moyen dont on dispose pour tirer avantage de relations chosifiées et déshumanisées qui restent strictement profitables. Le sexe, c’est seulement « quelque chose que l’on fait » sans devoir tenir compte de ce que l’on est et de qui on est.

Malgré les mouvements de libération homosexuelle, le conformisme LGBT perdure avec les PMA-GPA LGBT subversives antisociales. N’ont-ils pas tout simplement sous-estimé la force du religieux ?

Les LGBT veulent faire croire que les homosexuels seraient considérés comme des êtres déviants qui n’auraient conquis qu’une émancipation partielle s’ils ne peuvent pas exiger le droit à la PMA-GPA pour tous. C’est pourquoi les PMA-GPA LGBT subversives antisociales militent pour le renversement de la société.

La LGBT-sphère homosexuelle est alors une idéologie politisée imposée par le mythe de la recherche du plaisir infini avec la production des enfants-machines et la fin de la famille traditionnelle normale.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Pour la critique LGBT radicale, la famille traditionnelle normale « père, mère, enfant, cellule familiale » stable et monogame demeure l’unique modèle à détruire au même titre que le conditionnement psychique de la civilisation patriarcale qui impose une répression des désirs et des instincts. Pour la critique LGBT radicale, les interdits sexuels n’ont plus court et les possibilités de satisfaction sont illimitées. Le principe de réalité s’efface devant la prédominance du principe de plaisir. La critique LGBT radicale valorise le refus de l’ordre social incarné par la famille traditionnelle normale. Mais la transformation sociale LGBT ne peut s’appuyer que sur la loi. Les PMA-GPA LGBT subversives reposent sur une contestation permanente pour refuser les règles sociales. Cela aboutit à l’exploitation de l’autre comme objet du désir homosexuel pour valoriser le principe du plaisir individuel en croyant résoudre ainsi toutes les névroses et tous les problèmes de la vie humaine.

L’individualisme LGBT contemporain impose la destruction nécessaire de la civilisation actuelle pour libérer les instincts sexuels et les pulsions dès l’école ! Pas question pour les LGBT de rechercher le bonheur et l’épanouissement dans la société traditionnelle normale actuelle.

Il faut changer par la loi l’ordre social et la famille traditionnelle normale.

C’est ce que les PMA-GPA LGBT subversives antisociales s’efforcent de réaliser.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz