FLASH
[20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  |  [18/01/2019] Le président Trump et le dictateur communiste nord-coréen Kim tiendront un deuxième sommet fin février  |  Le soutien aux Gilets jaunes en net regain, selon un sondage BFM : +7points à 67% en 1 semaine  |  André Santini : « Emmanuel Macron est entouré de gens qui n’ont aucune expérience ». Parce que Macron il a de l’expérience lui ?  |  Tamika Mallory, cofondatrice de #WomensMarch et fan du nazi noir Farrakhan, refuse de reconnaître le droit d’israël à exister  |  Pendant le blocage du gouvernement sur le financement du mur avec le Mexique, la cote de popularité de Trump explose auprès des Latinos  |  [17/01/2019] Leçon n° 34 pour les #GiletsJaunes : la liberté ne nous est pas donnée par le gouvernement mais par le droit naturel. Le gouvernement n’est pas là pour nous offrir notre liberté mais pour la garantir  |  Le mois dernier, 934 personnes ont été tuées par des islamistes dans 29 pays, dont 15 par attentats suicides. Le nombre de morts par des extrémistes de droite le mois dernier s’élevait à 0  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 10 décembre 2018

Je ne sais ce que Macron va annoncer ce lundi. Mais peu importe. Ce qui circule dans les grands médias est dérisoire. Quelques mesures financières qui consistent à lâcher d’une main ce qui pourra être repris de l’autre dans quelques mois. La promesse d’un grand “dialogue” destiné à “retisser l’unité nationale” piétinée par Macron lui-même.

L’objectif est clair et limpide. Il s’agit pour Macron de tenter d’éteindre le mouvement des gilets jaunes, de s’efforcer d’enliser, d’anesthésier, de continuer à mentir.

Même s’il annonçait un changement de gouvernement, il n’y aura aucun changement effectif de ligne politique.

Macron ne procèdera à aucune réforme fiscale digne de ce nom, et permettant une baisse des prélèvements obligatoires, seule susceptible de relancer la croissance et la création d’emplois. Il y aura toujours 9 millions de pauvres et plus de neuf pour cent de chômeurs en France. Les salaires resteront bas, et les petites entreprises resteront au bord de l’asphyxie.

Macron ne procèdera à aucune baisse significative des dépenses publiques, qui continueront à rester à hauteur de 57 pour cent du produit intérieur brut.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il continuera tant qu’il sera à l’Elysée à être ce qu’il est : un gestionnaire technocratique, étatiste et fondamentalement socialiste du déclin.

Il continuera à utiliser le prétexte du “changement climatique” pour créer des taxes et des réglementations inutiles, et pour récompenser les entreprises du capitalisme d’accointances qui bénéficient de la “transition énergétique” et qui ont contribué à financer sa campagne.

Il n’a pas été mis en place pour redonner du dynamisme et de la liberté au peuple français, mais pour faire ce qu’il fait : pour intégrer davantage la France aux directives de l’Union Européenne, ce monstre bureaucratique constructiviste qui, comme je l’explique dans mon livre Comment meurt une civilisation (plus que jamais d’actualité, hélas) conduit la civilisation européenne vers un crépuscule accéléré.

Il n’a cessé depuis qu’il est devenu Président (au terme d’un holdup électoral scandaleux) de montrer son mépris pour la France et pour le peuple français, parce que ce mépris fait partie de son ordre de mission. Il a encore montré son mépris ces trois dernières semaines et a provoqué émeutes et saccages, puis placé Paris en état de siège.

Il va sans doute remiser son mépris dans un tiroir, mais ce sera provisoire.

Il bénéficiera dans les jours à venir de l’appui presque unanime des grands médias qui, pour la plupart, sont contrôlés aussi par ceux qui ont contribué à financer sa campagne, et les grands médias disent d’ores et déjà que son intervention sera “très importante”.

Il ne fera pas ce qui s’imposerait dans la situation actuelle. Il ne dissoudra pas l’assemblée nationale aux fins de consulter la population. Il ne démissionnera pas malgré l’immense désaveu dont il est l’objet.

Il ne retrouvera pas la moindre légitimité : il est tombé bien trop bas pour cela. Mais cela ne le dérangera pas. Les institutions lui permettraient de rester même s’il tombait plus bas encore.

Il ne va pas interrompre le processus de changement de peuple qu’il a hérité de ses prédécesseurs, bien au contraire, d’où son appui au pacte de Marrakech et sa volonté inchangée de créer un islam de France qui ne sera, le cas échéant, qu’une institutionnalisation de l’islam en France et qu’une étape supplémentaire dans l’islamisation de la France.

Il continuera à détruire la souveraineté du pays et à pervertir ce qui reste de procédures démocratiques.

Je veux penser en ce contexte que le désespoir et la colère qui se sont exprimés ces dernières semaines ne retomberont pas, quand bien même désespoir et colère ne suffiront sans doute pas à chasser Macron.

Désespoir et colère ont été et sont le sursaut d’un peuple qu’on abat.

Ils ont incarné et incarnent une volonté de survie.

Ils se heurtent à l’attitude répugnante d’un homme répugnant et de ceux qui lui font cohorte.

Pour l’homme répugnant, désespoir et colère sont la réaction de chiens qu’il faut renvoyer à la niche en leur jetant quelques miettes ou quelques os à ronger. C’est ce qu’il tentera de faire ce lundi.

Désespoir et colère ne s’éteindront pas tant que ceux qu’on a traité et qu’on traite comme des chiens garderont en eux un sentiment de dignité.

Ce qui s’est passé et se passe encore en France fait partie intégrante de la vague “populiste” qui déferle sur le monde, et qui est la réaction de peuples entendant garder leur identité et leurs valeurs face à une nomenklatura mondiale qui prétend gouverner la planète en réduisant des millions de gens au statut de serfs, et dont la nomenklatura européenne n’est qu’un composant.

La vague “populiste” n’a, pour l’heure, pas gagné en France. Le combat, pour autant, ne doit pas cesser.

Quelques rares dirigeants politiques ont d’emblée compris le désespoir et la colère. Seuls quelques-uns d’entre eux ont compris aussi que désespoir et colère n’étaient pas seulement porteurs de revendications “sociales”, mais porteurs aussi de ce qui a porté Viktor Orban, Matteo Salvini et Donald Trump au pouvoir.

Je veux penser que ce ne sera pas oublié lors des prochaines échéances électorales.

Je veux penser que les insultes, les crachats et les coups adressés par la clique macronienne aux gilets jaunes resteront dans les esprits et y auront gravé une vigilance prête à faire vivre le soulèvement, et à le faire renaitre s’il s’éteint.

Ceux qui ont clamé « Macron démission » ces dernières semaines avaient raison, et ceux qui le clament encore aujourd’hui ont raison.

Un dirigeant imprégné de droiture et de respect pour la démocratie aurait démissionné. Macron n’a de respect pour rien et pour personne.

C’est juste un exécuteur de basses œuvres. Il n’est pas étonnant qu’il soit très largement détesté. Il est infiniment détestable.

Il mérite d’être chassé.

Il doit l’être. Loin. Très loin. Le plus loin possible. Vite.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz