FLASH
[22/01/2019] Braquage d’une banque sur les Champs-Élysées: les suspects en fuite avec le contenu de 30 coffres  |  La Cour suprême confirme temporairement l’interdiction des transsexuels dans l’armée demandée par l’Administration Trump  |  [21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 12 décembre 2018

Evelyn Berezin est une pionnière de l’informatique. Il y a près d’un demi-siècle, elle a émancipé bien des secrétaires en inventant, construisant et commercialisant le premier traitement de texte informatisé au monde. Elle est morte samedi dernier à Manhattan. Elle avait 93 ans.

À une époque où les ordinateurs n’en étaient qu’à leurs balbutiements et où peu de femmes participaient à leur développement, Mme Berezin, née de parents juifs russes émigrés, a non seulement conçu le premier véritable traitement de texte, mais en 1969, elle a également été fondatrice et présidente de la Redactron Corporation, une jeune entreprise technologique de Long Island qui fut la première entreprise exclusivement consacrée à fabriquer et vendre les premières machines qui allaient révolutionner le 21e siècle.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Avec comme principaux clients des cabinets d’avocats et des bureaux d’entreprises, Redactron a vendu quelque 10 000 machines pour 8 000 $ chacune avant de connaître des problèmes financiers. L’entreprise a été vendue en 1976 à Burroughs, et Mme Berezin s’est jointe à la société mère à titre de présidente de sa division Redactron, poste qu’elle a occupé jusqu’en 1980. Elle a ensuite fait carrière dans le capital risque et le conseil.

A l’âge d’or de Redactron, Mme Berezin n’était pas seule dans le domaine du traitement de texte. Son principal concurrent était IBM. Cependant, il avait du retard sur Redactron : alors qu’il fabriquait des appareils qui reposaient sur des relais et des bandes électroniques, la technologie de Berezin fonctionnait -déjà -avec des semi-conducteurs. IBM a rapidement rattrapé son retard technologique et inondé le marché dans les années 1970 et 80, suivi par des marques comme Osborne, Wang, Tandy et Kaypro.

Mais pendant les quelques sept années après que Redactron a commencé à expédier ses traitements de texte informatisés en septembre 1971, Mme Berezin était la lionne de la jeune industrie de la haute technologie. Elle était présentée dans des magazines et des articles d’actualité comme une scientifique aventureuse et bricoleur avec l’esprit logique d’un ingénieur, la curiosité d’un inventeur et les compétences entrepreneuriales d’un chef d’entreprise.

Dans un article qui lui était consacré en 1972 dans le New York Times, Leonard Sloane écrit d’elle :

« Evelyn Berezin, une personne sérieuse, à la voix douce, parle parfois comme un ingénieur système (ce qu’elle est), parfois comme un directeur commercial (ce qu’elle est) et parfois comme le promoteur d’un produit sophistiqué (ce qu’elle est). C’est aussi une femme à la tête d’un métier où son sexe est encore une rareté à tous les niveaux. »

Au début de sa carrière, Mme Berezin a conçu de nombreux systèmes informatiques :

L’un permettait de calculer les champs de tir des gros canons pour la Défense. Un second contrôlait la distribution des magazines. Un autre système tenait les comptes des entreprises. Puis il y eu son traitement de texte. Et un système pour automatiser les opérations bancaires. Enfin, elle a également inventé le premier système informatisé de réservation de billets d’avion au monde.

Sur son bloc, en 2000, l’écrivain et entrepreneur britannique Gwyn Headley s’est demandé pourquoi cette femme n’est pas devenue célèbre.

« Sans Mme Berezin, il n’y aurait pas de Bill Gates, de Steve Jobs, d’Internet, de traitement de texte, de tableur, ni rien qui relie à distance les entreprises au XXIe siècle.

L’attribution de ses premières réalisations semble s’être estompée avec le temps, peut-être sous l’effet de la vitesse effrénée des changements technologiques, de la plus grande attention accordée à la Silicon Valley, et de la tendance du monde de la technologie à diminuer les réalisations des femmes ».

Bien que Mme Berezin ait été intronisée au Women in Technology International Hall of Fame de Los Angeles en 2011, Matthew G. Kirschenbaum note qu’elle « reste une figure relativement méconnue et sous-estimée ».

Une carrière extraordinaire

Evelyn Berezin est née dans le Bronx le 12 avril 1925 de Sam et Rose (Berman) Berezin, dans une famille pauvre d’immigrants juifs de Russie. Son père était fourreur, sa mère couturière.

  • Elle est diplômée à 15 ans du lycée Christopher Columbus dans le Bronx.
  • Elle suit des cours du soir au Hunter College, qui n’était alors que pour les femmes,
  • puis au Brooklyn Polytechnic Institute, où elle a été transférée de Hunter dans le cadre d’un programme de la World War II City University qui permettait l’admission des femmes dans une école entièrement masculine.
  • Mme Berezin a rejoint l’Electronic Computer Corporation en 1951 en tant que seule femme dans un atelier d’ingénieurs de Brooklyn.

« Ils m’ont dit : « Conçoit un ordinateur », a-t-elle déclaré au New York Times en 1972. « Je n’en avais jamais vu avant. Presque personne d’autre ne l’avait fait. Donc je devais juste trouver comment faire. C’était très amusant – quand je n’étais pas terrifié. »

  • L’un de ses premiers ordinateurs a été conçu pour le ministère de la Défense afin de calculer la portée des pièces d’artillerie et autres gros canons pour atteindre leurs cibles.
  • Lorsque Underwood Typewriter a acheté Electronic Computer en 1957, Mme Berezin est passée à Teleregister, une entreprise du Connecticut, où elle a conçu un ordinateur de bureau qui tenait des livres et des comptes, et un autre qui automatisait le système bancaire national.
  • Par la suite, elle a mis au point le premier système informatisé de réservation de billets d’avion au monde pour United Airlines, qui reliait les clients, la disponibilité des sièges d’avion et les bureaux des compagnies aériennes dans 60 villes avec un temps de réponse d’une seconde.
  • En 1968, Mme Berezin a commencé à travailler sur l’idée d’un véritable ordinateur de traitement de texte, utilisant de minuscules puces, appelées circuits intégrés, ou semi-conducteurs, pour enregistrer et récupérer les frappes pour l’édition de texte. Depuis 1964, IBM fabriquait des traitements de texte à l’aide d’une machine à écrire Selectric et d’un lecteur de bande magnétique. Mais ce n’était pas un véritable ordinateur.
  • En 1969, Mme Berezin était suffisamment avancée dans sa conception, et avec deux collègues masculins et un capital de 750 000 $, elle a créé Redactron. Simultanément, Intel et d’autres sociétés ont mis au point des puces semi-conductrices. Mme Berezin a utilisé certains d’entre eux, ainsi que plusieurs semi-conducteurs de sa propre conception, dans son premier traitement de texte.
  • Mme Berezin détenait neuf brevets informatiques. Son traitement de texte est exposé au Computer History Museum de Mountain View, en Californie.

Comme c’est souvent le cas avec les appareils qui font économiser la main-d’œuvre, l’avènement de son traitement de texte a d’abord rendu le travail de secrétariat plus facile, puis superflu par la suite.

« Il est devenu évident pour les hommes qu’ils n’avaient plus besoin de leurs secrétaires », a dit Mme Berezin. « Ils pouvaient faire le travail eux-mêmes. Mais c’est là que nous avons appris que s’il y a bien une chose qu’un homme déteste, c’est bien de renoncer leur secrétaire. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz