Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Sidney Touati le 13 décembre 2018

Un tueur musulman vient d’accomplir sa mission sacrée : assassiner le maximum d’impies célébrant Noël, fête abominable aux yeux de Mahomet puisqu’elle célèbre la naissance d’un (faux) fils de Dieu.

Le Coran est très clair sur ce point : Jésus est un prophète. Mahomet l’admet. Mais dire, écrire et croire qu’il est le fils de Dieu est décrit dans le Coran comme le plus grand des sacrilèges car il met en cause le dogme intangible de l’Islam, l’unicité d’Allah, Dieu non seulement unique mais total. Le Dieu des musulmans sature la totalité du sacré. Pour eux, n’y a rien de divin en l’homme. Ils s’opposent à ce qu’affirme la Bible : Dieu a créé l’homme et la femme à son image.

Le tabou absolu

S’interroger sur la démarche des tueurs islamistes est un tabou. Il suffit d’écouter ceux qui commentent et rapportent le crime. On peut tout critiquer, tout questionner, sauf l’Islam. Journalistes, hommes politiques, experts… ne posent jamais la question du lien des attentats terroristes avec l’Islam, lien pourtant hautement revendiqué par les tueurs.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Par ce silence, par ce manteau jeté sur les fondements du crime, le pouvoir inscrit l’islam dans le périmètre du sacré. Les ethnologues nous ont appris que toute transgression du tabou, toute profanation du sacré est punie de mort.

Nous le voyons bien. Nous le constatons. Chaque fois qu’un officiel touche à la question de l’Islam, s’approche du « tabou-Islam », la peur, voire la terreur est palpable sur son visage. Seules l’apologie et la défense inconditionnelle de l’islam sont admises par nos dirigeants.

La question est : pourquoi le crime commis au nom de l’Islam est-il intouchable et innommable pour le pouvoir ? Comment et pourquoi l’Islam est-il devenu sacré pour nos dirigeants ?

Autrement dit pourquoi nommer l’islam comme vecteur du crime terroriste serait dévastateur pour le pouvoir ? Pourquoi cette vérité « aveuglante » est-elle mortelle pour lui ?

Telle est l’énigme qu’il nous faut résoudre.

Il nous faut revenir sur la genèse de la constitution de l’état français. Deux blessures profondes le caractérisent: la défaite de juin 40 et le premier choc pétrolier de 1973.

La capitulation face à l’Allemagne nazie, suivie de l’épisode humiliant de la Collaboration, entraîne l’effondrement de l’Etat.

Vichy prend l’appellation officielle d’Etat Français, formule incantatoire destinée à masquer une réalité insoutenable : l’Etat n’existe plus. Demeurent les administrations, les bureaux, la machinerie affectée à la réalisation des volontés du vainqueur.

En 1945, puis en 1958, on tentera de restaurer l’Etat. On bricole l’édifice lézardé, on refait la façade. Mais l’illusion s’écroule une première fois en 1958, à Alger, puis en mai 68, quand les manifestations d’étudiants défient l’autorité de l’Etat et obtiennent gain de cause.

La soumission

En 1940, la France a tenté de se battre. Sa puissante armée est défaite en un mois. L’administration de Vichy s’adosse à l’Allemagne.

En 1973, lorsque les pays membres de l’OPEP lui déclarent la guerre en multipliant par 4 le prix du pétrole, l’idée de se battre n’effleure même pas l’esprit des dirigeants. Valérie Giscard d’Estaing se couche immédiatement et cède a toutes les demandes des producteurs de pétrole que l’on peut résumer en quelques phrases : l’Etat doit participer activement à l’islamisation de la France (loi sur le rapprochement familial…) faire l’apologie de l’Islam (construction de l’Institut du Monde Arabe), devenir des prosélytes de cette religion (favoriser la construction de centaines de mosquées, endoctrinement des enfants dans les écoles publiques …) réprimer ceux qui s’opposent à cette politique (poursuites judiciaires contre ceux qui osent mettre en question l’islam, dictature de la pensée unique..) Tout subir. Tout supporter sans broncher, sans protester y compris les crimes les plus horribles (massacre des moines de Tibhiirine en Algérie, massacre de centaines de milliers de chrétiens…)

L’Etat ou ce qu’il en reste, va fonctionner, se construire dans cette relation occulte à l’Islam. Tous les appareils idéologiques d’état fonctionnent dans ce sens. Ayant renoncé à se battre, la machine administrative prend appui sur cette religion pour poursuivre sa politique désastreuse, et lui livrer la société tout entière. Au plan international, la France s’aligne sur les positions de l’Organisation de la Coopération Islamique. Elle participe activement à la diabolisation d’Israël, apporte un soutien sans faille à la « cause palestinienne » parangon du terrorisme, entraîne l’Europe dans cette impasse mortifère.

C’est cette vérité que les responsables veulent cacher aux Français. Les Français doivent ignorer qu’ils appartiennent à un pays qui pratique le prosélytisme islamique sur une vaste échelle, qu’ils sont sous la domination de responsables eux-mêmes radicalisés. Ces derniers n’ont-ils pas abandonné des pans entiers du territoire national et livré la population à la domination islamique ?

La trahison

La France est devenue l’un des bastions de l’islamisme.

Dernier acte de cette radicalisation de l’état bureaucratique français : la signature du pacte de Marrakech le 10 décembre 2018, lequel va donner une base morale, légale à l’islamisation du pays.

Voilà pourquoi le pouvoir refuse tout questionnement sur la cause du terrorisme islamiste. La vérité serait dévastatrice pour lui, qui s’est construit et fonctionne sur une invraisemblable succession de mensonges destinés à masquer qu’il est devenu un rouage essentiel dans l’islamisation du pays, dans la défense de l’Islam politique. La France n’est-elle pas le meilleur allié de l’Iran ? Du Qatar et autres ?

N’est-elle pas en train de sacrifier son peuple sur l’autel de l’Islam ?

Entre protéger l’image de l’Islam et le peuple français, nos dirigeants ont choisi : l’Islam d’abord.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sidney Touati pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :