Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 13 décembre 2018

Si les raisons qui ont poussé Cherif Chekatt, l’auteur présumé de la tuerie du marché de Noël de Strasbourg, a passer à l’acte ne sont pas clairement établies, la ville du Grand Est est depuis près de 20 ans une cible des groupes jihadistes.

Cœur de l’Europe, ville populaire, foyer de plusieurs filières jihadistes… Strasbourg figure depuis longtemps sur la carte des jihadistes, qui ont projeté il y a près de vingt ans d’y commettre un premier attentat – alors déjoué – sur son célèbre marché de Noël.

Le chef-lieu de la région Grand Est a été la cible mardi d’une attaque commise par un homme, Cherif Chekatt, fiché S, dont ne connaît pas encore les motivations.

La « Babylone française »

La première alerte terroriste remonte au 25 décembre 2000. Ce jour-là, les policiers allemands, avertis par les services français, arrêtent à Francfort quatre suspects et saisissent des armes, des produits chimiques, des détonateurs et un enregistrement vidéo de repérage des accès de Strasbourg, de la cathédrale et du marché de Noël.

Les commentaires sont sans ambiguïté : « Voilà la Babylone française, voici la cathédrale des ennemis de Dieu. Voici les ennemis de Dieu, Vous irez en enfer si Dieu le veut », entend-on en voix off dans cet enregistrement aux images tremblantes.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les enquêteurs en acquièrent la conviction : le commando devait passer à l’action avant le 31 décembre 2000.

À l’issue des investigations, en 2004, dix hommes seront condamnés pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » à des peines allant jusqu’à dix ans de prison.

Les prévenus admettent avoir suivi des entraînements militaires en Afghanistan où, selon l’accusation, ils auraient organisé les préparatifs en 1999 en collaboration avec un adjoint d’Oussama ben Laden, Abou Zoubeïda.

Nouveaux projets en 2016

Le contexte est complètement différent, en novembre 2016, lorsqu’une autre cellule préparant un attentat est démantelée à Strasbourg et Marseille. On est alors en pleine vague d’attaques commanditées ou inspirées par l’organisation État islamique (EI), qui agit depuis les pans de territoire alors sous sa coupe en Syrie et en Irak. C’est là qu’est né le projet d’attentats coordonnés qui ont ensanglanté la région parisienne le 13 novembre 2015.

L’un des tueurs du Bataclan, Foued Mohamed-Aggad, venait précisément de Wissembourg, dans le nord de l’Alsace. Il avait intégré un groupe d’une dizaine de jihadistes issus pour la plupart du quartier strasbourgeois de la Meinau et partis pour la Syrie fin 2013.

Deux d’entre eux y ont laissé la vie. Sept autres – dont un frère de Foued Mohamed-Aggad – sont rentrés en 2014 en France, où ils ont été condamnés en 2016 pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

L’Alsace a aussi vu grandir l’auteur de l’attaque au couteau qui a fait un mort et plusieurs blessés en mai dernier dans le quartier de l’Opéra, à Paris.

Selon le maire de Strasbourg Roland Ries, cité en mai par Le Figaro, « 10 % des fichés S vivraient dans l’Eurométropole [de Strasbourg] ».

Source : France24

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :