Quantcast
FLASH
[20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  |  [18/03/2019] Tsahal vient d’appréhender plusieurs Palestiniens qui se sont infiltrés en Israël depuis Gaza – ce qui n’est jamais bon signe pour la sécurité des innocents  |  Le terroriste islamique d’#Utrecht a été arrêté par la police  |  Attentat islamique #Utrecht : La police a identifié le suspect dans la fusillade du train: Gökman Tanis, 37 ans, turc  |  La menace terroriste a atteint son plus haut niveau à #Utrecht à la suite de la fusillade (1 mort, 9 blessés). Toutes les mosquées ont été évacuées et les écoles fermées  |  Dans un tweet, la police #Utrecht qui enquête sur la fusillade sur la place 24oktoberplein ce matin évoque maintenant un « motif terroriste possible »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 17 décembre 2018

Le ministre des anciens combattants algériens, Tayeb Zitouni, lors d’une récente interview, radiodiffusée à l’occasion du 58e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960 (Il n’y a que les Algériens qui s’en souviennent et, si j’ai bonne mémoire, ces manifestations ne furent déclenchées ni par les indépendantistes, ni par la population, mais par un « déséquilibré » (comme c’est la mode) hurlant sur un banc public à Belcourt (Quartier d’Alger).

Donc, pour en revenir à la déclaration de Tayeb Zitouni, il a indiqué que « quatre dossiers principaux » restaient à régler pour instaurer des relations naturelles entre Alger et Paris.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

M. Zitouni devrait apprendre à compter avec ses doigts car il y a bien plus que « quatre » dossiers à régler mais, restons sur les quatre dossiers cités par lui :

  • L’ouverture des « Archives de la période coloniale » de 1830 au 5 juillet 1962.
  • La récupération des crânes des résistants algériens
  • La question des disparus de la guerre (côté algériens bien sûr !)
  • L’indemnisation des victimes des essais nucléaires français.

Ces quatre dossiers liés à la question mémorielle seraient en suspens depuis 1962.

Vous avez entièrement raison, M. Zitouni, bien des dossiers restent en suspens depuis 1962 et nous allons commencer par vos « quatre principaux », avant d’aborder nôtre « douzaine de dossiers principaux ».

Ouverture des archives de la période coloniale, soit, mais nous pourrions commencer bien avant 1830 car c’est bien vous, les Arabes, qui avaient colonisé ce qui n’était pas encore l’Algérie depuis le 7e siècle, massacrant les « Berbères » qui refusaient de se soumettre à votre domination et à votre religion.

Mais débutons par 1830. Il y a eu une invasion par les troupes françaises, que vous avez aidées, dans un premier temps, pour vous débarrasser des Ottomans qui vous exploitez, puis que vous avez combattu et avez été vaincu. D’ailleurs votre « chef » historique, Abd-el-Khader, est devenu, je vous le rappelle, l’un des plus grands « amis » de la France.

Je ne vais pas m’étendre sur la colonisation, ce serait trop long, mais à quelques reprises certains d’entre vous ce sont rebellés et ont toujours été vaincus.

Vous auriez pu, tous, devenir des citoyens français, comme le sont devenus les « juifs » par le décret Crémieux, mais vos « imams » vous ont toujours convaincus que votre religion musulmane ne devait jamais être mise de côté, derrière la République, mais devait pour toujours diriger vos existences et cela vous l’avez payé très cher à plusieurs reprises, notamment dans les années 1990, mais cela c’est bien après 1962, n’est-ce-pas !

Revenons à la seule période qui vous préoccupe : les archives vont vous permettre d’apprendre que l’on vous a menti sur la répression des émeutes du 8 mai 1945, dans la région de Sétif. Après la centaine d’innocents européens massacrés par vos soins, vos propres « chercheurs » ( Messieurs Mesli et Arroua, du Centre Historique sur l’Algérie) estiment entre 8 à 10.000 le chiffre des victimes de la répression ordonnée par le gouvernement communiste et votre « ami » de Gaulle, et non pas de 45.000 comme on vous le fait croire depuis cette date.

A présent la « guerre d’Algérie », comme on a fini par la nommer. Certes il y a eu des massacres, disons « légaux » puisqu’il s’agissait d’une guerre, mais également de très nombreux « illégaux » dans des attentats contre des innocents, mais bien davantage commis par vos « combattants » que par les nôtres : Melouza, El Halia, Palestro, Eckmuhl, etc, pour ne citer que les plus médiatisés et sans citer « vos bombes » aux terrasses des cafés, aux arrêts des bus où attendaient nos écoliers, au Casino de la Corniche, etc. Je suis persuadé que « les archives » de cette période ne révéleront pas une très belle image de votre « guerre d’indépendance » qui, mais vous le savez aussi bien que moi, était davantage une « guerre de religion » dont l’objectif prioritaire était « Qu’aucun non musulman ne devait rester sur le sol algérien. La valise ou le cercueil » et cet objectif vous l’avez atteint mais il n’a pas été une victoire pour votre indépendance et vous le payez depuis plus d’un demi-siècle.

A présent « vos disparus » : il semble, selon vos affirmations, que vous n’avez pas de nouvelles d’environ 2200 de vos « combattants » qui se trouvaient dans des prisons ,des centres de détention, des postes de la gendarmerie, de la police et de l’armée ? Si vous le dites je veux bien vous croire et c’est regrettable certes, mais si nous évoquions également « nos disparus » entre le 19 mars 1962 et le 5 juillet de cette même année :

*Des dizaines d’européens enlevés et séquestrés jusqu’à ce que mort s’ensuive pour servir de donneurs de sang pour les combattants de l’ALN er du FLN.

*Des dizaines de jeunes femmes enlevées et expédiées vers des « bordels » militaires au service de « vos combattants ».

  • Des 239 soldats fait prisonniers et qui ne sont jamais revenus.
  • Des 18 soldats tués et des 90 disparus.
  • Des 1580 civils européens disparus.
  • Des 1165 civils innocents assassinés.
  • Des 1773 civils disparus à tout jamais.

Pour ces plus de 5000 « disparus », que nous pouvons prouver et dont nous avons les identités, « pouvez-vous nous donner des nouvelles ? ».
Et je préfère ne pas vous obliger à évoquer le massacre de plus de 60.000 harkis, et leurs familles. Je suis persuadé que vous préférez l’oublier et que cela n’apparaisse pas dans les « Archives ».

A présent vos revendications pour le « retour des crânes de vos résistants algériens » (31 au moins, dites-vous) qui sont exposés au Musée de l’Homme à Paris. Je me demande ce qu’ils font là et qu’est-ce qu’on attend pour vous les rendre ?

Enfin, pour en terminer avec vos revendications, l’indemnisation des victimes algériennes des essais nucléaires français.

Permettez-moi de vous signaler que ces essais nucléaires se sont poursuivis, après l’indépendance, dans le Sahara en total accord entre les gouvernements français et les gouvernements algériens, contre plusieurs millions versés à vos dirigeants.

Après avoir abandonné les essais nucléaires « aériens », en 1961, effectués à partir de Reggane, à 600 kms au sud de Colomb-Béchar, la France a procédé à 13 essais nucléaires « souterrains » à In-Amguel, à 35 kms au sud de In-Ecker, entre le 7 novembre 1961 et le 16 février 1966.

Adressez-vous plutôt à M. Bouteflika, qui était membre de ces gouvernements et qui vous dirige depuis deux décennies. Il vous répondra…peut-être !

Mais si nous parlions à présent de nos revendications, celles promises lors des « Accords d’Evian » ?

Non, je préfère éviter ce sujet car vous n’auriez pas suffisamment de milliards à nous proposer !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :