Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gilles William Goldnadel le 17 décembre 2018

Lundi dernier, prenant son air modeste et compassé qui voulait contrefaire humilité et compassion pour calmer l’incendie des passions, Jupiter redescendu plus bas que terre promettait : « je veux aussi que nous mettions d’accord la nation avec elle-même sur ce qu’est son identité profonde, que nous abordions la question de l’immigration. Il nous faut l’affronter ».

Difficile d’être plus clair et déterminé.

Dans la foulée, le mercredi, un document présenté en Conseil des ministres indiquait donc clairement, s’agissant expressément de « l’immigration », qu’il s’agissait du cinquième thème :

« Quelles sont les attentes et les inquiétudes des Français relatives à l’immigration, dans un contexte de mondialisation et de laïcité parfois bousculé ? »

Mais à la sortie du conseil, patatras, le porte-parole du gouvernement Benjamin Grivaux expliquait qu’il n’y aurait finalement que quatre thèmes, et que l’immigration ne serait abordée que dans le cadre de la question sur la démocratie et la citoyenneté.

L’explication de Matignon était pathétique : « ce sujet il ne faut pas l’éviter, parce que les gilets jaunes en ont fait un sujet. Mais ne pas le traiter à part. Si on en fait un sujet à part, on en fait un totem, or on sait que c’est un débat sensible ».

L’évocation du totem montre que le sujet reste le débat tabou. L’interdit des interdits.

L’aveu est infernal et relève de la névrose idéologique : Il est expressément interdit aux Français d’en débattre alors même qu’il s’agit de leur premier sujet de préoccupation.

Il est interdit aux Français d’en débattre, alors que sept Français sur dix considèrent que l’immigration massive est excessive (IFOP 4/12/18).

Il est interdit aux Français d’en débattre, alors que de l’aveu même de leur président, la question de l’immigration est insécable de la question de la laïcité donc de l’islam politique ascendant.

Il est interdit aux Français d’en débattre, alors même que le sang français a été répandu dans les rues de Strasbourg en raison de l’islamisme radical.

Il est interdit aux Français d’en débattre, alors même que plusieurs mosquées salafistes radicales de Strasbourg n’avaient pas été fermées, que le marché de Noël, lui, l’a été par le fanatisme religieux et que la justice administrative somme dans le même temps la mairie de Béziers de démonter sa crèche de Noël.

Jamais la promesse solennelle d’un président en exercice n’avait été trahie avec autant de vélocité. La question de l’immigration ne sera pas posée, et la presse idéologique ne pose pas de question.

Il m’étonnerait fort que l’auteur de la trahison de cette promesse et son parti n’en payent pas le prix fort.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :