FLASH
[20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  |  [18/01/2019] Le président Trump et le dictateur communiste nord-coréen Kim tiendront un deuxième sommet fin février  |  Le soutien aux Gilets jaunes en net regain, selon un sondage BFM : +7points à 67% en 1 semaine  |  André Santini : « Emmanuel Macron est entouré de gens qui n’ont aucune expérience ». Parce que Macron il a de l’expérience lui ?  |  Tamika Mallory, cofondatrice de #WomensMarch et fan du nazi noir Farrakhan, refuse de reconnaître le droit d’israël à exister  |  Pendant le blocage du gouvernement sur le financement du mur avec le Mexique, la cote de popularité de Trump explose auprès des Latinos  |  [17/01/2019] Leçon n° 34 pour les #GiletsJaunes : la liberté ne nous est pas donnée par le gouvernement mais par le droit naturel. Le gouvernement n’est pas là pour nous offrir notre liberté mais pour la garantir  |  Le mois dernier, 934 personnes ont été tuées par des islamistes dans 29 pays, dont 15 par attentats suicides. Le nombre de morts par des extrémistes de droite le mois dernier s’élevait à 0  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 décembre 2018

Députés et sénateurs socialistes veulent déclencher pour la première fois un référendum d’initiative partagée pour rétablir l’ISF, limité au patrimoine immobilier par Emmanuel Macron.

Comme un pied de nez au couple exécutif. Alors que le premier ministre met le référendum d’initiative citoyenne (RIC), l’une des revendications des «gilets jaunes», sur la table du «grand débat national», les parlementaires socialistes veulent se saisir d’un outil plus contraignant mais déjà existant, pour rétablir l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Il s’agit du référendum d’initiative partagée (RIP), introduit par Nicolas Sarkozy dans la Constitution en 2008. Ce mardi après-midi, ils doivent annoncer leur initiative à l’Assemblée nationale, selon France inter.

«Le consentement à l’impôt passe par un sentiment de justice fiscale, indispensable à la cohésion de notre pays», explique au Figaro Valérie Rabault, à la tête des députés socialistes. Pour provoquer un référendum sur l’ISF, limité au patrimoine immobilier depuis le 1er janvier dernier – la détention de capital est désormais exonérée -, les élus socialistes devront trouver des alliés. Une proposition de loi doit être déposée par au moins un cinquième des parlementaires – 185 élus au total -, mais avec 29 députés et 74 sénateurs, les socialistes ne forment qu’un ensemble de 103 parlementaires. «Des sénateurs non-socialistes ont déjà voté notre amendement pour rétablir l’ISF au Sénat. Sur le papier, nous avons des chances», veut croire Valérie Rabault.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Conditions strictes
Une fois les élus réunis, le parcours législatif ne sera pas terminé. Le Conseil constitutionnel doit vérifier que le rétablissement de l’ISF entre dans le champ du référendum (organisation des pouvoirs publics, politique économique, sociale ou environnementale, services publics ou ratification d’un traité). Le projet de référendum doit ensuite être soumis aux signatures des Français sur une plateforme en ligne: il faut qu’il soit soutenu, en neuf mois maximum, par un dixième des électeurs, soit 4,7 millions de citoyens français. Après un nouveau contrôle du Conseil constitutionnel, si ni le Sénat ni l’Assemblée n’examinent le texte dans un délai de six mois, le chef de l’État convoque les électeurs aux urnes. La campagne pour le référendum peut commencer. «C’est une démarche sérieuse», assure la socialiste Valérie Rabault. «Les institutions doivent vivre, il faut les tester.»

Les 17 députés de La France insoumise (LFI) lancent aussi leur initiative: sans attendre les conclusions du «grand débat national», ils présentent ce mardi une proposition de loi constitutionnelle. Objectif: supprimer le filtre des parlementaires pour passer du référendum d’initiative partagée (RIP) au référendum d’initiative citoyenne (RIC).

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Lefigaro

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz