Quantcast
FLASH
[10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 18 décembre 2018

« Noël devient la « fête d’Hiver » dans un média suédois.

Un journal suédois, le « Sydsvenska » a publié un article sur les préparatifs en cours à Malmö pour la célébration de la fête… d’Hiver. Ainsi la fête de Noël, fête chrétienne, qui célèbre la naissance de Jésus, devient la fête d’Hiver, plus neutre, plus politiquement correcte, plus halal. Des mesures de sécurité importantes ont également été prises à Malmö, au cas où l’amour d’Allah irait à la rencontre des Suédois de manière trop ardente.

Les réactions sur Twitter teintés d’ironie ne tardèrent pas :

Comment éviter les attaques des soldats d’Allah ?

1. Appeler Noël « fête d’Hiver » afin de ne pas offenser les musulmans.

2. Si malgré cela, ils persistent à vouloir nous tuer, protégez le marché de Noël par des blocs de béton et autres décors islamiques. Comment diable en sommes-nous arrivés là ?

(en persistant à voter pour un gouvernement socialiste, dont le rêve consiste à devenir le champion de l’humanisme du monde, peu importe les conséquences pour sa population de souche.)

Ainsi Noël est maintenant appelée « fête d’Hiver » à Malmö. Les gens doivent donc dire : « joyeuses fêtes d’Hiver, j’attends mes cadeaux d’Hiver au pied de mon arbre d’Hiver.»

(ou comment tuer la fête chrétienne en sombrant dans le plus profond ridicule !)

Qui a envie de célébrer l’hiver scandinave ? Il fait nuit, glacial, la neige est humide et le vent souffle à 13m/seconde.

D’autres firent remarquer le caractère inégalitaire de ce politiquement correct :

Allez-vous remplacer le ramadan par la « fête de la faim » afin d’éviter de provoquer les Chrétiens ou seuls les Musulmans ont- ils droit à des égards par crainte de les offenser ?

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pour l’Eglise de Suède, l’appel à la prière permet d’aller à la rencontre de l’amour d’Allah et de Dieu…

L’Eglise de Suède amoureuse de l’islam s’oppose à l’interdiction de l’appel à la prière proposée par le parti des Démocrates suédois sous prétexte de permettre à plus de Suédois de rencontrer l’amour… d’Allah !!! L’Église suédoise est une Eglise évangélique luthérienne, membre de la Fédération luthérienne mondiale.

« Imaginez comme ce serait merveilleux si de plus en plus de gens rencontraient l’amour d’ Allah et Dieu. Imaginez tout ce que nous pourrions donner et recevoir mutuellement. » déclara Artemis Lumarker de l’Open Church, un groupe au sein de l’Eglise de Suède. Il s’empressa par ailleurs d’accuser le parti des Démocrates suédois de tentative de déshumanisation d’autres gens.

Isak Öhrlund (social démocrate) expliqua que l’Eglise devait être une force progressive et ouverte dans la Société. Dès lors, elle ne pouvait se montrer critique envers les appels à la prière.

« Le son le plus doux que je connaisse est celui du muezzin appelant à la prière » avait déclaré Barack Hussein Obama, aussi grand admirateur de l’appel à la prière.

A se demander si les membres de l’Eglise de Suède ont eu un jour la simple curiosité de lire le coran ? Ils collaborent joyeusement à l’islamisation de leur pays, à la destruction du christianisme et à celle de leurs concitoyens au nom de l’ouverture à l’Autre et ce dans l’ignorance totale du danger islamique et de la haine prônée par le coran.

« L’Ecriture Sainte des juifs et des chrétiens est considérée par les musulmans comme abrogée, dépassée. D’ailleurs les musulmans ne lisent ni la bible hébraïque, ni les Evangiles, car le Coran est la vérité première restituée et la vérité ultime proclamée.Le Coran, qui loue le Miséricordieux mais ignore le mot « amour », s’ouvre par la Fatiha, une sourate considérée par la tradition islamique comme matricielle ; elle serait comme un résumé théologique de l’ensemble du Coran. Or, selon une tradition millénaire, le verset 7 de cette sourate, après avoir dit tout le bien des vrais croyants, (les musulmans), exècre deux catégories à bannir : les juifs « ceux qui sont l’objet de la colère d’Allah » (al-magdubi ‘alyhim) et les chrétiens « ceux qui se sont dévoyés loin de sa volonté » (ad-dalin).»

(extrait d’un article de l’Abbé A. Arbez https://www.dreuz.info/2015/05/11/chretiens-juifs-musulmans/)

Imaginez comme ce serait merveilleux que l’amour d’Allah soit ressenti par de plus en plus de naïfs natifs suédois.

Oui imaginez à quel point ce serait fantastique de voir les musulmans, qui eurent le bonheur de découvrir l’amour d’Allah, conquérir et soumettre les Suédois, les obliger à payer la jizya, leur imposer les règles humiliantes et discriminatoires du Pacte de la dhimmitude, le Pacte d’Omar. Pacte qui leur niera les droits humains fondamentaux conformément aux préceptes coraniques.

Coran 9:29

« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. »

En votant pour l’appel à la prière musulmane, l’Eglise de Suède encourage les Suédois à rencontrer non l’amour d’Allah, qui n’existe que dans leur imaginaire fertile, mais la haine d’Allah. Cette sorte d’insanité relève d’un altruisme pathologique suicidaire.

Ignorent-ils que de plus en plus de Suédoises et de Suédois de souche ont déjà rencontré l’amour d’Allah dans toute son horreur et sa violence ? L’explosion de viols et de meurtres sauvages commis par les migrants musulmans en témoigne dramatiquement.

Savent-ils qu’il existe dans leur pays des zones où l’amour d’Allah se manifeste avec une telle fougue mortelle que les policiers, les pompiers et les ambulanciers les évitent soigneusement ?

Comment des religieux peuvent-ils être aveugles au point de nier la réalité sur l’amour qu’Allah voue aux non musulmans ? Mystère insondable car ce déni frappe également une grande partie des Eglises catholique, anglicane et protestante.

Les gilets jaunes suédois protestent aussi contre le Pacte migratoire de l’ONU et ses « élites »

En dépit des efforts des médias, de l’Eglise de Suède et du gouvernement socialiste humaniste au pouvoir pour abrutir les Suédois jusqu’à la moelle, leur enlever la moindre étincelle de lucidité, un timide réveil semble aussi s’amorcer dans ce pays au bord du précipice, si souvent cité en exemple par nos experts divers et variés lors de débats télévisés complètement biaisés.

Après la France, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne, le mouvement des Gilets jaunes s’est étendu à la Suède.

Début décembre, environ un millier de Suédois se rassemblèrent par deux fois devant le Parlement à Stockholm afin de protester contre le Pacte migratoire de l’ONU et les « élites ».

Peuple anesthésié par sa gentillesse, sa tolérance, sa grande naïveté, endoctriné à l’accueil illimité de migrants, présentés comme un enrichissement économique et culturel, dont la Suède, championne du monde de l’humanisme, ne saurait plus se passer – la culture suédoise n’existant pas – peu habitué à manifester brutalement sa colère, les deux manifestations se déroulèrent sans violence, sans heurt avec la police et rien ne fut brûlé.

Ce qui contraste avec les manifestations-émeutes – émaillées de feux de joie, d’incendies d’innocentes voitures, de jets amusants de cocktail Molotov et autres projectiles volants contre les policiers, les ambulanciers, les pompiers – des « nouveaux » Suédois, pourtant si appréciés, si choyés, si aimés par le gouvernement socialiste du pays.

Les manifestants éprouvaient certes de la colère, mais une colère contenue mêlée d’espoir et l’atmosphère était bon enfant. De nombreux drapeaux suédois flottaient dans l’air. Les enfants étaient également présents.

« Nous ne sommes pas des extrémistes. Nous sommes des citoyens suédois ordinaires » clamèrent les manifestants.

Plusieurs intervenants s’exprimèrent, notamment la journaliste bien connue Katarina Janouch, une farouche combattante de liberté, le conférencier et écrivain Lennart Matikainen et Jan Tulberg, lecteur en Administration des Affaires.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Il est temps de faire ressortir l’âme de Viking qui somnole en nous »

Pour Katarina Janouch, la Suède, autrefois un pays modèle, s’est transformée en un pays qui ne se soucie plus de ses propres propres citoyens.

Il ne s’agit pas de couleurs politiques, il s’agit de gens.

Je suis ici pour la petite fille de 9 ans qui fut sauvagement violée et battue dans un débarras. Je suis ici pour toutes les femmes qui n’osent plus sortir.

Je suis ici pour les personnes âgées qui payèrent leurs impôts toute leur vie et ne peuvent aujourd’hui se nourrir. Je suis ici pour les personnes sans abri. Je suis ici pour tous ceux qui n’ont pas bénéficié des promesses du contrat social, auquel ils ont pourtant contribué par leur travail.

Les milliards s’écoulent à flot (pour les nouveaux « Suédois ») mais personne n’est tenu pour responsable. La Suède est dirigée par un groupe d’imposteurs qui abusent de leur pouvoir et ne se soucient guère de notre bien-être. Toute critique de l’immigration de masse est réduite au silence par le gouvernement. Nous devons nous lever pour défendre la liberté de parole. Il est temps de faire ressortir l’âme de Vikings, qui somnole en nous, d’ignorer le politiquement correct et devenir plus courageux et plus clairs dans notre façon de nous exprimer.

Nous ne voulons plus de division dans ce pays. Les gens au pouvoir veulent nous dresser les uns contre les autres. Nous ne devons plus les laisser agir de la sorte.

Nous devons nous unir. Le peuple suédois doit se tenir debout contre l’abus de pouvoir du Parlement.

Nous ne renoncerons pas.

Je suis originaire de Tchécoslovaquie et en 1989 eut lieu la révolution de velours contre l’occupation soviétique. Savez-vous comme cela a débuté ? Par la plume, le mot écrit ! La première fois, seule une trentaine de personnes eurent le courage de manifester. Elles furent arrêtées. La fois suivante, 300 personnes descendirent dans la rue, puis 3.000 et ce fut la révolution de velours. Et nous pouvons faire de même.

Tulberg mentionna l’accord de Dublin selon lequel les réfugiés devraient demander l’asile dès leur arrivée dans le premier pays sûr, règlement ignoré par le Pacte sur l’immigration de l’ONU. Il critiqua également l’excuse de la destruction de l’environnement pour justifier la demande d’asile, car concrètement cela signifie que les personnes qui négligent et détruisent leur pays sont récompensées au lieu d’être punies.

Matikainen signala que le pacte accordait énormément de droits aux migrants, mais ne mentionnait aucun devoir.

Etrangement, il n’y eut aucune contre-manifestation d’extrême-gauche. Peut-être, les Antifas ont-ils- miraculeusement réalisé que la Suède s’approchait dangereusement du point de non retour ?

A la fin des manifestations, les participants entonnèrent l’hymne national. Aucun média officiel n’eut l’honnêteté de rapporter ces deux événements. Craignent-ils déjà de ne plus recevoir des subsides du gouvernement comme stipulé dans ce Pacte soi disant non contraignant mais liberticide à souhait ? Ah, l’objectivité des médias, les pourchasseurs de « fake news », les seuls à apporter la véritable information, à lutter contre la diabolique désinformation du net. Heureusement qu’ils existent, sinon les peuples nageraient dans un océan de mensonges et d’ignorance. Du moins, ils essayent de s’en persuader en rejetant automatiquement toute information qui ne correspondrait pas à leur credo, aussitôt classée comme « fake news », car eux seuls détiennent la vérité.

Et pour terminer sur une note encore plus positive : les femmes suédoises se rebiffent enfin.

Les femmes suédoises en ont marre de la violence des migrants : « Ne touchez pas aux filles et aux fils des Vikings »

Une nouvelle manifestation eut lieu ce dimanche devant le Parlement afin de protester à nouveau contre le Pacte des Migrations de l’ONU. Les femmes suédoises ne sont pas toutes pro-immigration de masse, bien au contraire. Les orateurs politiques les plus connus sont des oratrices et ce dimanche, les intervenants étaient trois femmes.

Katerina Janouch, auteur et journaliste :

Jusqu’à présent, les femmes ont majoritairement souffert de l’immigration de masse. De nombreuses femmes ont été contraintes de changer leurs habitudes.

Les politiques migratoires suédoises ont été une trahison envers les femmes en Suède, à la fois contre les femmes immigrées et les femmes suédoises.

Un grand nombre d’hommes, accueillis dans ce pays, ont une opinion épouvantable des femmes. Et ces hommes sont fortement surreprésentés dans les crimes sexuels. Cela signifie que nous ne nous sentons plus en sécurité. L’inviolabilité des femmes n’existe plus en Suède.

La signature finale du Pacte de l’ONU aura lieu le 19 décembre à New York. Cela ouvrira légalement la voie à une importante migration en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique. Notre sécurité et notre structure sociale seront définitivement détruites.

Bianca Muratagic, chanteuse, coach vocale et oratrice sociale :

Nous sommes ici pour exprimer notre mécontentement provoqué par les injustices commises par nos politiciens irresponsables et leurs politiques migratoires ratées.

Nous refusons de compromettre notre liberté, notre démocratie et nos droits fondamentaux. Nous refusons de vivre dans un pays dangereux où il n’existe plus de sécurité, un pays en train d’imploser car l’Etat n’est plus en mesure d’assurer la sécurité de ses femmes et de ses enfants.

Izabella Nillsson Jarvani, étudiante âgée de 15 ans :

Elle fit remarquer que les Suédois ne manifestent sans doute pas de la même manière que les Français, mais il faut se méfier et ne pas susciter la colère des fils et des filles des Vikings, prêts à se rebeller.

Je ne serai jamais réduite au silence et jamais je ne pardonnerai aux gens abrités dans ce building derrière moi ce qu’ils ont fait à ma bien-aimée Suède. Je suis persuadée que les Dieux nous regardent et je sais que les traîtres seront jugés.

Elle conclut son discours par « Longue vie à la Suède ». Le public l’acclama et l’applaudit avec enthousiasme, tout en chantant « Suède, Suède, Suède ».

Ces manifestations, certes encore timides, seraient-elles le prélude à une révolution de velours à la tchèque ? Les femmes suédoises, à l’instar d’autres femmes au cours des siècles, vont-elles inverser le cours de l’histoire de leur pays ? Souhaitons-le !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

  • «Sweden: Christmas called «Winter Celebration» to avoid offending Muslmis, security high to head off jihad massacres.» (Jihad Watch/Sydsvenskan)
  • «Church of Sweden votes against ban on islamic call to prayer so that «more people could encounter the love of Allah» ( Jihad Watch/ Fria Tider)
  • « Revolutionary Europe? Swedish yellow vests unite in protest against UN Migration Pact and political elite» (Voice of Europe/ Fria Tider)
  • « Women in Sweden sick of migrants violence: don’t mess with the Sons and the Daughters of the Vikings.» (Voice of Europe/ Samhällsnytt)
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz