FLASH
[21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  |  [18/01/2019] Le président Trump et le dictateur communiste nord-coréen Kim tiendront un deuxième sommet fin février  |  Le soutien aux Gilets jaunes en net regain, selon un sondage BFM : +7points à 67% en 1 semaine  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 21 décembre 2018

Le ministre allemand des finances a proposé une taxe européenne sur l’essence afin de financer des solutions d’accueil pour les migrants. Le gouvernement allemand est sous pression depuis les événements de Cologne où des dizaines de femmes ont été agressées.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a évoqué samedi l’hypothèse d’une taxe européenne sur l’essence pour, en cas de besoin, faire face financièrement à la crise des réfugiés, dans une interview au quotidien Süddeutsche Zeitung.

« Si les budgets nationaux ou le budget européen ne suffisent pas, mettons nous alors d’accord pour instaurer par exemple une taxe d’un certain niveau sur chaque litre d’essence », a déclaré le ministre dans le grand quotidien de Munich.

« Ainsi nous aurions les moyens pour une réponse européenne à la question des réfugiés », a-t-il estimé, jugeant que « la solution du problème ne devait pas échouer en raison d’une limitation des moyens » mis en œuvre.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Berlin sous pression après les agressions de Cologne

Le ministre a jugé que les évènements de Cologne (ouest de l’Allemagne)- une série d’agressions, notamment sexuelles, attribuées à des migrants, la nuit du Nouvel An – « renforçaient la pression » pour trouver rapidement « une solution au problème du contrôle des frontières extérieures de l’Union européenne ». « C’est incontestable », a-t-il jugé.

« Le problème doit être réglé sur la scène européenne », a poursuivi le ministre. « Dans le cas contraire, il n’y a pas que l’Allemagne qui en subira les conséquences, comme certains semblent le penser, mais ce sont nos voisins et les pays des Balkans, jusqu’à la Grèce, qui seront massivement touchés ».

« Les choses vont trop lentement en Europe », a-t-il déploré, affirmant soutenir pleinement la chancelière Angela Merkel dans ses efforts pour trouver une solution.

« Je soutiens avec toute la force de mes convictions ce qu’a dit la chancelière: il faut régler le problème au niveau des frontières extérieures de l’Europe », a-t-il insisté.

« Si le problème n’est pas résolu à ce niveau, il le sera au niveau des frontières nationales mais ce serait la pire des solutions » et « l’Europe se trouverait dans une crise plus grande encore », a-t-il jugé.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Latribune (publié le 16/01/2016)

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz