Quantcast
FLASH
[17/10/2019] Le vice président américain annonce un cessez le feu entre kurdes et turcs  |  Tsahal a tué 2 terroristes musulmans qui ont percuté une jeep de l’armée lors d’une opération antiterroriste à Ramallah illégalement occupée par les palestiniens  |  [15/10/2019] Les kurdes auraient repris la ville frontalière de Ras al-Ayn /Sari Kani aux milices soutenues par la Turquie  |  4 terroristes palestiniens recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée juive colonisée par les arabes sous le nom de Cisjordanie  |  [14/10/2019] Kais Saied élu président de Tunisie avec 72.71%  |  [12/10/2019] Au moins 4 morts et 3 blessés dans une fusillade à New York  |  4 morts, nombreux blessés dans une fusillade à Brooklyn  |  Attentat par fusillade en Samarie illégalement colonisée par les Palestiniebs : des terroristes musulmans ont ouvert le feu à partir d’un véhicule – Pas de blessés  |  [11/10/2019] Attaque au couteau près du Capitol à Washington  |  Une explosion s’est produite ce matin (vendredi) sur un pétrolier iranien dans la mer Rouge, près de la ville portuaire de Djedda, en Arabie saoudite. L’Iran parle de 2 tirs de missiles  |  [09/10/2019] Le préfet de police de Paris porte plainte pour « apologie du terrorisme » après que des commissariats franciliens ont reçu des appels avec des chants islamistes de vidéos de propagande de Daesh  |  Allemagne-Fusillade: Au moins 2 morts à Halle dans ce qui paraît être un attentat #antisémite  |  [07/10/2019] Avant la visite programmée du président Trump, le syndicat de la police du Minnesota imprime un T-shirt « les flics pour Trump »  |  Les socialistes au pouvoir au Portugal remportent les élections mais n’obtiennent pas la majorité absolue  |  [06/10/2019] Fusillade dans le Missouri à Kansas City : 4 morts et 5 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 21 décembre 2018

La professeure s’en est pris au président de la République après son intervention télévisée. Elle a été reçue jeudi par sa hiérarchie pour lui rappeler son obligation de réserve.

« Emmanuel Macron est terne, Emmanuel Macron est vieux, Emmanuel Macron n’est pas un président. Emmanuel Macron est un commercial arrivé au pouvoir par le pouvoir des urnes funéraires.» Ces phrases ont valu à une enseignante de Dijon (Côte-d’Or) d’être convoquée par son rectorat. Sophie Carrouge, professeure de lettres au lycée Le Castel, a été reçue par sa hiérarchie ce jeudi après-midi pour s’expliquer sur le contenu d’une tribune critiquant le chef de l’État.

Publié le 12 décembre sur le site Dijoncter. info et intitulé « le grand chef blanc a parlé », le texte revient sur l’intervention télévisée du locataire de l’Élysée deux jours plus tôt. « Les jeunes Indiens sont sommés de ranger leurs flèches dans leur carquois au plus vite sinon ils finiront empalés sur le totem de justice et le grand chef blanc les enduira de goudron et de plumes », estime Sophie Carrouge, dans une allusion non dissimulée aux annonces d’Emmanuel Macron pour tenter de répondre à la crise des Gilets jaunes.

L’enseignante, connue localement pour être engagée dans la défense des lycéens sans papiers et contre Parcoursup, ne cache pas sa profession dans sa tribune. Elle la revendique même dans un paragraphe où « elle remercie tous les lycéens pour leur courage physique et moral ». Interrogée par France Info, Sophie Carrouge affirme s’être sentie « ivre de rage » quand Emmanuel Macron a parlé d’immigration dans son allocution.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pas de sanction

Contactée, sa hiérarchie confirme que la professeure a été convoquée pour sa virulente tribune contre le président. « Mais ce n’est pas pour la sanctionner, mais pour dialoguer, explique le rectorat de Dijon. Ses propos sortent de son obligation de réserve de fonctionnaire, on échange avec elle sur ce sujet pour marquer le coup.»

« Ca s’est bien passé, affirme Isabelle Chevillet, secrétaire départementale du syndicat Snes-FSU, présente à la réunion. On lui a juste rappelé qu’elle devait s’exprimer en tant que Sophie Carrouge fonctionnaire que Sophie Carrouge enseignante. Mais il n’y aura pas de suites disciplinaires.»

Un collectif de parents d’élèves et de professeurs du lycée Le Castel avait appelé à se rassembler devant le rectorat pour la soutenir. Une quarantaine de personnes ont répondu présent et ont accueilli l’enseignante sous les applaudissements à sa sortie du bâtiment.

Un texte du projet de loi sur l’école fait polémique

Cette affaire intervient quelques jours après une polémique lancée par plusieurs syndicats d’enseignants. La raison ? Un passage du projet de loi sur l’école présenté le 5 décembre en Conseil des ministres par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale.

Le texte prévoit des sanctions disciplinaires contre les enseignants « qui chercheront à dénigrer auprès du public par des propos gravement mensongers ou diffamatoires leurs collègues et de manière générale l’institution scolaire », y compris par « le biais de publications sur des réseaux sociaux ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Des éléments vus comme une atteinte à la liberté d’expression des enseignants, alors qu’un mois et demi plus tôt des milliers d’entre eux avaient témoigné de leur mal-être via le hashtag #PasDeVague.

Source : Leparisien

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz