Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 22 décembre 2018

La veille de «l’acte IV» des manifestations des Gilets jaunes, le chef de l’Etat, perdu et en panique parce que le cursus éducatif de l’ENA ne lui a pas donné la marche à suivre pour ce genre de situation, a discrètement demandé à l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy de lui rendre visite à l’Elysée.

Le rendez-vous ne figurait sur aucun agenda.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

A la veille de «l’acte IV» de la mobilisation des Gilets jaunes, Emmanuel Macron a secrètement déjeuné avec Nicolas Sarkozy à l’Élysée. L’actuel président de la République a invité l’ancien chef de l’État dans le cadre des «consultations très larges» qu’il a menées ces derniers jours pour préparer son allocution visant à tenter de sortir le pays de la crise dans laquelle il est englué depuis plus d’un mois, à laquelle il ne comprend rien parce qu’on ne lui a pas appris ça à l’école nationale d’administration.

Officiellement, ni l’Élysée ni l’entourage de Nicolas Sarkozy n’ont voulu s’exprimer ou commenter cette rencontre. « Hors micro », plusieurs sources ont confirmé que la rencontre révélée par Valeurs Actuelles a bel et bien eu lieu.

«Les deux hommes ont notamment abordé la question du maintien de l’ordre public – une inquiétude de l’ancien chef de l’État -, et du retour aux heures défiscalisées – une des mesures fortes de son quinquennat», indique-t-on.

Les observateurs ont noté que Macron n’a pas sollicité l’ex-président Hollande, car tous savent, au sommet de l’Etat, que c’était un homme pathétiquement incompétent.

A la suite de cette réunion secrète, Emmanuel Macron a rétabli la mesure des heures défiscalisées telle que Nicolas Sarkozy l’avait instaurée durant sa présidence avant que l’incapable François Hollande ne la détruise.

Ainsi, alors qu’il avait défendu la «désocialisation» des heures supplémentaires (suppression des charges sociales et patronales) durant la campagne, le chef de l’État a finalement annoncé que «les heures supplémentaires seront versées sans impôts et sans charges dès 2019».

Les rares Français qui ont voté pour Macron ont rapidement constaté qu’il s’agit d’un président immature, prétentieux, méprisant et imbu de lui-même. Ils découvrent maintenant qu’en dehors du mode d’emploi appris par cœur à l’ENA, il est perdu.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :