FLASH
[21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  |  [18/01/2019] Le président Trump et le dictateur communiste nord-coréen Kim tiendront un deuxième sommet fin février  |  Le soutien aux Gilets jaunes en net regain, selon un sondage BFM : +7points à 67% en 1 semaine  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 22 décembre 2018

La veille de «l’acte IV» des manifestations des Gilets jaunes, le chef de l’Etat, perdu et en panique parce que le cursus éducatif de l’ENA ne lui a pas donné la marche à suivre pour ce genre de situation, a discrètement demandé à l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy de lui rendre visite à l’Elysée.

Le rendez-vous ne figurait sur aucun agenda.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

A la veille de «l’acte IV» de la mobilisation des Gilets jaunes, Emmanuel Macron a secrètement déjeuné avec Nicolas Sarkozy à l’Élysée. L’actuel président de la République a invité l’ancien chef de l’État dans le cadre des «consultations très larges» qu’il a menées ces derniers jours pour préparer son allocution visant à tenter de sortir le pays de la crise dans laquelle il est englué depuis plus d’un mois, à laquelle il ne comprend rien parce qu’on ne lui a pas appris ça à l’école nationale d’administration.

Officiellement, ni l’Élysée ni l’entourage de Nicolas Sarkozy n’ont voulu s’exprimer ou commenter cette rencontre. « Hors micro », plusieurs sources ont confirmé que la rencontre révélée par Valeurs Actuelles a bel et bien eu lieu.

«Les deux hommes ont notamment abordé la question du maintien de l’ordre public – une inquiétude de l’ancien chef de l’État -, et du retour aux heures défiscalisées – une des mesures fortes de son quinquennat», indique-t-on.

Les observateurs ont noté que Macron n’a pas sollicité l’ex-président Hollande, car tous savent, au sommet de l’Etat, que c’était un homme pathétiquement incompétent.

A la suite de cette réunion secrète, Emmanuel Macron a rétabli la mesure des heures défiscalisées telle que Nicolas Sarkozy l’avait instaurée durant sa présidence avant que l’incapable François Hollande ne la détruise.

Ainsi, alors qu’il avait défendu la «désocialisation» des heures supplémentaires (suppression des charges sociales et patronales) durant la campagne, le chef de l’État a finalement annoncé que «les heures supplémentaires seront versées sans impôts et sans charges dès 2019».

Les rares Français qui ont voté pour Macron ont rapidement constaté qu’il s’agit d’un président immature, prétentieux, méprisant et imbu de lui-même. Ils découvrent maintenant qu’en dehors du mode d’emploi appris par cœur à l’ENA, il est perdu.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz