Quantcast
FLASH
[19:34] Le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient et les services de renseignement égyptiens s’entretiennent avec #Israël et les groupes terroristes de #Gaza afin d’essayer de calmer la situation  |  En ce moment: importants barrages de roquettes tirées par des terroristes musulmans à Gaza en direction du sud d’Israël. 2 interceptions d’Iron Dome au-dessus d’Ashkelon. 2 roquettes ont explosé dans des zones ouvertes  |  #Israël: la ville d’Ashkelon a décidé d’annuler l’école dans toute la ville lundi, après la deuxième série de roquettes tirées sur la ville  |  L’Iran vient de signaler 15 nouveaux cas #COVID19 et 3 nouveaux décès. Le total est maintenant de 43 infections à #coronavirus confirmées et 8 décès  |  L’Afghanistan ferme sa frontière avec l’Iran dans un contexte d’épidémie de #coronavirus  |  C’est pas qu’elles aient beaucoup d’importance mais L’Iran annonce dimanche un taux de participation de 42% aux élections, le plus bas depuis la révolution islamique de 1979  |  #Trump se prépare à un voyage en Inde. Son premier événement sera un rassemblement dans un stade pouvant accueillir 110 000 personnes  |  Alerte code rouge : Des roquettes ont été tirées sur #Israël – Cherchez un abri immédiatement  |  Mise à jour #coronavirus Italie : – manifestations publiques en Vénétie et Lombardie interdites. – Toutes les écoles de Lombardie et de Vénétie fermées. – carnaval de Venise fermé. – spectacles annulés à la Scala de Milan  |  La Corée du Sud (+de 600 cas), limite les voyages. L’Iran (8 morts avoués, combien cachés) ferme des écoles. Des villes italiennes sont fermées à clé. Pourquoi? #Coronavirus ? Non: communisme, qui domine la Chine  |  La phrase du jour: Les Français ont arrêté les Arabes en 732, ils sont revenus en 747  |  Toutes les écoles ferment à Téhéran. Le #Coronavirus devient la crise majeure du pays déjà tourmenté par les révoltes et la dictature islamique. La République islamique n’a ni la volonté ni la capacité de gérer cette crise. Qui aidera 1 pays terroriste?  |  Un employé du département d’État au Japon a ignoré les ordres du président #Trump et a permis à des Américains atteints du #coronavirus de rentrer aux États-Unis  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 22 décembre 2018

La veille de «l’acte IV» des manifestations des Gilets jaunes, le chef de l’Etat, perdu et en panique parce que le cursus éducatif de l’ENA ne lui a pas donné la marche à suivre pour ce genre de situation, a discrètement demandé à l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy de lui rendre visite à l’Elysée.

Le rendez-vous ne figurait sur aucun agenda.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

A la veille de «l’acte IV» de la mobilisation des Gilets jaunes, Emmanuel Macron a secrètement déjeuné avec Nicolas Sarkozy à l’Élysée. L’actuel président de la République a invité l’ancien chef de l’État dans le cadre des «consultations très larges» qu’il a menées ces derniers jours pour préparer son allocution visant à tenter de sortir le pays de la crise dans laquelle il est englué depuis plus d’un mois, à laquelle il ne comprend rien parce qu’on ne lui a pas appris ça à l’école nationale d’administration.

Officiellement, ni l’Élysée ni l’entourage de Nicolas Sarkozy n’ont voulu s’exprimer ou commenter cette rencontre. « Hors micro », plusieurs sources ont confirmé que la rencontre révélée par Valeurs Actuelles a bel et bien eu lieu.

«Les deux hommes ont notamment abordé la question du maintien de l’ordre public – une inquiétude de l’ancien chef de l’État -, et du retour aux heures défiscalisées – une des mesures fortes de son quinquennat», indique-t-on.

Les observateurs ont noté que Macron n’a pas sollicité l’ex-président Hollande, car tous savent, au sommet de l’Etat, que c’était un homme pathétiquement incompétent.

A la suite de cette réunion secrète, Emmanuel Macron a rétabli la mesure des heures défiscalisées telle que Nicolas Sarkozy l’avait instaurée durant sa présidence avant que l’incapable François Hollande ne la détruise.

Ainsi, alors qu’il avait défendu la «désocialisation» des heures supplémentaires (suppression des charges sociales et patronales) durant la campagne, le chef de l’État a finalement annoncé que «les heures supplémentaires seront versées sans impôts et sans charges dès 2019».

Les rares Français qui ont voté pour Macron ont rapidement constaté qu’il s’agit d’un président immature, prétentieux, méprisant et imbu de lui-même. Ils découvrent maintenant qu’en dehors du mode d’emploi appris par cœur à l’ENA, il est perdu.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz