Quantcast
FLASH
[18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 22 décembre 2018

La veille de «l’acte IV» des manifestations des Gilets jaunes, le chef de l’Etat, perdu et en panique parce que le cursus éducatif de l’ENA ne lui a pas donné la marche à suivre pour ce genre de situation, a discrètement demandé à l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy de lui rendre visite à l’Elysée.

Le rendez-vous ne figurait sur aucun agenda.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

A la veille de «l’acte IV» de la mobilisation des Gilets jaunes, Emmanuel Macron a secrètement déjeuné avec Nicolas Sarkozy à l’Élysée. L’actuel président de la République a invité l’ancien chef de l’État dans le cadre des «consultations très larges» qu’il a menées ces derniers jours pour préparer son allocution visant à tenter de sortir le pays de la crise dans laquelle il est englué depuis plus d’un mois, à laquelle il ne comprend rien parce qu’on ne lui a pas appris ça à l’école nationale d’administration.

Officiellement, ni l’Élysée ni l’entourage de Nicolas Sarkozy n’ont voulu s’exprimer ou commenter cette rencontre. « Hors micro », plusieurs sources ont confirmé que la rencontre révélée par Valeurs Actuelles a bel et bien eu lieu.

«Les deux hommes ont notamment abordé la question du maintien de l’ordre public – une inquiétude de l’ancien chef de l’État -, et du retour aux heures défiscalisées – une des mesures fortes de son quinquennat», indique-t-on.

Les observateurs ont noté que Macron n’a pas sollicité l’ex-président Hollande, car tous savent, au sommet de l’Etat, que c’était un homme pathétiquement incompétent.

A la suite de cette réunion secrète, Emmanuel Macron a rétabli la mesure des heures défiscalisées telle que Nicolas Sarkozy l’avait instaurée durant sa présidence avant que l’incapable François Hollande ne la détruise.

Ainsi, alors qu’il avait défendu la «désocialisation» des heures supplémentaires (suppression des charges sociales et patronales) durant la campagne, le chef de l’État a finalement annoncé que «les heures supplémentaires seront versées sans impôts et sans charges dès 2019».

Les rares Français qui ont voté pour Macron ont rapidement constaté qu’il s’agit d’un président immature, prétentieux, méprisant et imbu de lui-même. Ils découvrent maintenant qu’en dehors du mode d’emploi appris par cœur à l’ENA, il est perdu.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz