Quantcast
FLASH
[17/10/2019] Le vice président américain annonce un cessez le feu entre kurdes et turcs  |  Tsahal a tué 2 terroristes musulmans qui ont percuté une jeep de l’armée lors d’une opération antiterroriste à Ramallah illégalement occupée par les palestiniens  |  [15/10/2019] Les kurdes auraient repris la ville frontalière de Ras al-Ayn /Sari Kani aux milices soutenues par la Turquie  |  4 terroristes palestiniens recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée juive colonisée par les arabes sous le nom de Cisjordanie  |  [14/10/2019] Kais Saied élu président de Tunisie avec 72.71%  |  [12/10/2019] Au moins 4 morts et 3 blessés dans une fusillade à New York  |  4 morts, nombreux blessés dans une fusillade à Brooklyn  |  Attentat par fusillade en Samarie illégalement colonisée par les Palestiniebs : des terroristes musulmans ont ouvert le feu à partir d’un véhicule – Pas de blessés  |  [11/10/2019] Attaque au couteau près du Capitol à Washington  |  Une explosion s’est produite ce matin (vendredi) sur un pétrolier iranien dans la mer Rouge, près de la ville portuaire de Djedda, en Arabie saoudite. L’Iran parle de 2 tirs de missiles  |  [09/10/2019] Le préfet de police de Paris porte plainte pour « apologie du terrorisme » après que des commissariats franciliens ont reçu des appels avec des chants islamistes de vidéos de propagande de Daesh  |  Allemagne-Fusillade: Au moins 2 morts à Halle dans ce qui paraît être un attentat #antisémite  |  [07/10/2019] Avant la visite programmée du président Trump, le syndicat de la police du Minnesota imprime un T-shirt « les flics pour Trump »  |  Les socialistes au pouvoir au Portugal remportent les élections mais n’obtiennent pas la majorité absolue  |  [06/10/2019] Fusillade dans le Missouri à Kansas City : 4 morts et 5 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 22 décembre 2018

On ne peut accroître la qualité des soins à l’hôpital sans jamais vouloir assurer aux soignants une amélioration objective des conditions de travail et sans vouloir mettre fin au harcèlement d’un encadrement bureaucratique de plus en plus envahissant, incompétent et malfaisant.

Personne ne peut travailler mieux et plus, sans aucun espoir de récupérer ses heures et de préserver son autonomie professionnelle pour assurer l’intégralité des tâches de son rôle soignant.

En demandant toujours plus au personnel soignant, sans aucun espoir d’amélioration des conditions de travail, la bureaucratie de l’hôpital public aboutit inévitablement à une révision des normes pour un travail sans cesse augmenté et sans aucune reconnaissance de la part de la hiérarchie hospitalière.

Travailler toujours plus sans aucun avantage, souvent pour combler les carences de ceux qui ne font rien et qui se planquent pour fumer, pour téléphoner ou pour jouer sur un ordinateur, ne peut que pousser à bout les soignants qui sont les plus professionnels et les plus sérieux. Et pourtant, ce sont les seuls sur qui l’hôpital public peut compter pour assurer la sécurité des soins et des malades.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

On sait que ceux qui ne font rien sont les spécialistes de la lenteur organisée du travail, et en même temps les spécialistes de la propagation des rumeurs. C’est pourquoi ils sont protégés par la bureaucratie qui les craint et par l’encadrement qui se méfie d’eux. Et en même temps les professionnels compétents, sérieux et responsables, doivent assurer les tâches qui sont délaissées par ceux qui ne font rien. C’est une chose bien connue que ceux qui ne font rien sont protégés par les syndicats et par la hiérarchie de l’hôpital.

Ce n’est un secret pour personne que la hiérarchie de l’hôpital représente une armée mexicaine de plus en plus coûteuse et inefficace, avec un encadrement pléthorique et sourcilleux, tout cela aux détriment de la qualité des soins et du fonctionnement des équipes soignantes, dont les effectifs sont en conséquence de plus en plus réduits pour contraindre la masse salariale au seul profit des parasites et des inutiles.

C’est pourquoi, l’accroissement constant de l’appareil bureaucratique de l’hôpital public correspond à l’augmentation des dépenses de fonctionnement de l’hôpital au détriment de la production des soins. De la sorte, la mission confiée à un personnel soignant de plus en plus harcelé et fatigué est clairement précarisée.

Il risque d’être poussé à bout sans espoir de la moindre reconnaissance de la qualité du travail fourni.

Les syndicats à l’hôpital sont souvent devenus des institutions fictives qui n’assument plus aucune mission représentative pour l’amélioration des soins et de la qualité des conditions de travail à l’hôpital.

Tout est fait pour que le personnel soignant devienne de plus en plus étranger à son travail ! C’est pourquoi, trop souvent, la mission de base, la qualité des soins et l’amélioration des conditions de travail à l’hôpital, deviennent pour certains soignants des réalités totalement étrangères à leur vie professionnelle.

Les soignants qui sont ainsi placés sous la coupe d’un encadrement inadéquat et incompétent sont confrontés à une impuissance thérapeutique et sociale bien réelle, quand la bureaucratie de l’hôpital ne vise qu’à les opprimer et à les surcharger de tâches qui relèvent de la bureaucratie administrative de l’hôpital.

Le pouvoir du système bureaucratique de l’hôpital est de plus en plus oppressant sans être efficace !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

C’est pourquoi, les personnels soignants les plus compétents, mais qui sont aussi trop souvent mal considérés et mal rémunérés, seront de plus en plus rares au sein de l’hôpital public.

C’est alors que l’armée mexicaine bureaucratique inefficace de l’hôpital, spécialisée dans l’oppression systématique du personnel soignant, viendra se plaindre pour solliciter toujours plus des aides publiques pour continuer dans la même voie, celle de l’oppression du personnel soignant par des inutiles incompétents.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz