Quantcast
FLASH
[10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Isa Normand le 23 décembre 2018

Replâtrage par ci, replâtrage par là, coup de barre à gauche, coup de barre à droite. On ne peut s‘y tromper, ce gouvernement est pris de panique.

Il pourrait encore, pour éviter le pire, lancer un référendum, en sachant d’avance qu’il sera balayé : une manière « démocratique » de démissionner sans avoir l’air de démissionner, tout en pouvant garder la tête haute.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il y a plus d’un mois, comme je le lui suggérais, E. Macron pouvait encore démissionner. C’eût été un acte responsable. Mais le pouvoir est une drogue dure, quand ceux qui y goûtent sont précisément ceux auxquels on ne devrait jamais accorder une parcelle de pouvoir car leur coeur est vil et vénal : le pouvoir les enivre. Il semble bien que tout l’entourage de E. Macron, ministres, députés, et même sénateurs, soient pris de la même folie, sans doute pour la même raison : la plupart d’entre eux n’auraient jamais dû accéder au pouvoir.

La démission de Nicolas Hulot, suivie de celle de Gérard Collomb, cela sentait un hallali proche. Ces hommes lucides ont quitté un navire gouverné par une bande de cinglés. Le premier avec élégance, mais probablement effrayé d’appartenir à un tel Gouvernement. L’affaire Benalla venait d’éclater. Le second devait aussi avoir été écœuré par cette affaire qui était en sus une gifle de l’Élysée à sa fonction de Ministre de l’Intérieur. Il a invoqué élégamment un autre motif, mais qui était en parallèle une sonnette d’alarme grave : les services de sécurité du territoire n’avaient plus les moyens de juguler la violence des banlieues qui, il le savait, étaient une poudrière au bord de l’explosion. Un général – Pierre de Villiers, -, celui que Macron avait humilié en accédant au pouvoir, avait aussi lancé l’alerte : l’armée n’avait pas, elle non plus, les moyens de prévenir une insurrection.

Trois graves avertissements en l’espace de deux mois, provenant de hauts responsables de la France ! La surdité de l’Elysée, des ministères, de l’Assemblée nationale,… laisse sans voix ! D’autant que lorsque s’est levé le mouvement des Gilets Jaunes, imprévisible pour tous ces énarques qui n’entendent pas les Français de base, très vite, tous l’ont ressenti : cela pouvait partir dans n’importe quelle direction, et prendre une ampleur que nul ne pouvait  prévoir.

Nous y sommes. Nul ne peut désormais prévoir ce qui va advenir, mais tous, tous, tous ressentent que cela va certainement très mal finir.

Monsieur Macron, voulez-vous avoir sur les mains le sang de milliers de Français ? Vous aussi, monsieur Philippe ? Et vous, tous les ministres, êtes-vous si accrocs à vos sièges, à vos tapis d’honneur, à vos titres et à vos émoluments, que vous preniez un tel risque plutôt que de reconnaître que la situation vous échappe et que vous n’avez ni les moyens, ni les capacités de ramener la paix ?

Vous avez méprisé le peuple qui vous a élus, c’est lui qui aujourd’hui vous crache dessus. La colère et la haine contre vous ne cessent de monter.

Ça fait peur, oui, vraiment, ça fait peur. La digue, on le sent, est sur le point de craquer. Misez-vous sur les fêtes pour que chacun rentre chez soi tranquillement, comme si tout était rentré dans l’ordre ?

Une dramatique erreur de jugement de plus

Un dernier avertissement d’une simple Française, mais qui a de l’expérience et la tête sur les épaules : il reste un faible espoir d’épargner à la France le ravage d’une guerre civile, suivie peut-être d’une dictature militaire (il y a des candidats aux dents longues sous les drapeaux ou à la retraite : ils bouillent d’impatience !). Acceptez le référendum que réclament les G.J. et apprêtez-vous à vous retirer sur la pointe des pieds. Vous avez démérité. Vous avez sous-estimé la capacité des Français à résister et relever la tête. Vous n’avez plus la moindre capacité de redresser la situation. PARTEZ !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Il y a des hommes intègres et compétents dans ce pays. Beaucoup d’entre eux sont déjà connus. Vous les avez écartés depuis longtemps pour partager le gâteau France entre vous, vous les avides de trônes lucratifs. La clique politique, tous bords confondus, personne n’en veut plus. Voici des décennies que vous prouvez, les uns comme les autres, que vous êtes interchangeables dans l’art de piller la France et les Français. PARTEZ !

Allez-vous entendre mon cri ? C’est celui de millions de citoyens !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Isa Normand pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz