Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 23 décembre 2018

Ankara a envoyé samedi soir des renforts militaires dans le nord de la Syrie, vers une zone contrôlée par les forces kurdes.

La Turquie a envoyé samedi soir des renforts militaires dans le nord de la Syrie à proximité d’une zone contrôlée par les forces kurdes, alors qu’Ankara menace de mener une nouvelle offensive pour les «éliminer», a indiqué une ONG.

Ce rebondissement sur le terrain intervient après l’annonce surprise mercredi par le président Donald Trump du retrait de ses troupes stationnées dans le nord-est de la Syrie aux côtés des combattants kurdes, cibles de longue date de la Turquie.

«Quelque 35 chars et autres armes lourdes, transportés à bord de porte-chars, ont traversé en début de soirée le poste-frontière de Jarablos», a indiqué à l’AFP le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane. «Ils se sont dirigés vers une zone près de la rivière Sajour, entre Jarablos et Minbej, non loin des lignes de front où sont stationnés des combattants (kurdes) du conseil militaire» de Minbej, a-t-il ajouté.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un responsable au sein d’un groupe rebelle proturc dans la région, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, a confirmé à l’AFP l’envoi de ces renforts. Selon lui, les forces turques auraient également demandé aux factions alliées «de se tenir en état d’alerte (…) sans les exhorter toutefois à rejoindre la zone d’envoi des renforts», a-t-il indiqué.

Une région fédérale autoproclamée

Les forces turques et leurs supplétifs syriens contrôlent une vaste zone du nord-ouest de la Syrie. La Turquie redoute de voir s’instaurer un embryon d’Etat kurde à ses portes, au risque de renforcer les velléités séparatistes de la minorité kurde en Turquie. Elle a déjà lancé deux offensives depuis 2016 dans le nord syrien.

La dernière lui a permis en début d’année de prendre le contrôle de la région d’Afrine (nord-ouest), l’un des trois «cantons» de la région fédérale autoproclamée par les kurdes en 2016, à la faveur du chaos créé par la guerre en Syrie. Jeudi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a de nouveau promis d’éliminer les djihadistes et les milices kurdes du nord de la Syrie.

Les soldats américains stationnés en Syrie interviennent en soutien aux Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition dominée par les Kurdes, qui luttent contre les djihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Leur présence ainsi que celle de soldats de la coalition internationale antijihadiste, notamment des soldats français, stationnées dans une base aux abords de la ville de Minbej, a permis jusque-là de faire tampon entre les deux camps.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Longtemps marginalisés, les Kurdes de Syrie représentent 15% de la population syrienne. Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie s’est complexifiée au fil des ans. Elle a fait plus de 360’000 morts et poussé à l’exode des millions de personnes.

Source : Lematin

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :