Quantcast
FLASH
[21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  |  [18/03/2019] Tsahal vient d’appréhender plusieurs Palestiniens qui se sont infiltrés en Israël depuis Gaza – ce qui n’est jamais bon signe pour la sécurité des innocents  |  Le terroriste islamique d’#Utrecht a été arrêté par la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 décembre 2018
Un employé inspecte un plateau de larves de moustiques dans l' »usine »

Danger écologique : si on supprime un insecte, personne ne sait ce qui va le remplacer, et la chaîne de l’équilibre naturel a des conséquences en domino. Danger du pouvoir, lorsqu’une personne ou un groupe obtient un pouvoir immense, la nature humaine est ainsi faite que la tentation d’obtenir encore plus de pouvoir est irrésistible. (Google est devenu l’entreprise la plus puissante au monde).

Parce que personne n’aime les moustiques, Google (sa société mère Alphabet) a un plan pour les éliminer dans le monde entier. A commencer par Fresno.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Des chercheurs de la Silicon Valley se sont attaqués aux suceurs de sang volants dans le comté de Fresno, en Californie. C’est la première salve d’une guerre pour éradiquer les maladies transmises par les moustiques dans le monde.

On ne sait pas très bien ce qui se passerait si les moustiques étaient éliminés. Leur rôle écologique n’a pas été étudié en profondeur, bien que certains scientifiques suggèrent que nous pourrions nous en passer.

Une camionnette Mercedes blanche à toit surélevé serpente à travers la ville et les centres commerciaux, et un essaim de 80 000 moustiques Aedes aegypti mâles jaillit d’un tube de plastique noir situé sur la fenêtre côté passager. Ces ravageurs sont minuscules et, avec une envergure de quelques millimètres seulement, presque invisibles.

Kathleen Parkes, porte-parole de Verily Life Sciences, une unité d’Alphabet, dit : « Vous entendez ce petit bruit de battement ? C’est la libération des moustiques. »

Jacob Crawford, un scientifique qui travaille avec Parkes, décrit une technique de contrôle des moustiques au potentiel éblouissant. Ces animaux nuisibles, explique-t-il, ont été élevés dans l’environnement ultra-haute technologie du système automatisé d’élevage de moustiques de Verily, à 300 km au sud de San Francisco. Ils ont été infectés par Wolbachia, une bactérie commune. Lorsque ces 80 000 moustiques mâles infectés par le Wolbachia et élevés en laboratoire s’accouplent avec leurs homologues femelles dans la nature, le résultat est l’anéantissement : les petits n’éclosent jamais.

L’éradication des maladies transmises par les moustiques est un sujet sérieux pour Alphabet, bien qu’il ne s’agisse que d’une des nombreuses incursions de l’entreprise dans les soins de santé et les sciences de la vie. Par l’intermédiaire de Verily et d’autres branches de l’entreprise, Alphabet étudie :

  • Les lentilles de contact intelligentes,
  • les applications de l’intelligence artificielle pour les soins de santé,
  • les mécanismes moléculaires du vieillissement.

Ce mois-ci, Google a embauché David Feinberg, directeur général de Geisinger Health, pour superviser ses nombreuses initiatives en matière de soins de santé.

La technologie est étroitement surveillée. Si elle réussit à rendre le contrôle des moustiques assez facile et bon marché, elle représentera une offre lucrative : de nombreux gouvernements et entreprises à travers le monde seraient heureux de payer pour une solution à leurs problèmes de moustiques.

  • Dans le climat aride de la vallée centrale de la Californie, Aedes aegypti est détesté pour sa morsure vicieuse. Au moins, ils ne transmettent généralement pas de maladies. D’autres endroits n’ont pas cette chance.
  • Cette espèce de moustique est l’une des plus mortelles au monde, propageant des maladies telles que la dengue et le chikungunya sous les tropiques et les régions subtropicales.
  • Les maladies que sa morsure transporte tuent des dizaines de milliers de personnes chaque année et en infectent des millions d’autres.
  • Libérer des moustiques infectés par le Wolbachia dans la nature peut finir par anéantir des populations entières de moustiques mortels et les maladies qu’ils véhiculent.

Du moins, c’est le plan, si les essais sur le terrain aboutissent en Californie.

Tous les matins, pendant la saison des moustiques, d’avril à novembre, la camionnette, ornée de l’emblème « Debug Fresno », se promène dans les rues verdoyantes. À des endroits prédéterminés, un algorithme libère automatiquement un nombre soigneusement calculé de moustiques, comptant chaque insecte individuel à l’aide d’un laser à sa sortie de la camionnette.

Au fur et à mesure que les efforts visant à éradiquer les maladies transmises par les moustiques se sont intensifiés, quelques approches différentes du problème ont vu le jour.

  • À lui seul, Bill Gates a promis plus d’un milliard de dollars pour des technologies qui pourraient contribuer à éradiquer le paludisme, y compris par des efforts controversés pour modifier génétiquement les moustiques.
  • L’approche de Verily repose en vérité sur une variante d’une stratégie très ancienne connue sous le nom de technique des insectes stériles, dans laquelle une population est progressivement tuée en interférant avec sa capacité de reproduction.

Il est clair qu’Aedes aegypti n’a pas sa place dans le comté de Fresno. Originaire de climats plus chauds et plus humides, personne ne sait pourquoi ils sont apparus, soudainement, pour la première fois en 2013. Ce qui est certain, c’est qu’ils se sont répandus extrêmement rapidement.

« Après l’avoir détecté, nous avons fait un effort massif et considérable pour empêcher le moustique de s’établir et de l’éliminer », explique Jodi Holeman, directrice des services scientifiques du service de réduction des moustiques du comté de Fresno. « Et nous n’avons pas réussi, d’aucune façon. »

Le comté est passé d’un problème de moustiques à un problème qui faisait en sorte que les résidents évitaient leur jardin et le porche de leur maison.

  • Contrairement à la plupart des moustiques, Aedes aegypti vit et se reproduit dans des endroits habités par l’homme.
  • Il pond ses œufs dans, disons, les quelques gouttelettes d’eau stagnante au fond d’un verre de vin laissé sur un balcon.
  • Puis, se cachant sous les lits et dans les placards, il mord les jambes et les chevilles.
  • Faire du porte-à-porte et supplier les résidents de vider l’eau stagnante ne suffisait pas.
  • Alors en 2016, Fresno a fait équipe avec un scientifique nommé Stephen Dobson et son entreprise, MosquitoMate.

C’est le laboratoire de Dobson qui a découvert comment infecter les moustiques avec une forme de Wolbachia qui est différente du type de bactérie que les moustiques portent habituellement. C’est ce qui rend les œufs non viables. MosquitoMate produit deux espèces de moustiques infectés par Wolbachia, Aedes aegypti et Aedes albopictus. Fresno est devenu l’un de ses sites d’essai.

L’année suivante, Verily est intervenu pour aider à intensifier ces efforts, apportant des technologies plus avancées au processus de reproduction et de dissémination qui, ils l’espéraient, rendraient la lutte contre les moustiques massivement extensibles.

Et cela semble marcher.

Cette année, Verily a signé pour une deuxième saison.

  • Deux camions sillonnent quatre quartiers différents, couvrant plus de 3 000 maisons.
  • En six mois, l’entreprise a relâché plus de 15 millions de moustiques.
  • Les résultats de 2017 suggèrent que la population de moustiques femelles a chuté des deux tiers.
  • Cette année, les modifications apportées au programme ont permis de réduire la population de moustiques de 95 %, ce qui est énorme.
  • Un deuxième projet de Verily à Innisfail, en Australie, qui s’est terminé en juin, a réduit la population de moustiques de 80 %. C’est de bon augure pour l’introduction de cette technologie dans d’autres parties du monde – des régions ravagées non seulement par des démangeaisons aux chevilles, mais aussi par des maladies mortelles.

Au début, l’entreprise s’inquiétait de la résistance des citoyens à combattre les moustiques avec plus de moustiques. L’entreprise a donc installé un kiosque de sensibilisation, avec une cage remplie de moustiques mâles dans laquelle les gens pouvaient mettre leurs mains pour apprendre que les mâles ne piquent pas. (Seuls les moustiques femelles piquent, c’est pourquoi ce projet et d’autres semblables prennent soin de ne relâcher que des mâles.)

Au siège de Verily, l’ « usine » où les moustiques sont élevés incorpore de plus en plus d’automatisation.

  • Une fois les œufs pondus, les robots élèvent les moustiques jusqu’à l’âge adulte, les emballent dans des récipients remplis d’eau et d’air, les nourrissent et les gardent au chaud.
  • D’autres robots les trient par sexe, d’abord par taille (les femelles sont plus grandes) et ensuite optiquement, en utilisant une technologie propriétaire.
  • Les moustiques reçoivent tous un identificateur numérique qui permet de les suivre de l’état de l’œuf jusqu’aux coordonnées GPS spécifiques où ils sont relâchés.

« Ce qu’il faut, c’est essayer de faire un programme comme celui-ci d’une manière très abordable et efficace », dit Crawford, le scientifique de Verily, afin que nous puissions aller dans des endroits où il n’y a pas beaucoup d’argent.

Conclusion

Ceux qui ne comprennent pas que seuls le libéralisme, la consommation, la liberté de consommer, permettent de libérer la créativité humaine, accepteront de voir que concrètement, c’est dans un environnement capitaliste et libéral que la technologie destinée à sauver des humains piqués par des moustiques est née et se développent.

Ils devront comprendre aussi que le capitalisme peut dégénérer vers deux maux : le monopole et le capitalisme de connivence avec le pouvoir. Google est infecté de ces deux maux, et pas suite à des piqures de moustique.

Google commence de plus en plus à ressembler aux entreprises qui dominent le monde dans les films de science-fiction : elles commencent par apporter des solutions extraordinaires aux êtres humains afin de se rendre indispensables et faire tomber les résistances. Puis elles imposent leur vision du monde, du progrès obligé, comme les techniques contre le vieillissement ou pour modifier l’ADN et rendre les gens plus forts ou plus intelligents. Sous la menace, si on tente de les contrarier, de faire perdre aux êtres humains les avancées qu’elle a apportées – comme la disparition des maladies transmises par les moustiques, ou pourquoi demain, une pilule qui soigne le cancer comme on soigne un rhume.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :