Quantcast
FLASH
[18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 26 décembre 2018

La Syrie rapporte des tirs antiaériens sur des «objets non identifiés»

En Syrie, une deuxième vague d’attaques a eu lieu, puis il y a eu une troisième vague d’attaque.

C’est le plus grand raid d’Israël sur la Syrie depuis que l’avion russe a été abattu par la DCA syrienne en septembre.

Un raid aérien israélien présumé en Syrie a touché plusieurs hauts responsables du Hezbollah alors qu’ils montaient dans un avion à destination de l’Iran, a rapporté mercredi Newsweek, citant une source du ministère de la Défense.

La source anonyme a déclaré au magazine qu’elle avait reçu les informations de hauts responsables au sein de l’armée israélienne. Elle a ajouté que des armes iraniennes ont également été visées, y compris des composants de système de positionnement par satellites (GPS).

La frappe aérienne israélienne a eu lieu quelques minutes après que les dirigeants se soient embarqués dans un avion à destination de l’Iran.

Plusieurs points d’approvisionnement et dépôts de munitions iraniens ont également été la cible de bombardements, a déclaré la source. Les points de ravitaillement contenaient des munitions précieuses guidées par GPS datant de 2017, parmi les meilleures disponibles pour l’armée iranienne et le Hezbollah.

L’armée syrienne a confirmé via les médias syriens qu’un dépôt d’armes avait été touché lors de l’attaque et que trois soldats avaient été blessés, a rapporté l’ agence Reuters.

“Nos défenses aériennes ont affronté des missiles hostiles lancés par des avions de guerre israéliens au-dessus des territoires libanais et ont abattu “la plupart” d’entre eux avant d’atteindre leurs cibles”, a déclaré la source militaire.

Cependant, l’armée israélienne n’a pas confirmé la présence de raids aériens, affirmant que la réponse syroienne était une manœuvre défensive.

“Un système de défense aérienne a été activé contre un missile anti-aérien lancé depuis la Syrie”, a déclaré un porte-parole de l’armée dans un communiqué rapporté par Associated Press.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le système de défense antiaérienne Patriot israélien a intercepté mardi soir un missile tiré depuis la Syrie, a annoncé l’armée, après que la défense anti-aérienne syrienne est entrée en action contre des “cibles ennemies” près de Damas, avait rapporté plus tôt l’agence officielle S

Au moins deux avions iraniens chargés d’armes ont été bombardés sur le sol syrien.

Hier soir, des avions de chasse israéliens auraient, également, pris pour cibles de hauts responsables du Hezbollah au cours d’une frappe chirurgicale au siège de la quatrième division de l’armée syrienne à Damas, à Saboura, mardi soir, selon des sources de Tsahal citées par le journaliste militaire Babak Taghvaee.

Cette attaque a eu lieu au cours du deuxième raid aérien de la nuit.

Comme d’habitude Tsahal n’a pas officiellement confirmé.

Le premier raid visait au moins trois dépôts d’armes utilisés par les forces iraniennes et du Hezbollah dans les zones situées à l’ouest de Damas, y compris Qatana.

Un arsenal de missiles iraniens Fajr-5 était entreposé dans au moins un des entrepôts d’armes.

nb: rien ne confirme la mort du général Qassem Soleimani , commandant de la Force Al-Qods. La rumeur qui a circulé sur les réseaux sociaux serait totalement infondée.

Tout le pays aurait été plongé en état d’alerte maximale.

Attaque massive de l’aviation israélienne sur Damas avec réplique des Syriens avec des S200

Médias libanais : des avions de guerre israéliens ont attaqué l’unité 10 près de la ville de Qatana, au nord de Damas. Les rapports indiquent que l’attaque a eu lieu depuis l’espace aérien libanais. Les avions de l’IAF sont entrés dans Tyr par le sud et ont attaqué par le nord de Damas.

Plus de 10 cibles ont été touchées à l’aéroport militaire de Al Mezzeh, près de Damas. 22 missiles ont été tirés sur des cibles iraniennes, notamment à Qatana.

Selon ces sources, l’attaque aérienne aurait été lancée depuis l’espace aérien libanais et viserait des missiles contre trois dépôts d’armes iraniens et du Hezbollah.

Comme dans les précédents rapports d’attaques en Syrie, cette attaque est également liée à un avion iranien. Mardi matin, le Boeing 747 de la compagnie aérienne iranienne Fars Air Qeshm, affiliée aux Gardiens de la révolution, a décollé de l’aéroport international de Téhéran (THR) pour se rendre à l’aéroport international Imam Khomeini (IKA).

À 17 h 30, l’avion a décollé pour l’aéroport international de Damas, où il a atterri peu après 19h45. L’avion aurait apparemment été utilisé pour transporter du matériel militaire à l’armée syrienne et au Hezbollah. Quelques heures à peine après son atterrissage, la région de Damas était bombardée.

Les habitants du centre d’Israël ont déclaré avoir vu une traînée de fumée dans le ciel près de Hadera. Le sentier a également été vu dans le nord. “Nous étions assis dans le salon lorsque le bruit a secoué toute la maison. Nous avons entendu un lancement et sommes immédiatement sortis. Il volait vite, nous avons vu une traînée de fumée et une tache jaune dans le ciel. Ce n’est pas la première fois, cela s’est déjà produit à deux reprises depuis notre arrivée ici il y a dix ans “, a déclaré Saar Pardi, un habitant de Maor, un moshav du centre-nord d’Israël.

L’armée israélienne mène des recherches près d’un Kibboutz dans le nord des hauteurs du Golan, après qu’on a entendu des explosions dans la région (Jusqu’à Zikhron Ya’acov, Hadera et Césarée). De l’autre côté, les explosions sont qualifiées d’importantes, les Syriens parlant d’au moins 30 missiles “ennemis” (israéliens entrants), déclenchant des répliques de la DCA syrienne, alors qu’Israël aurait aussi actionné un missile Patriot, pour parer à une agression missilière…

La télévision syrienne a interrompu ses programmes et diffuse des images de la défense anti-aérienne du régime en action. La présentatrice parle d’une « agression israélienne ».

Vidéos et photos de Middle-East News

Des images partagées sur les réseaux sociaux montrent un missile de défense aérienne tiré près de Hadera, une ville située à une centaine de kilomètres de la frontière syrienne, où des habitants avaient précédemment rapporté avoir entendu une explosion violente.

Ces dernières années, Israël a mené des centaines de frappes aériennes en Syrie contre des cibles liées à l’Iran, qui aux côtés de ses supplétifs et de la Russie, se battent pour le compte du régime du président syrien Bashar Assad.

Israël a accusé l’Iran de chercher à établir une présence militaire en Syrie susceptible de menacer la sécurité israélienne et d’essayer de transférer des armes perfectionnées au groupe terroriste du Hezbollah au Liban.

Le nombre de frappes aériennes attribuées à Israël en Syrie a sensiblement diminué ces derniers mois, après qu’un avion militaire russe ait été abattu par des défenses anti-aériennes syriennes, lors d’une attaque israélienne sur Lattaquié, tuant les 15 soldats à bord.

La Russie a accusé l’armée israélienne de cet incident – une accusation rejetée par Jérusalem – et a doté la Syrie du système de défense aérienne avancé S-300.

Les systèmes S-300 ont été livrés à la Syrie le mois dernier, mais ils ne sont pas encore supposés être utilisés, car les équipes de la défense aérienne syrienne doivent encore être formées pour les exploiter.

Les responsables de la défense israélienne ont rencontré leurs homologues russes à plusieurs reprises au cours des dernières semaines dans le but de rétablir un mécanisme de résolution des conflits permettant à Israël de reprendre sa campagne aérienne.

Le site libanais Ansharah a rapporté que les Syriens utilisaient un nouveau type de missile. Selon des évaluations préliminaires, l’attaque aurait eu lieu à la frontière libano-syrienne, a ajouté le site d’informations.

L’attaque est la première depuis l’ assaut de missiles dans la banlieue sud de Damas, le 29 novembre.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La semaine dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël intensifierait sa lutte contre les forces alignées avec l’Iran en Syrie après le retrait des troupes américaines du pays. «Nous continuerons à agir de manière agressive contre les efforts de l’Iran pour se retrancher en Syrie. Nous n’avons pas l’intention de réduire nos efforts. Nous les intensifierons et je sais que nous le faisons avec le soutien et l’appui sans faille des États-Unis. »

Plus tôt ce mois-ci, la Syrie a annoncé que le système de défense aérienne avait été utilisé contre des cibles ennemies au-dessus de Damas. Selon le reportage, l’attaque aurait eu lieu dans l’espace aérien de l’aéroport de Damas. Peu de temps après, ces rapports ont été supprimés.

Le ministère syrien des Affaires étrangères a attribué l’attaque au “résultat direct de la politique américaine de mépris des valeurs humaines et au manque de respect manifesté lors de l’établissement de la coalition qui a attaqué Deir al-Zour”. Le 29 novembre était la première fois que les Syriens admettaient une attaque israélienne depuis le crash de l’avion russe en septembre. Ils en ont visiblement admis une seconde, le soir du 25 décembre.

Au cours des derniers mois, on a néanmoins, constaté moins d’attaques israéliennes en Syrie, notamment après la chute de l’avion russe, le 17 septembre 2018.

Publié avec la permission de l’auteur

Source : Jforum

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz