Quantcast
FLASH
[21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  |  [18/03/2019] Tsahal vient d’appréhender plusieurs Palestiniens qui se sont infiltrés en Israël depuis Gaza – ce qui n’est jamais bon signe pour la sécurité des innocents  |  Le terroriste islamique d’#Utrecht a été arrêté par la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 décembre 2018

Pendant qu’il tweetait : « je suis Home alone à la Maison-Blanche », en référence humoristique au film culte dans lequel il jouait un rôle de figurant en portier d’hôtel, et parce qu’il a annulé son dîner de Noël en famille à Mar-a-Lago, le président préparait sa visite surprise en zone de guerre en Irak.

Incidemment, il a filé une nouvelle rouste aux médias, dont le taux de crédibilité est déjà au plus bas, car une heure avant que le monde apprenne que le président volait à bord d’Air Force One au dessus de la Turquie, NBC publiait une de ses attaques fielleuses disant que Donald Trump est le premier président en 19 ans qui n’a pas visité ses troupes en zone de guerre.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

(Je fais, vous me pardonnerez, un léger écart hors sujet pour évacuer une Fake News, juste au cas où elle soit reprise par les chicaniers médias francophones. Le New York Times a fait sa Une d’une information selon laquelle Donald Trump avait été exempté de combat durant la guerre du Vietnam par un podologue. Et caché au milieu de l’article, il est indiqué qu’en réalité, aucun document n’a été découvert, ni chez le médecin ni dans aucune archive, pour confirmer cette accusation. Quand le NYT, mère nourricière de tous les journalistes, fait dans la presse à scandale et à ragots, il fallait le préciser)

Je reviens à mon propos….

Pourquoi Trump a rendu visite aux troupes en Irak (et en Allemagne)

Il y a une semaine, le président Trump a surpris le monde entier en annonçant le retrait des 2 000 soldats stationnés en Syrie du Nord dans une zone kurde jouxtant la frontière irakienne-turque. Certains, y compris dans ces colonnes et parmi les commentateurs politiques qui le soutiennent habituellement, ont critiqué sa décision, en raison du soutien dont les Kurdes ont besoin contre une agression turque, toujours à craindre.

Ce que je n’ai pas précisé dans mon article (1) où j’analyse la décision de Trump, et que je vais compléter prochainement si mes lecteurs me le demandent, c’est que les 2000 troupes qui vont quitter la Syrie ne vont pas « rentrer à la maison » comme les médias l’ont annoncé. En fait, ils n’iront pas très loin. Les forces spéciales seront basées à 6 heures de Syrie, en Irak précisément, là où Trump s’est rendu pour parler non pas aux politiques, non pas aux journalistes, non pas au commandement qui a démissionné deux mois avant la fin de son engagement, mais aux hommes du terrain.

« Obama, je n’irais pas combattre pour le compte de vos rebelles d’Al Qaïda en Syrie. AMÉRICAINS, REVEILLEZ-VOUS » – « Je n’ai pas rejoint les Marines pour combattre avec al Qaïda dans une guerre civile en Syrie »

Et que s’est-il passé lors de sa rencontre avec les hommes de terrain : Trump a été acclamé par les troupes – quel changement par rapport à l’ère Obama où l’armée était révulsée par les décisions du président !

Quand Trump a confirmé que les forces spéciales seront prêtes à tout moment pour intervenir de nouveau en Syrie en cas de besoin, les militaires autour de lui se sont mis à chanter USA ! USA!.

Car il s’agit bien de cela : l’une des conséquences du retrait des États-Unis de Syrie est que Trump va enfin abandonner la politique pro-iranienne d’Obama en Syrie.

Et en abandonnant cette fâcheuse politique pro-iranienne, Trump restaure une certaine cohérence dans la stratégie globale des États-Unis pour contrer le pouvoir et l’influence croissants de l’Iran dans la région et dans le monde.

Oups ! Je viens en fait de commencer la suite de mon article sur le retrait de l’armée américaine de Syrie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

(1) Dreuz

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :