Publié par Gaia - Dreuz le 28 décembre 2018

Des appels à se mobiliser samedi et le soir du 31 émergent sur les réseaux sociaux. Plusieurs leaders du mouvement iront manifester à Marseille.

Les festivités de la Saint-Sylvestre peuvent-elles être perturbées par une nouvelle mobilisation des gilets jaunes? C’est en tout cas ce que peuvent craindre les autorités, alors que plusieurs appels à manifester émergent sur les réseaux sociaux.

Vers un « acte 7 » samedi?
Mais avant, les manifestants entendent à nouveau descendre dans la rue ce samedi, pour la septième édition de leur mouvement. Sur Facebook, l’événement « Acte 7 : Paraît-il que les Gilets Jaunes S’essoufflent ! » présente les différents points de rassemblement, à Lille, Lyon, Toulouse mais aussi Paris. Deux figures du mouvement, Maxime Nicolle alias « Fly Rider » et Priscilia Ludosky ont annoncé leur présence au rassemblement de Marseille.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Plus de 2400 personnes se disent « intéressées » mais un peu moins de 600 ont pour l’instant l’intention de participer. Pourtant, l’événement est organisé par la page La France en colère, elle-même administrée par Éric Drouet, qui bénéficie d’une grande popularité au sein des gilets jaunes.

Comme tous les autres samedis depuis six semaines, un appel est également lancé pour « assiéger les médias », avec environ 1000 participants annoncés sur Facebook.

« Événement festif et non violent » le 31 décembre

Mais c’est bien le 31 décembre qui centralise l’attention. Un rendez-vous Facebook rassemblant près de 8000 participants et 58.000 personnes intéressées proposent de faire « l’acte 8 » avec un « réveillon des gilets jaunes sur les Champs-Élysées ». La description présente la manifestation comme un « événement festif et non violent »:

« Nous savons que ce mouvement puise sa force dans l’échange, dans les rencontres, dans les moments de joie, de danse, de fous rire » est-il déclaré.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Étonnamment, l’événement le plus populaire n’a pas été créé par l’un des leaders du mouvement, comme Éric Drouet ou Priscillia Ludovsky, mais par une dizaine de pages indépendantes dont celle de « Nuit debout » ou de la « Coordination des luttes ».

Pour rappel, 38.600 personnes se sont mobilisés samedi dernier. Lors de la première manifestation le 17 novembre, 282.000 manifestants avaient été comptabilisés sur tout le territoire.

Source : Bfmtv

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz