Quantcast
Publié par Rosaly le 29 décembre 2018
Maren Ueland

Suède

La couverture honteuse par la chaîne de télévision d’Etat SVT du double assassinat de Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, et de Maren Ueland, 28 ans, par des islamistes au Maroc, a déclenché la furie des téléspectateurs.

Selon la chaîne, formatée à la pensée unique politiquement correcte, le meurtre barbare des deux jeunes femmes n’avait rien à voir avec l’islam. Elle mit également en garde contre la diffusion de la vidéo macabre sur les réseaux sociaux : cet acte illégal étant passible de 4 ans de prison.

De nombreux téléspectateurs ont vivement déploré le fait que SVT était davantage concernée par le partage sur les réseaux sociaux de la sinistre vidéo que par le sort tragique des victimes violées et exécutées de manière horrible. En outre, SVT avait également choisi de ne pas parler de la mort par décapitation conforme à l’exécution halal si prisée par les mercenaires de l’EI, mais de simple meurtre par « blessures au cou » ! Il ne fallait pas stigmatiser une fois de plus la pauvre communauté musulmane, l’avenir radieux de la Suède.

Et certains s’étonnent que les gens n’aient plus confiance en les médias !

Dissimuler la vérité quand les auteurs de crimes sont musulmans semble être le mot d’ordre de tous les médias occidentaux. La crainte de l’islam et de ses fidèles réduit au silence les médias supposés informer objectivement les citoyens. Alors on minimise les faits, mais on menace quiconque ose dire la vérité. Ainsi on endort les citoyens sur l’horreur de l’islam et on lui offre en sacrifice de futures nouvelles victimes.

Ci-après quelques réactions postées sur les réseaux sociaux :

Ivar Arpi, chroniquer au Svenska Dagbladet écrivit sur sa page FB : « J’ai eu l’occasion de visionner la vidéo qui circule sur le Net, celle où l’une des jeunes femmes se fait décapiter. Je souhaite ne jamais l’avoir vue. J’ai vu des choses horribles. Pendant un moment, j’ai pensé que c’était ma responsabilité de journaliste de regarder la vidéo diffusée par l’EI. Mais ce fut pire encore. C’est la plus terrifiante que j’ai jamais vue. Elle va me hanter.» Il qualifia également les meurtriers de monstres.

Un Twitter anonyme :

Résumons ainsi le reportage par SVT de l’attaque terroriste musulmane perpétrée au Maroc par des soldats de l’EI :

1) Vous irez en prison si vous diffusez la vidéo de l’égorgement, vous sales racistes nazis.

2) Les combattants de l’EI sont rentrés à la maison en Suède.

3) Les victimes ont succombé suite aux blessures au cou portées par des coups de couteau.

4) Le meurtre des deux Scandinaves au Maroc n’a rien à voir avec l’islam !

L’ancien leader des Démocrates de Suède Anders Klarstöm écrivit : «Les meurtres au Maroc et les PC médias : d’abord, les médias colporteurs d’informations fallacieuses tentent d’étouffer la brutale exécution des deux touristes au Maroc, mais quand les internautes commencent à partager les images des égorgements, alors arrivent les menaces d’emprisonnement à l’encontre de quiconque persiste à les diffuser.» Vive la justice, la démocratie et la vérité à la suédoise.

Un autre Twitter : «Vous savez que vous êtes en Suède quand les égorgeurs de l’EI reviennent au pays, reçoivent un logement, une identité protégée, de généreuses allocations sociales, dans le but honorable de les réinsérer dans la société. Mais les personnes qui publient les vidéos de leurs atrocités peuvent être condamnées à quatre ans de prison ferme.» Cherchez l’erreur !

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Norvège

Les citoyens furieux ont reproché à leur PM Erna Solberg d’ignorer le meurtre atroce de leur compatriote Maren Ueland au Maroc et d’avoir signé le Pacte des Migrations de l’ONU contre la volonté du peuple.

Peu importe ce que le PM norvégien Erna Solberg poste sur sa page Facebook ces derniers jours, les commentaires sont toujours négatifs. Pour les Norvégiens, la signature du Pacte migratoire de l’ONU par le gouvernement a été un coup de poignard dans le dos de la nation.

Ils manifestent également leur colère contre le traitement médiatique par le PM Erna Solberg du meurtre de Maren Ueland, qui fut une véritable boucherie djihadiste.

« Un Premier ministre, qui ignore ses propres citoyens, totalement absente quand une jeune Norvégienne est assassinée de la manière la plus bestiale et qui choisit de ne pas lever le petit doigt pour rassurer ses compatriotes à un moment où ils ressentent ce besoin n’est pas digne de cette fonction. Les Norvégiens méritent d’avoir un chef d’Etat qui mette son pays, son peuple et leur sécurité au premier rang de ses préoccupations. »

« Cinq pays ont voté « non » au Pacte des migrations de l’ONU et douze se sont abstenus de voter. Pourquoi la Norvège ne s’est-elle pas abstenue à son tour alors que la population avait clairement dit « non » à ce pacte? Quel genre de leader êtes-vous donc ? » Un leader soumis au diktat de l’UE.

L’exécution de Maren Ueland dans les montagnes de l’Atlas a profondément bouleversé les Norvégiens.

« Sérieusement Erna, je ne puis rien dire d’autre que « Honte à vous ! » Deux jours après la signature de ce pacte à Marrakech, deux jeunes femmes ont été tuées de manière atroce, à huit kilomètres de là. Une vidéo montrant toute l’horreur de ces crimes peut être téléchargée. Il serait raisonnable que vous la regardiez et exprimiez publiquement votre ressenti. »

« Ces femmes ont-elles été massacrées parce qu’elles étaient blanches et chrétiennes ? J’espère que les gens que vous et vos collègues invitez dans notre pacifique Norvège ne suivent pas ce schéma de pensée. »

Récemment, le PM Erna Solberg, bien installée dans son monde de rêve virtuel, publia ses voeux de Noël d’une candeur enfantine :

« La Noël est une période merveilleuse pour les traditions. Une tradition que j’aime, c’est écrire des cartes de Noël. En tant que Premier ministre, j’en écrirai beaucoup. Allez-vous aussi envoyer des cartes de Noël cette année ? »

Réponses instantanées des gens bien enracinés dans la triste réalité :

« Affirmer que la colère bouillonne au sein de la population n’est pas une exagération. Les gens constatent que les intérêts de la nation sont ignorés et que les manifestations contre la violence au nom de l’islam sont réduites au silence. »

« Une tradition de Noël, Erna, est que vous sauvegardiez les intérêts des Norvégiens et de l’Etat-Providence. Mais vous ne le faites absolument pas. Vous ignorez les gens de ce pays et nous sommes nombreux à avoir marre de vous et de votre hypocrisie ! »

Remarquez le décalage hallucinant entre le message teinté d’un beau rose bonbon d’Erna Solberg, qui semble vivre dans un monde irréel et les réponses bien ancrées dans la réalité moins féerique de ses concitoyens.

 

Danemark

L’enrichissement multiculturel fait aussi des ravages au Danemark. Dès lors, afin d’accroître la sécurité des citoyens, le spray au poivre deviendra légal à partir de 2019.

Dès janvier 2019, les citoyens danois seront autorisés à détenir et à utiliser le spray au poivre en cas d’agression. En Suède, par contre, son utilisation est toujours interdite.

Le ministre de la Justice danois a déclaré que le but de la levée de l’interdiction était d’augmenter la sécurité des citoyens. La Société danoise à l’instar de la suédoise est frappée par une véritable plaie verte : l’augmentation des agressions violentes, des vols, des viols. Dès lors, il est nécessaire de donner aux citoyens les moyens de se défendre.

En Suède, toutefois, le spray au poivre demeurera illégal. L’interdiction de l’utiliser affectera surtout les femmes : la hausse des demandes a été proportionnelle à celle des agressions sexuelles. Les femmes suédoises doivent maintenant recourir à d’autres sortes de spray, qui ne sont pas aussi efficaces ou se résoudre à commettre un délit en se procurant des sprays au poivre sur internet.

En Suède, le gouvernement gauchiste se soucie bien plus du bien-être des criminels que de la sécurité des citoyens suédois. Que les Suédoises se fassent violer sans pouvoir se défendre ne hantera certainement pas son beau rêve de devenir le champion du monde de l’Humanisme, peu importe le prix à payer par les femmes !

 

Blague du jour : la démocratie au Parlement européen

Il n’y a pas de démocratie au Parlement européen, c’est une farce a déclaré l’ex-Président tchèque Vaclav Klaus.

Lors d’un débat sur le groupe Visegrad et le futur de l’Europe sur Echo TV, Vaclav Klaus a exprimé sa crainte de voir disparaître la démocratie en Europe et a fustigé l’UE et le fossé qui s’est créé entre les gouvernements élitistes et leurs citoyens.

A la question « Pensez-vous qu’il existe une chance de parler franchement des graves problèmes qui vont déterminer le futur de l’Europe ? », il répondit :

« L’immigration de masse co-organisée par les élites politiques européennes basée sur le multiculturalisme représente selon moi la principale menace pour l’Europe, les Sociétés européennes et la culture européenne. »

A la question suivante, il répliqua :

« Le problème principal réside dans le fait que les opinions des gens de la rue diffèrent totalement de celles des élites politiques. Il y a un énorme fossé entre les deux et le manque de démocratie en Europe et dans l’UE est frappant. »

« Je sais que très souvent les gens parlent d’un déficit de démocratie en Europe. Je ne suis pas d’accord. Selon moi, il ne s’agit pas d’un déficit de démocratie mais d’un manque de démocratie. Le déficit signifie qu’il y aurait un peu de démocratie et juste quelques problèmes. »

« Je crains que nous vivions dans un monde sans démocratie. Le Parlement européen en est un bon exemple, car il n’est pas du tout un parlement. Il n’existe aucune dialogue réel entre le gouvernement et l’opposition. Il n’y pas de liberté d’expression. Le Parlement européen n’est donc qu’une farce. Dès lors il ne peut y avoir un déficit de démocratie, puisqu’ elle n’existe pas. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Sources:

  • Voice of Europe
  • Swedish National TV under fire for «censoring» murder on tourists and saying « it has nothing to do with Islam. »
  • Norwegians furious at their PM for ‘ignoring’ jihad murder of fellow citizen in Morocco
  • Pepper spray legal in Denmark as of January 2019 to « increase security of citizens »
  • « There is no democracy in the European Parliament, it’s a joke! » – Former Czech President
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz