Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 décembre 2018

Plusieurs Marche des Femmes, un des mouvements progressistes les plus à gauche d’Amérique, et infecté à sa tête par des antisémites, sont annulées. La fondation allemande Friedrich Ebert a déprogrammé une cérémonie de remise de prix en son honneur après qu’un groupe d’universitaires affiliés s’y soit opposé, accusant le mouvement progressiste d’antisémitisme.

Dans un communiqué publié sur le site de la fondation (1), Kurt Beck, son président, explique que « selon les critiques, le mouvement exclut les sionistes, et les membres du conseil d’administration ont été impliqués à plusieurs reprises dans des incidents antisémites. »

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les chefs religieux sont censés considérer les Juifs comme leurs ennemis

  • Lors de la première réunion, qui se tint au marché Chelsea de New York, pour préparer la toute première Marche des femmes juste après l’élection de Trump, deux des dirigeantes du mouvement, Perez et Mallory (en photo ci-dessus entourant le nazi Farrakhan), ont créé un immense malaise que les autres organisatrices ont profondément enterré par honte. Les deux déclarèrent que le peuple juif portait une responsabilité collective en tant qu’exploiteurs des Noirs, et qu’il était prouvé que les Juifs avaient été des leaders de la traite négrière américaine. Les deux femmes, jusqu’à aujourd’hui, ont nié avoir tenu ces propos. La suite montra qu’elles mentent, et qu’elles n’ont pas le courage de leurs opinions – comme la quasi-totalité des antisémites. Ces accusations ont maintes fois été prouvées mensongères (7). Elles ont été popularisées par un livre, The Secret Relationship Between Blacks and Jews, publié par le nazi noir Louis Farrakhan, qui a entre autres déclaré : « les juifs sont sataniques »… « je ne suis pas anti-sémite, je suis anti-termites »… « Hitler était un grand homme », et est considéré comme « la bible du nouvel antisémitisme ».
  • Précédemment, une autre fondatrice du mouvement, Linda Sarsour, une activiste antisémite palestinienne, avant proféré des accusations antisémites contre les « médias juifs » lors d’une conférence à New York où des antisémites étaient invités à discuter de « la façon de combattre le sectarisme contre les Juifs ». La réunion fut dénoncée dans le Jerusalem Post (5) comme un « forum où des antisémites parlent de l’antisémitisme qui ressemblerait à une réunion du KuKluxKlan sur les droits civiques », et le New York Post l’a qualifia « d’Orwélienne » (5).
  • Le 25 février 2018, ce fut la goutte d’eau qui fit déborder un vase déjà bien plein. La coprésidente de la Marche des femmes, Tamika Mallory, assistait à une convention de la Nation de l’Islam où Farrakhan attaqua les Juifs et les homosexuels.
  • Dans un premier temps, Mallory défendit Farrakhan en affirmant que les chefs religieux sont censés considérer les Juifs comme leurs ennemis. « Si votre chef n’a pas les mêmes ennemis que Jésus, ils ne sont peut-être pas LE chef, a-t-elle écrit.
  • Puis il fut révélé qu’une seconde dirigeante du mouvement, Carmen Perez, était une fidèle du leader nazi. Elle le défendit dans une interview pour Refinery29 (3).
  • Le 4 mars suivant, les dirigeantes du mouvement tentèrent de limiter les dégâts, à la suite d’une réaction hostile de leur base. Leur communiqué transpirait le fait qu’elles n’étaient dérangées par Farrakhan que depuis qu’elles avaient été dénoncées. Le communiqué ne comportait ni excuses ni désaveu de Farrakhan, ce qui provoqua d’immenses réactions négatives en chaîne sur Twitter et Facebook, où les dirigeantes furent accusées d’hypocrisie, et d’être proches d’un extrémiste.
  • Le 5 mars, sur CNN, ce fut le coup de grâce. Le journaliste vedette Jack Taper, un Démocrate enraciné atteint du TDS (Trump derangement syndrome), mit en cause les dirigeantes du mouvement (4).

« Pourquoi est-ce si difficile pour certains de condamner un antisémite enragé qui est aussi misogyne et anti-LGBT ? »

  • L’affaire était jouée. Le mouvement était définitivement teinté. Plusieurs marches seraient annulées.

Pourquoi est-ce si difficile pour les médias de parler de l’antisémitisme à gauche ?

Dis papa, pourquoi les médias ont fait de longs et beaux reportages sur #WomensMarch, la Marche des femmes anti-Trump, et pourquoi ils restent silencieux, maintenant que celles de Seattle et Chicago, pour l’instant, ont été annulées (2) à cause de l’antisémitisme de leurs dirigeantes, et de leurs liens avec la Nation de l’Islam du nazi Louis Farrakhan ?

Explique-moi papa.

Lorsque la Marche des Femmes est née de la « résistance » à l’élection du président Trump, les médias français ne trouvèrent pas de mots assez doux pour applaudir le mouvement.

Maintenant qu’aux Etats-Unis la controverse a éclaté qu’au moins trois des leaders du mouvement, Tamika Mallory, Carmen Perez, et Linda Sarsour, et d’autres encore, ont été exposées pour leur antisémitisme, pour leurs propos qui les rapprochent plus du Klu Klux Klan que de la gauche humaniste à laquelle elles disent appartenir, les médias sont totalement silencieux.

De retour chez nous, Tapper, un homme solidement ancré à gauche, n’a pas la même hypocrisie.

Après avoir mis en cause les dirigeantes de la Marche des femmes, il a continué son attaque contre son propre camp.

Il a mentionné la réunion à laquelle le représentant Démocrate du Minnesota, le numéro trois du parti Keith Ellison, vice-président du Comité national Démocrate, avait assisté avec Farrakhan. C’était un secret bien caché, et personne n’en parlait jamais, dans les médias de gauche.

Et puis surtout, Tapper a évoqué cette photo du sénateur Barack Obama, alors en Illinois, souriant avec Farrakhan lors d’une réunion du Caucus parlementaire noir. La photo avait été supprimée pendant 13 ans afin de protéger la carrière politique d’Obama.

« Les gens [Obama, Ellison, les dirigeantes de la Marche des femmes] veulent donc être associés [à Farrakhan], mais ils ne veulent pas que ce soit dénoncé publiquement », a souligné Tapper.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) FES
(2) LA Times
(3) Refinery 29
(4) Daily Caller
(5) Jerusalem Post
(6) New York Post
(7) Tablet

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :