FLASH
[20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  |  [18/01/2019] Le président Trump et le dictateur communiste nord-coréen Kim tiendront un deuxième sommet fin février  |  Le soutien aux Gilets jaunes en net regain, selon un sondage BFM : +7points à 67% en 1 semaine  |  André Santini : « Emmanuel Macron est entouré de gens qui n’ont aucune expérience ». Parce que Macron il a de l’expérience lui ?  |  Tamika Mallory, cofondatrice de #WomensMarch et fan du nazi noir Farrakhan, refuse de reconnaître le droit d’israël à exister  |  Pendant le blocage du gouvernement sur le financement du mur avec le Mexique, la cote de popularité de Trump explose auprès des Latinos  |  [17/01/2019] Leçon n° 34 pour les #GiletsJaunes : la liberté ne nous est pas donnée par le gouvernement mais par le droit naturel. Le gouvernement n’est pas là pour nous offrir notre liberté mais pour la garantir  |  Le mois dernier, 934 personnes ont été tuées par des islamistes dans 29 pays, dont 15 par attentats suicides. Le nombre de morts par des extrémistes de droite le mois dernier s’élevait à 0  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 30 décembre 2018

Il y a déjà 17 ans, j’écrivais un article sur la présence d’Arafat à la messe de minuit à Bethléhem.

A l’époque, fin 2001, des protestations véhémentes – abondamment relayées par les médias – s’étaient élevées du fait qu’Israël avait, pour raisons de sécurité, bloqué le raïs palestinien dans son bunker et l’avait par là même empêché d’ « assister à la messe » dans la basilique de Bethléem, où l’attendait comme de coutume son ami le patriarche jordanien Michel Sabbah.

Cette interdiction avait fait pleurer les militants européens habituellement avides de laïcité mais peu regardants sur le double langage.

Car si Arafat militait pour une Palestine islamique, il tenait aussi à être au premier rang à la messe de minuit chez les chrétiens ! (On connaît la catégorie des croyants non pratiquants, voici celle des pratiquants non croyants)… Surprenant tout de même, lorsque l’on sait combien la doctrine islamique se situe en choc frontal avec l’essentiel de la foi chrétienne, message clairement réitéré à chaque eucharistie : Jésus Fils de Dieu, sa crucifixion rédemptrice, l’alliance et le salut offert. Tous les ingrédients furieusement dénoncés par la tradition mahométane et qui scandalisent les adeptes de l’islam…

Dans la foulée, et avec d’identiques intentions récupératrices, Mahmoud Abbas continue dès lors de s’inviter avec la même assiduité chaque année à Noël dans la basilique de la Nativité. Mais à quel titre et dans quel but? Car lorsqu’on lit certains pères de l’Eglise, par exemple Cyrille de Jérusalem, on constate à quel point ceux-ci tenaient fermement à ce que seuls les baptisés pratiquants prennent part à l’eucharistie. Cela, par respect pour le sacré, car alors régnait la « discipline de l’arcane », qui veut que même les catéchumènes ou les sympathisants occasionnels se tiennent respectueusement à l’écart de la divine liturgie. Le culte politisé de l’image et du spectacle n’avait pas droit de cité.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pourquoi donc autrefois Arafat et maintenant à sa suite Mahmoud Abbas sont-ils si attachés à leur présence à la messe de minuit dans cette ville de Bethlehem aujourd’hui islamisée à 85% alors qu’elle était encore majoritairement chrétienne il y a seulement trente ans?

On se souvient du passage en force des 130 soudards d’Arafat en 2002, dans la basilique de la Nativité, et leur occupation du lieu saint durant 40 jours, s’accompagnant d’ignobles dégradations et de scandaleuses profanations.

En se rendant à la messe de minuit, ces leaders palestiniens qui projettent un état constitutionnellement géré par la charia, et par le fait, judenrein, ont-ils donc ce besoin irrépressible d’entendre l’évangile de la Nativité proclamer que Jésus est « roi des Juifs ? » (Mt 12,1)

Autre question lancinante : Arafat aurait-il autant tenu à la messe de minuit à l’église maronite de Damour, en 1976, lorsque ses commandos islamiques massacrèrent sans état d’âme 600 Libanais chrétiens, dont beaucoup brûlés vifs dans leurs églises ?

Femmes et enfants violés, démembrés, bébés crucifiés aux portes de maisons incendiées. Avec un message ahurissant envoyé juste avant la tuerie de chrétiens par le même chef palestinien au Père Labaky : « Nous allons intervenir contre vous, mais c’est pour votre bien et pour des raisons stratégiques ».

Sans doute Arafat et son successeur Mahmoud Abbas se sentent-ils plus attirés par les caméras de leurs bienfaiteurs occidentaux que par l’aura biblique du rabbi Yeshua natif de Judée, avec sa doctrine de paix, de vérité et de respect mutuel…

Qu’ont-ils compris de la célébration de l’enfant Jésus de Bethlehem, appelé « roi des juifs », né, non pas à l’époque d’une inexistante « Palestine », mais d’une magnifique Judée (= pays des Juifs) arbitrairement et récemment rebaptisée « Cisjordanie » par l’irresponsable jeu politico- religieux des leaders occidentaux?…

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, prêtre catholique, commission judéo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz