Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 janvier 2019

Quand les élites pensent mieux savoir que le peuple, on se rapproche dangereusement de la dictature. Mais quand les médias leur ouvrent grand les bras, on met un premier pied dans l’abîme.

Les recteurs de 150 universités britanniques ont mis en garde des députés par courrier sur les conséquences néfastes que provoquerait un départ du Royaume-Uni de l’Union européenne pour les institutions d’enseignement, rapporte vendredi la BBC.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le Brexit est « l’une des plus graves menaces » auxquelles ces institutions ont jamais dû faire face, selon le monde académique, essentiellement à gauche et fortement anti-Brexit. A leur manière, ils disent qu’ils rejettent le vote démocratique, et affirment que « les universités britanniques auront besoin de plusieurs dizaines d’années pour s’en remettre ». Un peu tard, le peuple a voté. A moins que lorsque le peuple ne vote pas comme il faut, le vote ne doive pas être pris en compte…

Ils disent que « n’ayant plus accès aux réseaux de recherche européens, les universités britanniques verraient leur qualité régresser rapidement, ce qui ne manquerait pas de se répercuter sur les 21 milliards de livres que ces dernières injectent chaque année dans l’économie du pays », avertissent les 150 recteurs. Il s’en suivrait selon eux une fuite des cerveaux vers le continent. Mais ils mentent. Aucun réseau de recherche européen ne leur sera fermé, et ils le savent. La Suisse, qui ne fait pas partie de l’Union européenne, a porte ouvertes dans tous les réseaux universitaires, car l’UE n’est pas le cadre unique des nombreux accords intra-universités.

« Des connexions cruciales pour la recherche sont menacées, dans la lutte contre le cancer, le développement des technologies et la lutte contre le réchauffement climatique. Les échanges si précieux d’étudiants, de professeurs et de connaissances en seraient gravement dégradés ». Là encore, il s’agit de propagande. Depuis plus de 50 ans, les réseaux de recherche internationaux sont bien établis, bien huilés, et fonctionnent quelles que soient les conditions politiques et économiques.

La présidente de la Fédération des universités britanniques « Universities UK » réclame d’urgence « des garanties solides » pour que le Royaume-Uni garde son accès aux réseaux européens de recherche.

Si des garanties solides peuvent être réclamées, et sans doute obtenues – personne ne refuse jamais rien aux universités, nouvelles églises progressistes – alors pourquoi ce vent de panique ? Pourquoi les honorables élites utilisent-elles les méthodes démagogues et agitent-elles les peurs ?

Demander des garanties solides à qui ? Qui gère ces « réseaux européens de recherche ». Existent-ils seulement ?

Comme disait Kissinger qui raillait la construction européenne : « Qui j’appelle au téléphone, si je veux parler à l’Europe ? « 

Des chiffres récoltés auprès de 24 universités font apparaître une baisse cette année de 3% du nombre d’étudiants inscrits en provenance du continent, ce qui pourrait être une conséquence de l’incertitude persistante sur le Brexit. Ou se pourrait être toute autre raison : la réalité est que personne n’en sait rien, et que les universités cachent les chiffres d’inscription des autres années, qui sont probablement très fluctuants et démontreraient qu’ils sont sans rapport avec le Brexit.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :