FLASH
[22/01/2019] Braquage d’une banque sur les Champs-Élysées: les suspects en fuite avec le contenu de 30 coffres  |  La Cour suprême confirme temporairement l’interdiction des transsexuels dans l’armée demandée par l’Administration Trump  |  [21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 5 janvier 2019

A Bethlehem de Judée…

Selon l’évangile de Matthieu, des personnages énigmatiques sont venus d’Orient pour rendre hommage à Jésus, parce qu’ils reconnaissent en ce petit enfant, couché sur la paille, le « roi des Juifs ». Le message est avant tout théologique.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’intérêt de ces étrangers pour la religion de Yahvé incarnée dans la personne de Jésus exprime un tournant historique, selon l’évangéliste : une partie du judaïsme va s’universaliser et manifester sa foi messianique dans les communautés de toute la diaspora. C’est le sens de Noël et de l’Epiphanie, deux fêtes jumelées puisqu’ au cœur d’un monde tourmenté surgit un immense espoir non seulement pour Israël, mais aussi pour l’ensemble des nations en quête de lumière. L’alliance prend une nouvelle dimension dans la Nativité.

Les mages ne sont pas venus directement à Bethléhem. Ils sont allés d’abord à Jérusalem, la ville sainte, où Hérode, cherchant à les manipuler, les a ensuite dirigés vers Bethléhem, ville davidique. La tradition populaire en a fait des rois, en conformité avec les prophéties, mais ils étaient sans doute des savants, spécialistes des étoiles, ils scrutaient l’avenir. En même temps astronomes et devins, ils symbolisent la culture des civilisations de l’époque. C’est donc leur expérience et leur vécu qui les a conduits sur ce chemin où ils découvrent ce que Balaam avait entrevu: « un astre issu de Jacob se lève, une puissance issue d’Israël se manifeste! » (Nb 24.17)

Ils rejoignent ainsi les tout premiers témoins de la naissance de Jésus au milieu de son peuple, d’humbles bergers judéens associés à la louange des anges dans la nuit scintillante. Gloire à Dieu ET paix sur terre!

Le fait qu’ils aient apporté en cadeau trois sortes de présents ne signifie pas qu’ils ne sont que trois…des œuvres d’art anciennes en ont parfois montré six ou sept. En tout cas, leurs présents sont des symboles forts pour reconnaître que Jésus est roi, prêtre et prophète : l’or représente la dignité royale, l’encens exprime la louange sacerdotale au Dieu d’Israël, et la myrrhe est un parfum pour l’embaumement, car être prophète peut couter la vie ! 

Les mages sont finalement la figure des chercheurs de vérité de toutes les cultures et de tous les temps. Qu’ont-ils recherché  et découvert à Bethléhem? Le visage d’une espérance qui ne s’impose pas par la force, mais qui s’offre à travers la fragilité d’un petit enfant, promesse de croissance et d’avenir, gratuitement proposée.

Isaïe avait eu ce pressentiment que les nations, épuisées par la violence, se tourneraient un jour vers le Dieu de paix, non pas vers une religion dominatrice, mais vers la force de l’Esprit qui rassemble librement par un puissant appel intérieur. C’est ce que Matthieu veut dire dans son récit destiné à des croyants de culture juive. Les mages sont comme l’avant-garde des peuples qui reconnaissent la sagesse de la Parole biblique et veulent que toutes les relations humaines s’en inspirent. On sait que les droits de l’homme se sont développés à partir des 10 commandements. 

Lorsque les mages ouvrent leurs coffrets devant Jésus et sa mère, ils ne recherchent pas les bonnes grâces d’un homme de pouvoir comme Hérode, mais ils désignent, par ce geste, la présence du Dieu vivant proche de nous devant lequel ils se prosternent. 

Ainsi, à travers Jésus, tous les enfants et tous les pauvres sont honorés. L’image de Dieu s’illumine en eux, et le temps de Dieu devient le temps de l’humain. Alors que notre environnement culturel et spirituel est envahi aujourd’hui par des stars de toutes sortes qui nous vantent des paradis de pacotille, avec des illuminations éphémères et trompeuses, voici que l’étoile de Bethléhem scintille dans nos nuits sombres d’une lumière régénérante et apaisante, laissant entrevoir un avenir tout autre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, commission judeo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz