Quantcast
FLASH
[23/10/2019] Les corps de 39 personnes ont été découverts dans la remorque d’un camion cette nuit dans la région britannique de l’Essex  |  [22/10/2019] La preuve qu’un gauchiste avec blackface est toujours pardonné. Trudeau servira un autre mandat à titre de premier ministre  |  [21/10/2019] Mieux que n’importe quel sondage : #Trump explose les records de collecte de fonds: 300 millions de dollars pour sa campagne de réélection  |  [17/10/2019] Le vice président américain annonce un cessez le feu entre kurdes et turcs  |  Tsahal a tué 2 terroristes musulmans qui ont percuté une jeep de l’armée lors d’une opération antiterroriste à Ramallah illégalement occupée par les palestiniens  |  [15/10/2019] Les kurdes auraient repris la ville frontalière de Ras al-Ayn /Sari Kani aux milices soutenues par la Turquie  |  4 terroristes palestiniens recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée juive colonisée par les arabes sous le nom de Cisjordanie  |  [14/10/2019] Kais Saied élu président de Tunisie avec 72.71%  |  [12/10/2019] Au moins 4 morts et 3 blessés dans une fusillade à New York  |  4 morts, nombreux blessés dans une fusillade à Brooklyn  |  Attentat par fusillade en Samarie illégalement colonisée par les Palestiniebs : des terroristes musulmans ont ouvert le feu à partir d’un véhicule – Pas de blessés  |  [11/10/2019] Attaque au couteau près du Capitol à Washington  |  Une explosion s’est produite ce matin (vendredi) sur un pétrolier iranien dans la mer Rouge, près de la ville portuaire de Djedda, en Arabie saoudite. L’Iran parle de 2 tirs de missiles  |  [09/10/2019] Le préfet de police de Paris porte plainte pour « apologie du terrorisme » après que des commissariats franciliens ont reçu des appels avec des chants islamistes de vidéos de propagande de Daesh  |  Allemagne-Fusillade: Au moins 2 morts à Halle dans ce qui paraît être un attentat #antisémite  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 6 janvier 2019

Quand je lis la presse française, je vois Donald Trump paré de tous les défauts. Ce serait un abruti, un ignorant, un impulsif imprévisible et sans ligne directrice, un homme dangereux, un criminel, et j’en passe.

La désinformation règne souveraine : Donald Trump serait, outre tous ses défauts, empêtré dans une affaire de “collusion” avec la Russie, et Robert Mueller, “homme intègre et rigoureux”, aurait déjà mis en examen et fait envoyer en prison plusieurs personnes de l’entourage proche de Trump (sous-entendu, Trump est coupable, forcément coupable et finira bientôt en prison, après une procédure de destitution menée tambour battant par les “valeureux Démocrates” qui ont désormais la majorité à la Chambre des représentants).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Quand je regarde la télévision française, c’est pire : j’ai regardé récemment une émission de la série C dans l’air. En dehors de François Durpaire, qui est un homme de gauche honnête dans l’ensemble, j’ai eu l’impression d’assister à une séance de défoulement pour psychotiques. Le pire émanait de Nicole Bacharan. En la regardant, je me disais que même CNN et MSNBC ne voudraient pas d’elle : non seulement elle hait Trump jusqu’au délire, mais elle déteste les Etats-Unis et le peuple américain, à l’exception sans doute des gens qui ont dans la bouche les mêmes jets de bile qu’elle et qu’on rencontre beaucoup à New York et à San Francisco.

Je constate en lisant les commentaires sous les articles ou sur le site de C dans l’air qu’il y a des Français bêtes à manger du foin, et qui apparemment en mangent puisqu’ils partagent les inepties, les mensonges et les éructations qu’ils lisent, voient ou entendent. Je constate aussi qu’il y a des Français excèdes de recevoir le foin indigeste que veulent leur faire ingurgiter les grands médias.

Dois-je le dire une fois de plus ? L’enquête de Robert Mueller viole toutes les règles de la justice et a une dimension totalitaire. Qu’elle ait pu s’enclencher sans motif (une enquête de procureur spécial doit être une enquête sur un crime commis et pas une enquête à la recherche d’un crime inexistant), qu’elle ait duré aussi longtemps et couté si cher au contribuable américain (le montant de vingt millions de dollars est aujourd’hui nettement dépassé) montre que quelque chose ne va vraiment pas dans les institutions américaines (et ce qui ne va pas est la présence partout dans celles-ci d’agents de la gauche extrême placés sous Obama, et qui constituent ce qu’on appelle désormais l’Etat profond).

Dois-je le répéter ? Tous ceux qui ont été mis en examen, voire envoyés en prison, strictement tous, l’ont été pour des motifs sans le moindre lien avec Trump ou avec la Russie. Des Russes ont été mis en examen par Robert Mueller sans la plus minime preuve de leur implication dans la campagne électorale de 2016 (ils sont censés avoir mis des messages sur des murs Facebook, certains favorables à Trump, d’autres favorables à Hillary Clinton). Aucun de ces Russes ne mettra les pieds aux Etats-Unis, et certains n’existent même pas. Robert Mueller, ce qui est plus grave encore, a confectionné des crimes pour persécuter des gens : il lui a suffi de faire interroger des gens plusieurs fois, à plusieurs semaines de distance, et de noter que leurs déclarations d’un moment ne coïncidaient pas avec des déclarations faites auparavant pour mettre en examen des gens pour mensonge et parjure. Cela a brisé des vies. Celle du Général Flynn entre autres. C’est honteux et indigne des Etats Unis.

Robert Mueller se trouve présentement poursuivi en justice par Jérôme Corsi, un homme vis-à-vis de qui il a exercé des chantages odieux, et qui lui demande des dommages et intérêts pour préjudice moral (il a consacré un livre à ce qui lui est arrivé, Silent No More*). Rudy Giuliani, avocat de Trump, veut porter plainte contre Robert Mueller lui aussi car Robert Mueller a fait détruire des messages échangés entre deux agents du FBI acharnés contre Trump, Peter Strzok et Lisa Page, et ces messages constituaient des preuves à charge contre le FBI sous James Comey et contre l’administration Obama finissante. La plainte de Rudy Giuliani sera pour obstruction à la justice et destruction de preuves. La presse française n’en parle pas. Comme c’est étrange…

Dois-je le souligner ? Trump est accusé d’avoir changé de personnel à la Maison Blanche et d’avoir vu des membres de son cabinet démissionner ! Si les accusateurs observaient les présidences passées, ils verraient que tous les Présidents ont changé de personnel et ont vu des membres de leur cabinet démissionner. Des journalistes gauchistes débiles aux Etats-Unis ont dit qu’avec le départ de Mattis le “dernier adulte” quittait l’administration Trump. Tous les journalistes français ou presque ont repris la formule à leur compte. John Bolton, Conseiller National à la Sécurité est sans doute à leurs yeux un bébé, et Mike Pompeo un gamin de sept ans.

Trump est accusé d’un bon millier d’autres choses. Il est accusé de tout et de n’importe quoi dans les médias de gauche américains, et les journalistes français, pour la plupart ne font que recopier. Stupidement et par pure haine.

La stupidité est la chose la plus répandue chez les gens de gauche. La haine s’ajoute pour une raison simple : le ressentiment. La gauche est par essence totalitaire, méprise les êtres humains, et déteste la liberté. Elle déteste la civilisation occidentale, et déteste logiquement les Etats-Unis parce qu’ils sont la première puissance du monde occidental et un pays fondé sur l’idée de liberté. Elle veut détruire ce qu’elle déteste. Elle a adoré Obama et l’adore toujours parce qu’il est de gauche, et parce qu’elle sait qu’il déteste la civilisation occidentale, les Etats Unis et la liberté, et qu’il a été destructeur. Elle déteste Trump parce qu’il est profondément attaché aux valeurs de la civilisation occidentale, parce qu’il aime les Etats-Unis et la liberté, et parce qu’il répare ce qu’Obama a détruit.

Donald Trump mérite d’être considéré comme l’homme de l’année 2018. Il avait déjà été l’homme de l’année 2016 et l’homme de l’année 2017. Il sera l’homme de l’année sans doute jusqu’en 2024. Aucun Président américain n’a marqué le monde aussi positivement depuis Ronald Reagan. On peut considérer qu’il a sauvé, pour l’heure, la civilisation occidentale.

Donald Trump a détruit presque complètement l’Etat Islamique et laissé les restes de ce dernier comme un fardeau à la Russie, à l’Iran et à la Turquie, comme un cadeau très empoisonné. Il a conduit l’Iran des mollahs sur la voie de l’asphyxie. Il a enclenché un rapprochement dont les conséquences seront très importantes entre l’Arabie Saoudite, les émirats du Golfe, le reste du monde arabe sunnite et Israël. Il a considérablement renforcé la position d’Israël au Proche-Orient et délégitimé l’Autorité Palestinienne en lui retirant toute revendication possible sur Jérusalem, sur le retour des “refugies” qui ne sont pas des réfugiés et en incriminant le recours de celle-ci au terrorisme. Il a, pour l’essentiel, mis la Corée du Nord hors d’état de nuire, enclenché un endiguement des velléités hégémoniques de la Chine. Il a soutenu Jair Bolsonaro, dont la présidence commence au Brésil, et l’élection de Jair Bolsonaro est un événement majeur pour toute l’Amérique latine. Il a contribué à la montée de ce qu’on appelle “populisme” en Europe centrale, et la vague “populiste” touche l’Europe occidentale par l’action d’hommes tels que Matteo Salvini. Il a ainsi ébranlé la nomenklatura qui tient l’Union Européenne. Il a remis en avant les principes fondamentaux du libre-échange économique en mettant en place des rapports de force et en exigeant que les barrières protectionnistes tombent. Il a considérablement renforcé l’armée américaine, détériorée sous Obama. Il a rendu les Etats-Unis souverains en matière énergétique, ce qui a une portée géopolitique majeure.

Sur un plan intérieur américain, il a redonné confiance à la police, commencé à démanteler les gangs criminels qui avaient monté en puissance sous Obama, réduit considérablement l’immigration clandestine, commencé la construction du mur sur la frontière Sud (mur dont les Démocrates ne veulent à aucun prix, car ils veulent continuer à changer la population américaine par l’afflux de clandestins et leur régularisation ultérieure). Il a redonné la croissance et le plein emploi au pays par la dérégulation et une baisse forte des impôts. Il a sauvé la Constitution en nommant deux juges conservateurs à la Cour Suprême.

Il n’a pu réformer le système de santé, et les procédures d’immigration légale. Il n’a pu mettre fin à l’existence des villes sanctuaires et à la destruction de la Californie, Etat sanctuaire. Il mène présentement une épreuve de force avec les Démocrates du Congrès pour que la construction du mur sur la frontière Sud soit pleinement réalisée, et il dit, à juste titre, que cette construction est un impératif de sécurité nationale. Il lui reste donc à faire.

Mais ce qu’il a accompli est considérable. Il a fait davantage en deux ans que les meilleurs Présidents antécédents en huit ans. Il a mené en ces deux ans un redressement remarquable après les désastreuses années Obama.

Les journalistes de gauche américains parlent-ils de tout cela ? Non, ou alors ils écrivent ou profèrent des inepties et des contre-vérités grotesques. La désinformation règne souveraine aux Etats-Unis aussi. Dans les grands médias tout au moins.

Leurs deux “stars” en 2018 ont été Stormy Daniels, actrice pornographique qui vient d’être condamnée à verser 300.000 dollars à Donald Trump pour dénonciation calomnieuse et procédure abusive, et son avocat véreux, Michael Avenatti, englué dans des affaires frauduleuses. Des stars de premier choix, vraiment. On peut en ajouter une troisième, Christine Blasey Ford, l’accusatrice frelatée de Brett Kavanaugh qui, sitôt Brett Kavanaugh confirmé, a retrouvé une voix normale (très différente de la voix de femme brisée utilisée face à la commission sénatoriale) pour faire une publicité en faveur d’une cause féministe.

Que font les journalistes français ? Ils recopient, disais-je. Stupidement et par pure haine. Il était une époque où les journalistes faisaient le métier d’informer ceux qui les lisaient, les regardaient ou les écoutaient. Ce temps est quasiment révolu.

Pour en savoir davantage, ceux qui ne l’ont pas encore fait peuvent se procurer mon livre Ce que veut Trump *. Ce sera le seul livre expliquant qui est Trump, ce qu’il veut, quelle est sa stratégie en politique intérieure et en politique étrangère. J’en suis, hélas, persuadé. Vous ne risquez pas d’en entendre parler dans la presse écrite, à la radio ou à la télévision. Pour qu’inepties, mensonges et éructations règnent, il faut maintenir l’obscurité.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

PS : Drieu Godefridi vient de publier un petit livre (44 pages) qui peut servir de complément utile à mon livre Ce que veut Trump. Le petit livre s’appelle Le monde de Trump. Il dit l’essentiel, de manière scrupuleuse, sur la plupart des dossiers importants qui ont marqué l’action de Trump en 2018 : les suites positives de la sortie des Etats-Unis des Accords de Paris, les motifs précis pour lesquels Trump a refusé le Pacte de Marrakech et a décidé de se retirer de Syrie, l’importance du mur sur la frontière Sud, dont Trump veut absolument la construction pleine et entière. Drieu se base sur la connaissance et l’information. Ce qu’il écrit est intelligent. Son petit livre est très utile et constitue lui aussi un antidote.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz