Quantcast
FLASH
[13/12/2019] Royaume-Uni : Les pro-#Brexit, anti-immigration, anti-Europe rejettent le socialisme dans un raz-de-marée électoral par 368/202 sièges  |  [11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 janvier 2019

Voici les gros titres que vous ne verrez ni dans Le Monde ni sur France Inter :

  • Investor business daily (1): “L’économie de Trump crée 10 fois plus d’emplois dans les usines que celle d’Obama.”
  • MarketWatch (2) : “Les emplois dans le secteur manufacturier connaissent la croissance la plus rapide en 23 ans”.
  • Forbes (3) : “Le boom de l’emploi dans le secteur manufacturier : 10 fois plus qu’Obama en 21 mois.”

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Et vendredi 4 janvier 2019, la nouvelle tombe pour l’année 2018 :

  • CNBC (qui est très anti-Trump) (4) : « L’industrie manufacturière affiche la plus forte croissance annuelle de l’emploi en 20 ans ».

L’industrie manufacturière a affiché des gains nets d’emplois de 284 000 au cours de 2018, ce qui représente sa meilleure année civile depuis 1997.

Priorité du président Donald Trump, qui en a fait une de ses promesses de campagne, le secteur manufacturier a connu une année très forte qui s’est terminée en décembre avec 32 000 emplois supplémentaires. La plupart des gains se sont produits dans la fabrication de biens durables, avec une croissance dans les métaux ouvrés et les produits informatiques et électroniques, a déclaré le ministère du Travail dans son communiqué. Les biens durables sont définis comme des articles ayant une espérance de vie de trois ans ou plus, tels que les automobiles, le mobilier et les machines.

« Les usines ramènent les gens dans le marché du travail, et nous avons besoin que cette tendance se poursuive », a déclaré Chad Moutray, économiste en chef à la National Association of Manufacturers.

Pourquoi c’est important

Lors de la campagne électorale, alors que Donald Trump promettait de créer des millions d’emplois, Barack Obama s’est moqué de lui et a déclaré : « l’emploi ne reviendra pas, les Américains doivent s’y habituer. Comment Trump espère-t-il créer des emplois, il a une baguette magique ? » et toute la salle avait éclaté de rire tellement la promesse de Donald Trump était farfelue et impossible à tenir. Je me demande combien, parmi eux qui étaient dans la salle, sont assez honnêtes pour s’en souvenir et tirer leur chapeau à l’homme qui a tenu une promesse impossible à tenir.

Si vous écoutez les commentateurs politiques, ils vous expliquaient il y a 5 ans que dans 5 ans, les robots allaient massivement remplacer les ouvriers dans les usines. Et voilà que Trump les ridiculise : c’est précisément dans les usines que son miracle économique s’est produit.

Beaucoup insistent pour attribuer les bons résultats du président Trump à son prédécesseur. Pourtant, explique Kimberly Amadeo dans un article publié le 4 janvier dans The Balance (5) :

« le bilan d’un président en matière de création d’emplois dépend du cycle économique. Par exemple, ceux qui ont hérité d’une récession, comme Clinton, Obama, Reagan, Carter et LBJ, ont mieux réussi à créer des emplois. Ils ont commencé avec une base basse et n’avaient donc pas d’autre choix que de monter. Ceux qui ont créé des récessions, comme les Bush, Nixon et Eisenhower, ont fait le pire. »

Un autre paramètre rarement évoqué par les économistes est qu’il est plus difficile de créer de nouveaux emplois lorsqu’il y a déjà plein emploi que lorsqu’il y a beaucoup de chômage.

Si les économistes ne le disent pas, c’est parce qu’ils veulent à tout prix éviter d’encenser le président Trump. En effet, en supposant qu’Obama, comme ils le disent, ait laissé les Etats-Unis dans une excellente situation économique, alors les formidables résultats de Trump sont encore plus extraordinaires du fait qu’il est extrêmement difficile de faire encore mieux quand on est arrivé très haut. Et Trump a fait exploser tous les compteurs.

Métier par métier

Voici l’évolution de l’embauche – un détail va vous faire sourire, j’en suis sûr (et un me déplaît) :

  • victoire, le monopole des médias s’effrite ! C’est le seul secteur en régression : les attaques de Trump contre les Fake News produisent leurs effets.
  • En revanche, 11 000 créations d’emplois gouvernementaux sont une mauvaise nouvelle : nous avons besoin de dégraisser l’Etat, envoyer des centaines de milliers bureaucrates chercher un autre emploi, diminuer le personnel administratif au fur et à mesure que le nombre de réglementations est réduit, et ramener 70 ans en arrière cette machine détestable, l’Etat, qui s’est peu à peu octroyé le droit de se mêler et de régenter la vie des gens, réduire leurs libertés, au lieu d’être à leur service.
  • Notez le nombre de créations d’emplois dans la construction, le 4e plus dans la liste. Pourquoi c’est important, parce que contrairement aux autres secteurs, il est, en raison de la durée des activités, un indicateur de la robustesse d’une économie, et donne tort aux alarmistes (essentiellement là pour critiquer Trump) qui annoncent une récession de l’économie américaine. Pas de récession en vue quand la construction crée autant d’emplois.

Et pendant ce temps, Emmanuel Macron prend des vacances à Saint-Tropez et critique le président Trump – (je n’ai pas pu résister à ce hors sujet !)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

(1) Investors
(2) Market Watch
(3) Forbes
(4) CNBC
(5) The Balance

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz