Quantcast
FLASH
[17/10/2019] Tsahal a tué 2 terroristes musulmans qui ont percuté une jeep de l’armée lors d’une opération antiterroriste à Ramallah illégalement occupée par les palestiniens  |  [15/10/2019] Les kurdes auraient repris la ville frontalière de Ras al-Ayn /Sari Kani aux milices soutenues par la Turquie  |  4 terroristes palestiniens recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée juive colonisée par les arabes sous le nom de Cisjordanie  |  [14/10/2019] Kais Saied élu président de Tunisie avec 72.71%  |  [12/10/2019] Au moins 4 morts et 3 blessés dans une fusillade à New York  |  4 morts, nombreux blessés dans une fusillade à Brooklyn  |  Attentat par fusillade en Samarie illégalement colonisée par les Palestiniebs : des terroristes musulmans ont ouvert le feu à partir d’un véhicule – Pas de blessés  |  [11/10/2019] Attaque au couteau près du Capitol à Washington  |  Une explosion s’est produite ce matin (vendredi) sur un pétrolier iranien dans la mer Rouge, près de la ville portuaire de Djedda, en Arabie saoudite. L’Iran parle de 2 tirs de missiles  |  [09/10/2019] Le préfet de police de Paris porte plainte pour « apologie du terrorisme » après que des commissariats franciliens ont reçu des appels avec des chants islamistes de vidéos de propagande de Daesh  |  Allemagne-Fusillade: Au moins 2 morts à Halle dans ce qui paraît être un attentat #antisémite  |  [07/10/2019] Avant la visite programmée du président Trump, le syndicat de la police du Minnesota imprime un T-shirt « les flics pour Trump »  |  Les socialistes au pouvoir au Portugal remportent les élections mais n’obtiennent pas la majorité absolue  |  [06/10/2019] Fusillade dans le Missouri à Kansas City : 4 morts et 5 blessés  |  [05/10/2019] Tremblement de terre à San Francisco  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 7 janvier 2019
Terroristes du Hamas s’apprêtant à tirer sur les civils israéliens

Alan Dershowitz est l’un des avocats les plus connus aux États-Unis. Il s’est distancé l’an dernier de la meute gauchiste dont le NYT se considère l’ultime arbitre, en prenant la défense de Trump contre Mueller. Dershowitz fait d’autant plus peur au New York Times qu’il est un des rares avocats à dire en public ce que nous sommes nombreux à croire – à savoir que l’enquête du procureur spécial Mueller n’est rien de plus qu’un travail de démolition partisan. Mais pour le NYT, il n’y a rien de pire qu’un apostat qui menace les valeurs fondamentales de la tribu gauchiste. Dershowitz est aussi un défenseur d’Israël.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit cet article d’Alan M. Dershowitz*, paru le 4 janvier sur le site du Gatestone Institute, dans lequel il critique un reportage biaisé en faveur du Hamas publié par le New York Times.

***************

Le New York Times encourage la violence du Hamas

Dans le New York Times de dimanche – le numéro le plus lu de la semaine – l’article principal portait sur un jeune soldat israélien dont la balle a ricoché sur le sol et tué un jeune médecin falestinien qui avait admis être un bouclier humain et qui avait été filmé en train de lancer une bombe fumigène.

Le lendemain – dans l’édition du lundi, bien moins lue – le Times a rendu compte des meurtres et des tortures commis par les troupes afghanes affiliées à la CIA américaine et formées par elle.

L’article débute avec la description de soldats afghans abattant et brûlant une famille entière, y compris une fillette de trois ans. Le nombre de décès associés à ces unités (qu’on a parfois confondues avec les militants d’ISIS) n’a pas pu être vérifié, mais les comptes rendus les situent à des centaines en un mois.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Apparemment, les rédacteurs en chef du Times estiment que l’histoire israélienne, impliquant un soldat qui a tiré sur un Falestinien dans des circonstances douteuses, mérite une couverture plus large que les massacres délibérément perpétrés par des troupes afghanes formées par la CIA.

La partialité du reportage ressort clairement dès l’introduction et persiste tout au long de l’article.

Ces reporters qualifient de « manifestants », de larges groupes de Falestiniens qui incluent de violents combattants du Hamas transportant des armes et des cartes qui leur indiquent des cibles civiles.

Les journalistes du Times décrivent les « protestataires » comme « étant prêts à risquer leur vie pour faire connaître leur cause » ou comme souhaitant « briser la clôture et retourner dans leur foyer ancestral situé dans ce qui est maintenant Israël ».

L’objectif de nombreux combattants du Hamas était, en réalité, de percer la clôture, de kidnapper et de tuer des civils israéliens.

Le reportage accuse les Israéliens de mettre en œuvre « une politique qui a coûté la vie à près de 200 Palestiniens ». Cet article biaisé donne au lecteur l’impression que toutes les personnes tuées étaient des civils, même si beaucoup étaient des combattants armés du Hamas.

Même le Hamas reconnaît que beaucoup de ceux qui ont été tués étaient des combattants.

Alors que le Hamas est heureux de se vanter ouvertement de ses combattants qui démolissent les clôtures de la frontière de Gaza et se cachent derrière des civils pour échapper aux soldats israéliens, le New York Times n’en parle pas.

Les soldats israéliens sont dépeints comme d’anonymes machines à tuer, sans qu’aucune référence soit faite aux cerfs-volants enflammés, aux tunnels de la terreur, aux roquettes ou aux engins explosifs transfrontaliers utilisés par les Falestiniens, ou au double crime de guerre du Hamas visant des civils israéliens en tirant des roquettes tout en se tenant derrière des civils falestiniens.

L’objectif de ces « manifestations » dirigées par le Hamas était de franchir la frontière et de tuer ou d’enlever des civils israéliens en utilisant des civils falestiniens comme boucliers humains afin de maximiser le nombre de morts parmi les Falestiniens et d’être à même de se plaindre qu’ils sont victimes de crimes de guerre.

Nous pouvons le voir dans la vidéo de l’IDF que le Times qualifie de « montage tendancieux ».

Toutefois, ils ne reconnaissent pas que la vidéo montre exactement Mme al-Najjar en train de lancer une bombe fumigène et de se déclarer bouclier humain.

Laissons le Times montrer l’intégralité de la vidéo et ainsi donner l’occasion à ses lecteurs décider si elle a été correctement éditée.

Le reportage oublie de mentionner les traumatismes et les blessures subis par les résidents civils israéliens qui vivent près de la clôture.

Pendant des jours, les Israéliens ont reçu des bombes incendiaires mortelles, ont vu des pneus en feu et des roches ont été lancées sur eux. Ces civils israéliens ne sont ni des occupants ni des usurpateurs. Ils vivent en Israël même et non en territoire occupé ou contesté.

Cette zone a été construite de toutes pièces par les Israéliens sur des terres désertiques stériles et les Israéliens ont le droit d’être protégés contre les bombes incendiaires et les foules déterminées à franchir la barrière de protection.

Comment les autres pays réagiraient-ils à de telles menaces ? Certainement pas en traitant ces foules dangereuses comme des manifestants pacifiques qui ne font qu’exercer leur liberté d’expression et de réunion.

Comme il le fait toujours, Israël mènera une enquête approfondie sur les circonstances qui ont conduit à la mort d’al-Najjar. Des personnes raisonnables peuvent être en accord ou en désaccord avec les résultats d’une telle enquête, mais Israël a de bons antécédents en matière de punition de soldats qui ont outrepassé leur autorité et fait un usage abusif de la force meurtrière.

La conclusion absurde du Times selon laquelle le tireur a peut-être commis un « crime de guerre », ne tient pas compte de la Loi sur les crimes de guerre. Les erreurs raisonnables quant à savoir qui est ou n’est pas un combattant ne constituent pas un crime de guerre.

De plus, la Cour pénale internationale, qui a compétence pour juger les crimes de guerre, n’a pas compétence pour enquêter sur les actes individuels des soldats si la nation à laquelle ils appartiennent mène des enquêtes raisonnables, comme le fait Israël.

Comparons ce qu’Israël fait à la façon dont les Falestiniens traitent les terroristes qui prennent délibérément pour cible et tuent des enfants, des femmes et d’autres civils juifs. L’Autorité palestinienne verse à leurs familles des récompenses – en fait des primes – pour leurs actes délibérés de meurtre.

Le Hamas promeut et glorifie les terroristes qui tuent des Juifs. Mais vous ne sauriez rien de tout cela en lisant le topo biaisé du New York Times .

Israël commet des erreurs et réagit parfois de manière excessive dans des cas de légitime défense.

Mais un article biaisé et tendancieux du Times ne fait qu’encourager le Hamas à utiliser davantage de boucliers humains afin d’augmenter le nombre de morts parmi les civils afin de fonder ses accusations de crimes de guerre. Tant que le Times et d’autres médias continueront d’aborder cette question de manière biaisée, nous pouvons nous attendre à voir le cycle du comportement criminel du Hamas se poursuivre.

Dans l’ensemble, il s’agit d’un reportage scandaleusement irresponsable.

* Alan M. Dershowitz est professeur émérite de droit à la Harvard Law School et auteur de The Case Against the Democratic House Impeaching Trump, Hot Books, 2019. Il est aussi un Distinguished Senior Fellow du Gatestone Institute.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources

  • https://pjmedia.com/rogerlsimon/why-the-nyt-is-obsessed-with-alan-dershowitz/
  • https://www.gatestoneinstitute.org/13498/the-new-york-times-incentivizes-hamas-violence

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz