FLASH
[22/01/2019] Braquage d’une banque sur les Champs-Élysées: les suspects en fuite avec le contenu de 30 coffres  |  La Cour suprême confirme temporairement l’interdiction des transsexuels dans l’armée demandée par l’Administration Trump  |  [21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 8 janvier 2019

« Dire que Filiu n’est pas un amoureux d’Israël, ça s’appelle en français une litote ! »

« Il y a comme une distorsion de la réalité chez les groupies du BDS » (citations)

Filiu, chercheur (arabisant) au CERI, professeur en histoire du Moyen-Orient contemporain, est l’auteur de nombreux ouvrages sur le monde arabe et l’Islam contemporain.

Filiu, spécialiste du monde arabe et du Proche-Orient a écrit : « Main basse sur Israël » « Netanyahou et la fin du rêve sioniste » (La Découverte) où il dénonce le détournement que Benyamin Netanyahou (aurait) opéré, profitant d’une longévité politique (nationale) exceptionnelle, pour le « remplacement » du sionisme des (socialistes) pionniers d’Israël (Yvette Metral). Comme sur son blog, il dénonce depuis Paris sur I24 News :

« Nétanyahou, le ministre préféré de… Nétanyahou » ! Le Premier ministre Netanyahou cumule aussi les portefeuilles de la Défense, des Affaires étrangères, de la Santé et des Affaires religieuses, du jamais vu dans l’histoire d’Israël. » Netanyahou va bientôt battre le record de longévité à la tête du gouvernement israélien (coalition de droite nationale), record de 13 ans et 4 mois, jusqu’alors détenu par David Ben Gourion.

« Mais il a d’ores et déjà surpassé le père-fondateur d’Israël par le nombre de portefeuilles cumulés avec la direction du gouvernement. Là où le Premier ministre Ben Gourion a pu être son propre ministre de la Défense pendant plus de 11 ans, Netanyahou cumule aujourd’hui, outre la Défense et les Affaires étrangères, les portefeuilles de la Santé et des Affaires religieuses. Cette situation sans précédent est liée à « un exercice très personnalisé du pouvoir », dans la perspective des élections anticipées du 9 avril.

« Netanyahou a longuement médité les leçons de son premier passage à la tête du gouvernement, de juin 1996 à mai 1999. Lorsqu’il revient au pouvoir, à la faveur des législatives de février 2009, il est décidé à ne plus laisser les rivalités des uns et les intrigues des autres parasiter son ambition personnelle. Le défi est de taille sur une scène politique éclatée qui n’offre que des majorités de coalition à la Knesset. Netanyahou accorde un soin particulier à la « gestion » d’Avigdor Lieberman, qui fut longtemps son bras droit à la tête du Likoud, avant de fonder le parti russophone Israel Beytenou (Israël, notre maison). Depuis les législatives de mars 2015, où Israel Beytenou a chuté à 6 sièges, Netanyahou est ministre des Affaires étrangères.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Il connaît bien cette administration où il a servi comme conseiller politique à Washington, en 1982-84, puis comme ambassadeur auprès des Nations Unies, en 1984-88, enfin comme vice-ministre des Affaires étrangères, en 1988-92. Netanyahou veut surtout être associé aux avancées diplomatiques enregistrées par Israël ces dernières années : consolidation de la coopération avec l’Inde, ainsi que, dans une moindre mesure, la Chine, percée en Europe centrale et orientale, et sur le continent africain, relation personnelle très forte avec Poutine et naturellement la lune de miel avec Trump qui endosse sans réserve le discours de Netanyahou et déplace l’ambassade des États-Unis à Jérusalem.

« Lieberman, recasé à la Défense en mai 2016 malgré les protestations de la hiérarchie militaire, démissionne en novembre dernier. Netanyahou devient alors son propre ministre de la Défense.

« Le Premier ministre ne disposait plus à la Knesset que d’une majorité étriquée de 61 députés sur 120, une Knesset désormais dissoute jusqu’à son renouvellement en avril prochain. Là où d’autres auraient distribué les portefeuilles pour élargir leur assise, Netanyahou a au contraire resserré son contrôle.

« La police a recommandé son inculpation pour fraude, corruption et abus de pouvoir dans 3 affaires différentes, la décision de la mise en examen revenant désormais au Procureur général Mandelblit (qui fut un des plus proches collaborateurs de Netanyahou durant 3 ans). Netanyahou entend bien jouir de l’immunité du pouvoir et ses relais politiques ont fait savoir que, même inculpé, le Premier ministre resterait en fonction.

« Netanyahou s’est totalement investi dans la campagne électorale et il ne se défaussera d’aucune petite ou grande carte politique. Il a déjà récupéré les portefeuilles de la Santé et des Affaires religieuses de chacun de ses deux alliés ultra-orthodoxes. Il a hésité à s’approprier l’Immigration, un ministère tout autant source de clientélisme que les deux précédents, avant de confier ce portefeuille, par intérim, à un de ses fidèles, le ministre Likoud du Tourisme. Car Netanyahou est déterminé à faire du prochain scrutin un véritable référendum sur sa personne. Il a veillé à ce qu’aucune forte personnalité n’émerge au sein de son parti. Et il a joué de la dissidence de Lieberman pour neutraliser ses autres partenaires de gouvernement.

« Homme-orchestre de son propre cabinet, Netanyahou incarne plus que jamais toutes les dérives de son rapport au pouvoir : dégradation du débat public, personnalisation à l’extrême des postures, banalisation de l’affairisme et du népotisme. Netanyahou est à l’évidence devenu le ministre préféré de Netanyahou.

« Son éventuelle reconduction à la tête du gouvernement ne pourrait qu’aggraver de telles tendances à la concentration des pouvoirs, déjà préoccupantes pour la démocratie israélienne. » (30 décembre 2018)

La haine gauchiste anti-israélienne de Filiu, chercheur arabisant, à l’égard de Benyamin Netanyahou n’a d’égale que la haine gauchiste farouche et maladive du sieur Plenel Edwy à l’égard de Sarkozy !

Sur le plan scientifique, le cas Filiu interpelle. La haine de soi et des autres domine le cas Filiu. Un homme capable de devenir si fatigué de lui-même à un degré si extrême prouve que cet ennui-même fait de lui un rien, un néant. C’est l’inanité en soi, une forme de nihilisme, si bien décrite par Schopenhauer. Ainsi, cet extrême ennui de l’homme blasé, lassé de lui-même et des autres, fait de lui un homme soupçonneux à l’égard de tout le monde, en conformité avec le nihilisme primaire des islamo-gauchistes anti-israéliens.

Rappel du contexte : « Le fils de l’universitaire et écrivain Jean-Pierre Filiu a été blessé par un soldat israélien (lors d’une manifestation) en secteur oriental et arabe de la ville de Jérusalem : Jérusalem-Est.

Diego Filiu : « J’ai assisté aux manifestations du vendredi, fréquentes à Ras al-Amoud où je vis, car « la mosquée du quartier est le site de repli » en cas d’interdiction d’accès à al-Aqsa. (La mosquée) c’est souvent là que les fidèles refoulés « défient le barrage israélien ». Ces troubles restent limités, même après le « meurtre sauvage » d’un Palestinien de 16 ans, brûlé vif par des « extrémistes juifs », le 2 juillet à Jérusalem-Est.

« L’affrontement prend une tout autre ampleur le soir du 24 juillet, nuit du Destin pour les musulmans (la plus importante du mois de jeûne de Ramadan) et 16ème jour de l’opération « Bordure protectrice à Gaza ».

« Ce 24 juillet, après la prière du soir, de nombreuses grenades assourdissantes sont tirées par les unités israéliennes, venues en force à Ras al-Amoud pour bloquer tout accès à la vieille ville de Jérusalem.

« La riposte israélienne aux jets de pierres est immédiate, foudroyante, d’une disproportion effrayante.

« Aux pierres arabes, les militaires répondent à la balle éclairante, provoquant des éclats dirigés « vers les Palestiniens ». Des enfants aux vieillards, tous sont pris « dans la tourmente des feux israéliens ». Tsahal a lancé des projectiles dans l’enceinte de la mosquée provoquant des mouvements de foule incontrôlables. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Lettre ouverte de Jean-Pierre Filiu (2014) « à l’homme qui aurait pu tuer mon fils » :

« Diego n’est qu’une cible sur laquelle tu as tiré (avec) une balle d’acier recouverte de caoutchouc.

« On appelle cela « balle de caoutchouc », (mais) faite pour briser les membres et les organes.

« Cela fait 47 ans que Jérusalem-Est est occupée, comme la Cisjordanie et la bande de Gaza.

« Tu (dis) que tu es chez toi à Jérusalem-Est, que tu y as tous les droits.

« Mais tu y viens, casqué et botté, tes collègues et toi-même vous y comportez en force d’occupation. »

« Ce 24 juillet était la 27ème journée du mois de ramadan. Pour les musulmans, c’est la « nuit du Destin », la plus importante de ce mois de jeûne, car elle est censée marquer le voyage céleste de leur prophète pour Jérusalem, mais le « respect de la foi des autres » n’a jamais étouffé quiconque.

« Ce soir-là, « Gaza brûlait » depuis deux semaines et ton État a décidé d’interdire l’accès à l’esplanade des Mosquées de Jérusalem. Les fidèles ont été refoulés en masse vers Ras al-Amoud.

« Ne me dis pas que tu étais en « légitime défense », personne n’avait d’arme dans le quartier.

« Et ne prétends pas que Diego était un « bouclier humain », derrière qui se cachait un « terroriste ».

« Il paraît que vous êtes des « forces spéciales », une formation « d’élite ».

« Crois-tu vraiment que tu appartiens à une telle imposture : « l’armée la plus morale du monde » ?

« Penses-y quand tu tiendras dans ton viseur un « gamin » (de 18 ans) sans défense ». (Jean-Pierre Filiu)

Enfin, Filiu croque sur son blog un portrait tendancieux et partisan d’Abdelfattah Sissi, Président de la République arabe d’Égypte :

« Les « hommes forts » ne sont ils pas souvent des hommes faibles, incapables de vraiment gouverner ?

« Ne prétendent-ils pas incarner la grandeur de leur pays quand ils sont surtout emblématiques du malheur de leur peuple ? »

C’est ce que suggère le nihilisme primaire de cet éminent connaisseur du Moyen-Orient !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz