FLASH
[22/01/2019] Braquage d’une banque sur les Champs-Élysées: les suspects en fuite avec le contenu de 30 coffres  |  La Cour suprême confirme temporairement l’interdiction des transsexuels dans l’armée demandée par l’Administration Trump  |  [21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 9 janvier 2019

Un policier portait samedi, lors de l’acte 8 des « gilets jaunes », un « masque de mort ». Un enquête est ouverte.

Un policier en civil avec « un masque de mort » sur le visage place du Capitole à Toulouse : la scène a étonné plus d’un manifestant samedi 5 janvier lors de l’acte 8 des « gilets jaunes ». Plusieurs internautes ont publié des photos du policier sur Twitter pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme une « provocation » de l’agent. Voire même une référence déplacée au célèbre jeu de tirs « Call of duty, Modern Warfare II », dont l’un des personnages (« Ghost ») porte ce type de masque.

Une source policière, interrogée par France 3, affirme que le policier portait cette cagoule « sans arrière-pensée » et que des « observations » ont été faites au fonctionnaire de police qui l’a ensuite retiré « rapidement ». Ce qui n’a pas empêché l’ouverture, lundi soir, d’une enquête administrative par la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de la Haute-Garonne pour tenter d’identifier l’agent.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Car porter un tel équipement est strictement interdit, rappelle la préfecture. « Les policiers ne sont anonymisés sur la voie publique que s’ils font partie de services spécialisés dans la lutte antiterrorisme ou le renseignement comme la BRI, la DGSI ou le Raid. En dehors de ces directions, les policiers ne dissimulent pas leurs visages », ajoute une source policière à franceinfo.

« ‘Cow-boys policiers »

D’après une manifestante qui a pris un cliché du policier masqué, ce dernier l’a interpellée sur un ton moqueur :

« Tu veux un selfie avec moi ? »

Joint par France 3, Jean-François Mignard, secrétaire général de la Ligue des droits de l’homme, considère ce comportement « parfaitement déplacé. Il indique un certain état d’esprit de « cow-boys » policiers (BAC, souvent) que ne maîtrisent pas la hiérarchie policière. En tout état de cause, rien de très positif en termes de maintien de l’ordre et de pratiques démocratiques… Rien qui n’apaise. »

Ces clichés d’un policier avec un « masque de mort » rappelle la polémique déclenchée en 2013 par la photo d’un soldat français au Mali portant un foulard macabre. Un accoutrement qui avait fait bondir l’état-major des armées.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Nouvelobs

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz