Quantcast
FLASH
[21/11/2019] Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté le gouverneur de l’Autorité palestinienne de Jérusalem, Adnan Ghaith, après avoir effectué un raid à son domicile dans le quartier Silwan de Jérusalem  |  [20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 janvier 2019
Angela Davis heureuse, serre la main du criminel communiste Erich Honecker, responsable de la mort d’au moins 49 Allemands de l’Est qui tentaient de franchir le mur de Berlin

L’Institut des droits civiques de Birmingham, le musée et le centre de recherche de l’Alabama consacré à l’histoire du mouvement des droits civiques vient d’annuler un prix prestigieux qui devait être décerné à la célèbre militante des droits civiques Angela Davis, après que son soutien à des tueurs de juifs et des groupes antisémites ait été mis en lumière.

Le gala de février où devait être remis le prix à l’universitaire et native de Birmingham a été annulé. La nouvelle a suscité des protestations, et le maire de Birmingham, Randall Woodfin, et la Conférence de l’État d’Alabama de la NAACP ont exhorté l’institut à reconsidérer sa position.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La décision, qui détruit l’image immaculée d’Angela Davis semble être motivée par le soutien actif de Davis au mouvement antisémite et hostile à tout processus de paix BDS, Boycott, désinvestissement et sanctions ciblant Israël, ainsi qu’à des terroristes reconnus coupables comme Rasmea Odeh et Marwan Barghouti – qui font d’elle une candidate très douteuse pour un prix des droits de l’homme.

Dans un monde honnête, Angela Davis aurait dû voir son portrait accroché au mur de l’infamie et de la honte, et souillé des crachats des défenseurs des droits de l’homme et des gens de bien.

  • Mais parce qu’elle est communiste, elle fut acquittée de sa participation (1) à une attaque violente dans un tribunal de Californie. Elle avait apporté son aide à l’organisation d’une prise d’otages dans un tribunal californien destiné à libérer trois Black Panthers jugés pour le meurtre d’un gardien de prison blanc. Davis avait acheté plusieurs des armes à feu utilisées dans l’attaque, dans laquelle le juge et les trois accusés ont été tués et plusieurs autres personnes ont été blessées.
  • Parce qu’elle est communiste, elle fut acclamée et honorée dans le monde entier pour avoir soutenu des Black Panthers arrêtés qui avaient torturé pendant trois jours puis plongé vivant dans l’eau bouillante le jeune Noir Alex Rackley, 19 ans, soupçonné à tort d’être un informateur du FBI, lors d’un discours à Oakland en novembre 1969 (2).
  • Parce qu’elle est communiste, elle prit la défense de Jim Jones de la ville de Jonestown, en Guyane, et son encouragement se termina par le tristement célèbre suicide collectif de 900 habitants, dont un tiers d’enfants par empoisonnement (3).

Une femme heureuse des indicibles souffrances infligées aux peuples par les dictatures communistes

Parce qu’elle est communiste, le côté le plus écœurant de cette femme est sans doute possible son enthousiasme et la joie profonde qu’elle a toute sa vie exprimé pour les horribles persécutions que les régimes communistes ont fait subir à des êtres humains.

Cette femme ne s’est pas contentée d’afficher un bonheur absolu devant les immenses souffrances subies par des générations de victimes du communisme, elle a milité pour encore plus de tortures et de crimes.

  • Angela Davis s’est rendue à Berlin-Est et à Cuba à la fin des années 1960 pour dire son admiration pour le calvaire que ces régimes faisaient subir à leur peuple (4).
  • À sa libération de prison, Davis se rendit en Allemagne de l’Est, à Cuba et en URSS et prononça des discours pour féliciter ses hôtes des souffrances qu’ils imposent aux êtres humains.
  • Angela Davis se rendit au mur de Berlin pour féliciter Erich Honecker, secrétaire général du Parti communiste est-allemand, responsable d’avoir massacré au moins 49 Allemands qui tentaient de franchir le mur vers la liberté, et volé 9 millions de dollars à l’Etat (5). Au moins 350 personnes furent tuées en tentant de fuir l’enfer, tirées comme des lapins ou déchiquetées par les mines placées là sur les ordres d’Honecker. Une photo de 1972 (ci-dessus) la montre, heureuse, radieuse, en train de serrer la main et féliciter le boucher pour ce beau travail (6).

En faveur de la persécution des militants du Printemps de Prague

Lorsque le journaliste tchèque Jiri Pelikan, qui avait participé au Printemps de Prague et avait dû fuir pour survivre après l’invasion soviétique de 1968, écrivit une lettre ouverte à Angela Davis (7) pour lui demander de faire libérer les prisonniers politiques, elle prit la défense … du régime communiste.

Dans une longue lettre publiée dans le Times, il exprima sa sympathie pour celle qu’il croyait être une militante des droits de l’homme alors qu’elle n’est qu’un pion du communisme, salua son expérience de prisonnière, et lui demanda de militer pour la libération des prisonniers politiques en Europe centrale. Elle refusa (8), dans une réponse publiée par son amie et porte-parole Charlene Mitchell.

La militante noire déclara à la presse que Davis ne répondrait pas, car « elle ne pensait pas que les gens doivent quitter [l’enfer] des pays socialistes pour retourner au système capitaliste ». Elle ajouta que les gens d’Europe de l’Est n’étaient emprisonnés que « s’ils sapaient le gouvernement ».

Angela Davis soutient le patriarcat contre la féministe russe Tatyana Mamonova

Lorsqu’au milieu des années 70, des femmes lancèrent une publication féministe underground « Femmes et Russie » (9) à l’initiative de l’artiste Tatyana Mamonova, considérée comme la fondatrice du mouvement féministe russe, et du courant de contre-culture qui contestait la propagande officielle d’égalité des sexes en URSS, elles furent poursuivies, persécutées, emprisonnées ou contraintes d’émigrer. La très vocale et très influente Angela Davis resta silencieuse, indifférente au sort des féministes russes. Parce qu’elle est communiste, aucun mouvement féministe ne lui en fera jamais le reproche.

Indifférente à la persécution des LGBT

Angela Davis restera tout aussi silencieuse face au traitement réservé aux homosexuels par les communistes.

Elle ne s’élèvera jamais contre les lois soviétiques criminalisant l’homosexualité masculine, jamais contre la répression brutale des gays par Fidel Castro à Cuba, et ne parlera jamais des milliers d’homosexuels emprisonnés chaque année par les Soviétiques (10).

Là encore, et parce qu’elle est communiste, les organisations LGBT préfèrent chercher la paille dans l’œil du président Trump – et ignorer les ronces dans la tronche d’Angela.

Conclusion

Dans un communiqué que je vous mets au défi de trouver dans Le Monde, l’Obs ou Libération, le prix Fred Shuttleworth pour les droits de l’homme qui devait être décerné à Angela Davis a déclaré que la femme infâme « ne répond pas à tous les critères sur lesquels le prix est fondé » (11).

De quels critères s’agit-il ? De la « reconnaissance des personnes qui ont servi des causes civiques dans le monde entier ».

Désolé Angela Davis, mais vous n’êtes pas une icône des droits de l’homme. Le communisme est aussi éloigné des droits de l’homme que Jupiter de la Terre.

Le test disqualifiant est et demeure le traitement réservé à la plus ancienne minorité du monde que les antisémites veulent arracher de leur pays. Angela Davis, je n’irai pas cracher sur votre tombe, mais je ne tomberai pas sur vos crachats.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

(1) News One
(2) The Daily Beast
(3) Jonestown et The Atlantic
(4) GHI DC
(5) Kellog
(6) New York TimesDW
(7) Libcom.org
(8) Imgur
(9) D Space
(10) Wikipedia, Political Affairs Web CacheQuora, Tiki-toki
(11) The Hill

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz