FLASH
[22/01/2019] Braquage d’une banque sur les Champs-Élysées: les suspects en fuite avec le contenu de 30 coffres  |  La Cour suprême confirme temporairement l’interdiction des transsexuels dans l’armée demandée par l’Administration Trump  |  [21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 12 janvier 2019
Abbé Arbez (à gauche) et le pasteur Jim Garlow (au centre)

Aux avant-veilles de Noël, j’ai pu vivre une rencontre chaleureuse et significative avec le Pasteur Garlow et son épouse Rosemary Schindler.

Une connaissance commune avait eu l’idée de cette rencontre car nous sommes deux ministres du culte engagés dans l’annonce de la Bonne Nouvelle, les émissions radio et la popularisation de la culture biblique.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pour ma part, je suis depuis 25 ans théologien spécialisé dans le dialogue judéo-chrétien au niveau suisse, mais aussi curé de paroisses catholiques à Genève, dans un quartier proche des Nations Unies et où se côtoient des milieux à la fois populaires et internationaux. J’anime le Lectio biblica chaque mois, pour proposer une redécouverte éclairante de l’évangile à partir des mots-clés issus de la Bible hébraïque. Chaque année, je préside le Dies Judaicus, célébration solennisée du lien intrinsèque entre judaïsme et christianisme, au cours d’une messe que je chante en hébreu, soutenu par la chorale locale. Des pasteurs et des rabbins sont présents et prennent part aux interventions. Il y a quelques mois, il m’a été demandé de prendre la parole en public au cœur de la vieille ville de Genève, sur les traces de l’ancien ghetto juif du 15ème s. , lors de la Marche pour la Vie organisée par les mouvements évangéliques suisses.

 

Lors de cette rencontre fin décembre, le pasteur Jim Garlow – qui était accompagné de son épouse Rosemary Schindler, animatrice de pèlerinages bibliques en Israël – est un prédicateur évangélique très connu aux USA. Il s’exprime avec passion dans des cultes télévisés, et il cultive des liens avec des personnalités en Israël. Il accompagne de nombreuses initiatives évangéliques pour une fraternité biblique dans la lutte contre l’antisémitisme. Il a pris la parole à plusieurs occasions à la Knesset. Et récemment, il a prié avec le Président Trump à la Maison Blanche. Le pasteur Jim Garlow a publié plusieurs livres sur ses engagements et sur des propositions de vie spirituelle en harmonie avec la tradition biblique.

A la cure de l’église St Jean XXIII, ce fut durant une matinée un fructueux échange d’expériences et de perspectives entre moi-même, prêtre catholique suisse, et le pasteur américain, accompagné de Rosemary son épouse. Pasteur évangélique de la mega church de San Diego (Californie), Jim Garlow a réalisé de nombreuses émissions radio et TV, avec des thématiques bibliques dans le souci du retour aux sources hébraïques de la foi chrétienne et l’annonce d’une bonne nouvelle à une société désenchantée.

Même type d’engagement de mon côté à travers des conférences destinées au rapprochement entre chrétiens et juifs et à l’approfondissement de la Parole de Dieu pour comprendre l’actualité. En collaboration avec mon collègue genevois et ami le pasteur Jean Jacques Buard, nous avons durant des années réalisé ensemble plusieurs centaines d’émissions œcuméniques radiodiffusées présentant la situation des églises chrétiennes dans tous les pays du monde ainsi que l’importance du lien spirituel des chrétiens avec Israël.

A travers cette rencontre avec le pasteur Garlow, une relation fraternelle s’est approfondie, sur la base de fortes convictions communes et d’expériences convergentes, mais aussi avec cette conscience d’avoir à répondre communautairement à de nombreux défis liés à l’actualité politique et spirituelle du monde de ce début de 21ème siècle, en particulier à des urgences d’ordre éthique.

Il apparaît clairement que les spécificités ecclésiales ne sont pas un obstacle à des mises en commun constructives de tout ce que l’Esprit inspire aux Eglises au milieu des situations de crise qu’elles traversent. C’est une manière pratique de mener un œcuménisme centré non pas sur des formalités convenues mais sur l’essentiel qui est la colonne vertébrale vivante du christianisme.

Un temps de prière et de bénédiction partagée a clos la rencontre entre nous-mêmes  et les personnes présentes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, commission judeo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz