FLASH
[16/01/2019] Une progressiste qui exige le droit de votre pour les étrangers dit qu’il faut interdire aux 75 ans et + de voter parce qu’ils ne vivront pas les conséquences de leurs décisions  |  [15/01/2019] Encore, et encore, et encore : en Autriche, une jeune fille de 16 ans retrouvé étranglée par un migrant syrien dans un parc  |  Au moins 3 tués et 14 blessés dans l’attaque d’un hôtel à #Nairobi #Kenya  |  Effet Trump : le taux de chômage des anciens combattants atteint son plus bas niveau depuis 18 ans  |  [14/01/2019] Pologne : le maire de Gdańsk, Paweł Adamowicz a été poignardé à mort sur scène lors d’un événement caritatif ce soir  |  Hum… je me demande… non rien. 10 membres d’équipage tués dans un accident d’avion cargo près de Téhéran  |  [13/01/2019] #Giletsjaunes : à Bordeaux, 1 homme a été passé à tabac par des CRS sous les yeux de sa fille  |  Le Creusot (71): 1 islamiste, fiché S, menace de tuer « 150 personnes », hurle allahou akbar… et bien entendu, il ressort libre du tribunal pendant que le boxeur #Giletsjaune lui, est en taule  |  CNN a demandé un reportage d’un média local sur le mur à la frontière mexicain. Le journaliste a fait son travail, et parlé de son efficacité. CNN qui milite contre le mur, a annulé le reportage  |  L’ancien militant d’extrême gauche italien Cesare Battisti, qui était en cavale depuis décembre, a été capturé en Bolivie  |  Et encore, et encore, et encore : En Allemagne, un demandeur d’asile afghan a poignardé une patiente polonaise enceinte. L’enfant à naitre est décédé  |  Netanyahou confirme que l’armée de l’air israélienne a frappé des cibles iraniennes à l’aéroport de Damas ce week-end. Des « centaines » de cibles de l’Iran et du Hezbollah en Syrie touchées  |  Judée Samarie, la nuit dernière : 2 policiers israéliens blessés, 7 colons musulmans terroristes arrêtés, armes saisies  |  [12/01/2019] Les #giletsjaunes ripostent aux mensonges des médias. La nuit dernière, ils ont bloqué @lavoixdunord de Valenciennes  |  #GiletsJaunes acte 9 : plus de monde que la semaine dernière  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 13 janvier 2019

A l’occasion d’une excavation pour une construction, une découverte macabre a été faite. Près de la moitié de 52 squelettes avaient été enterrés avec leurs crânes décapités entre les jambes du défunt.

Des archéologues du comté anglais de Suffolk ont récemment découvert une forme d’inhumation macabre et inhabituelle dans le cadre de fouilles prévues avant la construction d’un lotissement. En passant au peigne fin les 52 squelettes du cimetière romain du site, ils ont découvert que 40 % des corps avaient été enterrés avec leurs crânes entre les jambes. La forte proportion de corps décapités indique que ceux-ci n’ont pas été victimes d’exécutions et qu’au lieu de cela, les anciens Romains ont démembré les restes post-mortem et les ont placés autour des corps.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le cimetière romain du IVe siècle près de Bury St. Edmunds comprend les restes de femmes et d’enfants qui, presque certainement, avaient vécu à proximité. La décapitation a eu lieu post-mortem bien qu’il ne soit pas (actuellement) clair si les corps aient été dépouillés de leur chair avant que cela ait eu lieu. L’archéologue Andrew Peacher a commenté que cette découverte a donné aux scientifiques un « aperçu fascinant » des pratiques funéraires excentriques des Britanniques de l’époque romaine. Il a ajouté que « l’anomalie statistique d’avoir autant de décapitations » suggère que « nous sommes en présence d’une partie très spécifique de la population qui a suivi une forme très spécifique d’enterrement ».

Ce n’est pas le premier exemple de corps décapités dans l’ancienne Grande-Bretagne

L’anthropologue Kristina Kilgrove a déclaré que « le nombre de personnes dont la tête a été enterrée séparément de leur corps est assez semblable à celui trouvé à Eboracum (aujourd’hui York) il y a dix ans ». Ces fouilles ont révélé qu’un certain nombre de corps y avaient été décapités, perforés par des attaques d’animaux, et avaient une musculature asymétrique (le fléau des haltérophiles et des athlètes). Tout cela suggère que ces corps appartenaient à des gladiateurs.

D’autres analyses scientifiques, rapportées par Kilgrove en 2016, suggèrent que ces vestiges n’appartenaient peut-être pas à des gladiateurs mais à des soldats.

Au minimum, ces tests ont révélé que ceux qui avaient été décapités (tous des jeunes hommes d’âge moyen) formaient un groupe plus diversifié génétiquement que l’ensemble du cimetière.

Kilgrove a noté que les recherches de Rebecca Redfern sur les sites de l’âge du fer dans le Dorset (dans le sud-ouest de l’Angleterre) révèlent également des pratiques inhabituelles d’enterrement. On croyait auparavant que ce genre de pratiques funéraires s’était éteint à l’époque romaine. Nous voyons maintenant que la découverte de York n’était pas seulement une anomalie, ce qui signifie qu’il y avait plus de variations dans les pratiques funéraires à l’époque romaine qu’on ne le pensait auparavant.

Plusieurs de ces communautés pratiquaient l’excarnation, un processus par lequel la chair et les tissus mous étaient enlevés des os, permettant ainsi la manipulation et le réarrangement des os. La Grande-Bretagne se distinguait certainement par ses étranges pratiques funéraires, mais les Britanniques n’étaient pas les seuls à démembrer des cadavres humains après leur mort.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

https://www.bbc.com/news/uk-england-suffolk-46763020

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz