FLASH
[20/02/2019] L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 15 janvier 2019

Avant hier, le site Dreuz.info était inaccessible pendant près de deux heures depuis plusieurs pays du monde.

Dimanche vers 17h30, heure de France, une attaque DDoS de grande envergure a perturbé l’accès à Dreuz.info pendant près de 2 heures. Ne vous y trompez pas, les attaques contre Dreuz sont clairement des actes terroristes, du cyber-terrorisme.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dreuz contrecarre des attaques DDoS plusieurs fois par jour, chaque jour de l’année. Celle-ci a été une des pires qui nous ait jamais frappés. Selon l’ingénieur réseau qui assure la sécurité du site, nous n’avions pas reçu d’attaque de cette puissance depuis août 2016. Et ils ont échoué : le site n’était pas disponible dans plusieurs pays, mais n’a pas été hors ligne.

Une attaque DDoS a pour objectif de « faire tomber » un site internet, c’est-à-dire de le rendre indisponible. Pendant ce temps, les pirates tentent de planter des virus, effacer le contenu d’un site et le remplacer par des messages politiques.

L’attaque consiste à envoyer simultanément un grand nombre « d’utilisateurs » virtuels sur un site pour saturer la bande passante du serveur et épuiser ses ressources système, l’empêchant ainsi de répondre au trafic légitime, et se mettre en panne.

Lors d’une attaque DDoS, une multitude de tentatives d’accès à un site sont envoyées en simultané depuis de multiples points du Web. L’intensité du tir croisé rend le service instable, voire indisponible.

N’importe quel abruti disposant d’un ordinateur et d’une connexion Internet peut lancer une attaque. Les outils sont facilement disponibles en ligne pour peu d’argent, voire pas d’argent du tout.

Les organismes qui proposent un service de DDoS sont nombreux. Une petite attaque sur un site non protégé coûte en moyenne 25 dollars de l’heure, tandis qu’une grosse attaque est plus coûteuse – de l’ordre de 5 dollars la minute d’attaque d’intensité moyenne – disons 1Gbps – contre un site bien protégé comme Dreuz.info. La faiblesse des coûts explique la fréquence et l’intensité des attaques que nous subissons. C’est aussi pourquoi 80% des attaques sont inférieures à 1 Gbps (Gigabit par seconde) et 90% durent moins d’une heure.

Une attaque de 1 Gbps est généralement suffisante pour mettre hors ligne la plupart des organisations.

La plus importante attaque observée par Verisign, un fournisseur d’accès internet de Virginie, date de 2017. Elle a dépassé les 60 Gbps pendant plus de 15 heures et a culminé à plus de 120 Gbps.

L’attaque de dimanche contre Dreuz a atteint 50 Gbps.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :