Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 15 janvier 2019

Sept mois seulement se sont écoulés depuis l’accueil en fanfare par le socialiste Pedro Sanchez de l’Aquarius refoulé par l’Italie et Malte , mais cela semble un siècle. Pedro Sanchez, ayant succédé depuis peu à Mariano Rajoy , se posait alors en nouveau messie des migrants.

Tandis que l’Italie souverainiste et méchante de Matteo Salvini fermait ses ports à l’Aquarius, ayant à son bord 629 migrants, le PM espagnol ouvrait le port de Valence et mobilisait environ 2000 personnes pour un accueil royal de ces rescapés de la mer, rejetés par le sans coeur Matteo Salvini. Médecins, psychologues, interprètes, policiers, travailleurs sociaux se pressaient sur le port pour leur souhaiter la bienvenue. 700 journalistes furent également invités à ce grand show humanitaire afin de témoigner aux yeux du monde de l’immense générosité du gouvernement socialiste espagnol. Pedro Sanchez fut plébiscité par le presse internationale et les dirigeants de l’UE pour son grand coeur, son esprit d’ouverture et d’accueil, contrastant avec l’égoïsme, le manque d’humanité, la xénophobie de Matteo Salvini.

Oubliés les 700.000 migrants accueillis par l’Italie dans l’indifférence européenne au cours des 4 années précédentes. Mais ce conte de fée espagnol , qui commença si bien, prit rapidement fin.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pedro Sanchez, devenu entre-temps l’ex-messie des migrants, après avoir interdit les ports espagnols à tous les navires des ONG à l’exception de l’Open Arms, vient de décider de fermer ses ports aussi à ce dernier, pourtant symbole de l’angélisme espagnol. Selon l’ONG « Proactiva Open Arms » , les Autorités espagnoles empêcheraient l’Open Arms de reprendre la mer.

« A nouveau bloqués dans le port. La capitainerie de Barcelone n’accorde pas à l’Open Arms l’autorisation d’appareiller » a annoncé via tweet Oskar Camps, le paladin des migrants et farouche ennemi de Matteo Salvini.

« Nous empêcher de sauver des vies est irresponsable et cruel, les politiciens lâches remettent en marche le compteur des morts », a-t-il ajouté.

Le blocus du navire, décidé par les Autorités du port afin de l’empêcher de violer les règles internationales en matière de sauvetage en mer, découle en réalité d’une décision purement politique prise par le gouvernement socialiste, quelque peu inquiet de son avenir.

Un vent contraire semble souffler de plus en plus fort sur les ONG.

Après la fermeture des ports italiens, l’Espagne est devenue la nouvelle terre promise des « désespérés à la recherche d’une vie meilleure ». Plus de 55.000 migrants ont ainsi débarqué dans le pays, suscitant une vague générale de mécontentement. Un tsunami qui menace de submerger, comme ce fut le cas en Allemagne et en Italie, le gouvernement socialiste espagnol.

La jolie fable d’une Espagne socialiste accueillante et solidaire n’était en réalité qu’un canular. Tandis que Pedro Sanchez paradait sur le port de Valence en grand seigneur de l’accueil et de la tolérance, admiré par la bien- pensance internationale, la guardia civile continuait à repousser à coups de matraque et de gaz lacrymogènes des milliers de migrants subsahariens déterminés à franchir les barrières de barbelés de plus de 6 m de haut dans les enclaves de Ceuta et Melilla. D’un côté, on accueillait les migrants en grande pompe, de l’autre on les matraquait et on les gazait.

Le 26 juillet dernier, au cours de l’un des assauts les plus brutaux de ces dernières années, environ 700 migrants réussirent à pénétrer sur le territoire espagnol. Les images de la violence des migrants à l’égard de la guardia civile choquèrent les Espagnols. Eh oui, les migrants ne sont pas toujours aussi doux qu’un agneau.

Aussi, dès le mois d’août, le gouvernement Sanchez émit de nouveaux règlements imposant de traiter comme des clandestins tous les étrangers débarqués dans les ports espagnols.

Entre-temps, le conte de fée de l’Aquarius et de ses 629 invités peinait à trouver un dénouement heureux. A la mi-septembre, l’Espagne n’avait pas encore satisfait à aucune des demandes d’asile présentées par 608 des 629 migrants de l’Aquarius. Certains d’ailleurs s’étaient depuis volatilisés dans la nature.

Le camarade Sanchez a-t-il décidé de durcir le ton par crainte de la montée du parti Vox, qualifié d’extrême-droite et actuellement dirigé par Santiago Abascal, dont la formation fera partie de la future coalition de droite au pouvoir en Andalousie ? Il est vrai que le programme de ce parti pourrait charmer ces Espagnols qui peu à peu ouvrent les yeux sur les » bienfaits » et « l’enrichissement » apportés par l’immigration musulmane en Espagne.

Vox souhaite partir à la Reconquista de l’Espagne, à nouveau menacée par l’islam : « une religion qui porte atteinte à notre profonde identité catholique » avait déclaré le leader de VOX.

Vox exige aussi de modifier « le jour de l’Andalousie » actuellement fêté le 28 février, et de le célébrer le 2 janvier, le jour où s’acheva la Reconquista, à savoir le 2 janvier 1492, date à laquelle Grenade fut libérée du joug musulman, mettant fin à l’occupation arabo-musulmane de la péninsule commencée en 711. Une exigence qui ne manquera pas d’offenser la communauté musulmane présente en Espagne, cette communauté qui rêve aussi de reconquérir Al-Andalus, ce paradis islamique perdu, de faire revivre cet Al-Andalus idyllique, symbole d’une époque glorieuse, témoin de la toute puissance et de la splendeur musulmane, avant qu’il ne soit écrasé par les armées des Rois très catholiques Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon. Humiliation suprême qui demeure plantée dans le coeur des musulmans telle une épine de ronce depuis des siècles.

Vox veut lutter contre la menace fondamentaliste islamique, via la suppression de subventions à toute association musulmane, l’expulsion d’imams suspects, l’élimination de l’enseignement de l’islam dans les écoles.

Dans son programme figure aussi la lutte contre l’immigration et l’expulsion des clandestins, majoritairement musulmans. Il préconise la construction d’un mur en béton armé à Ceuta et Melilla pour empêcher l’arrivée de migrants en provenance du Maroc.

Un autre fondamentalisme est dans le collimateur de Vox : le fondamentalisme féministe !

Le laxisme pro-islam ambiant sera-t-il suivi par une période de rigorisme, de rejet, de mise au pas de cette idéologie nocive ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source : « Il compagno Sanchez ferma gli sbarchi. La Proactiva bloccata a Barcellona. »( Il Giornale.it )

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :