Quantcast
FLASH
[20/05/2019] Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  |  [19/05/2019] Egypte : attentat terroriste, nombreuses victimes suite à l’explosion d’un bus de touristes près des pyramides en plein ramadan  |  [18/05/2019] Effet Trump : la confiance des ménages a atteint son plus haut depuis 15 ans  |  [16/05/2019] « J’espère ne pas entrer en guerre avec l’Iran » a déclaré Trump aujourd’hui  |  Une station de radio d’un Etat Démocrate s’est rebaptisée en « Trump 103.3 FM »  |  Échec total des #antisémites du #BDS : Madonna arrive en #Israël et aucun pays ne s’est retiré de l’#Eurovision à Tel Aviv !  |  Sorties scolaires : le Sénat français vote pour l’interdiction du port du voile pour les mères accompagnatrices  |  [15/05/2019] Israël : le tremblement de terre a été mesuré à 4.6 sur l’échelle de Richter  |  Israël : léger tremblement de terre à Tel-Aviv  |  Ah les clowns! l’Autorité palestinienne dépose plainte à la CPI pour le déplacement de l’ambassade des Etats-Unis à #Jérusalem. Ils vont se prendre la même claque qu’avec la Cour d’Appel de Versailles  |  Madonna défend sa décision de se produire à l’Eurovision en #Israël: « je n’arrêterai jamais de jouer de la musique en fonction de l’agenda politique de quelqu’un »  |  [10/05/2019] Gaza : 2 roquettes tirées sur Israël ont atterri dans Gaza  |  Après le déclenchement d’émeutes à Gaza, des terroristes menacent de tirer des missiles sur Tel-Aviv si des émeutiers étaient tués  |  Deux soldats français tués lors d’un raid pour libérer des otages en Afrique de l’Ouest  |  Berlin: un musicien israélien agressé à un événement BDS contre l’Eurovision  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 janvier 2019

Des « maires coordinateurs » ont notamment été désignés pour « préparer en amont deux questions et les attribuer à deux de leurs collègues dont les noms seraient donnés à l’avance aux préfets », selon « Le Point ».

Emmanuel Macron inaugure ce mardi 15 janvier sa tournée des mairies de France à Bourgtheroulde dans l’Eure. Mais pourquoi avoir choisi cette ville de 4.000 habitants ? C’est la question que j’ai posée la semaine dernière à l’un des proches d’Emmanuel Macron impliqués dans l’organisation de sa tournée des mairies : « Surtout pour une raison pratique » m’a-t-il répondu, avant d’expliquer, dans un sourire : « Elle est centrale pour l’autoroute ». Le président, s’il vient de Paris en voiture, n’aura en principe que deux rond-points à franchir pour arriver dans le centre de Bourgtheroulde, des rond-points qui ne sont pas occupés par des « gilets jaunes ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La rencontre a en tout cas été soigneusement préparée. La mobilisation, en premier lieu : les maires sont censés être 400 à 500, ils seront sans doute un petit peu moins, faute de réussir à en mobiliser 100 par département normand comme réclamé par le gouvernement, via les préfets. Et puis, outre les consignes données par la mairie elle-même – consignes de circulation, de stationnement – le ministre en charge de l’organisation du débat, Sébastien Lecornu, qui est aussi l’ancien président du conseil départemental, a fait passer quelques messages aux maires qui seront présents tout à l’heure. Des messages concernant les questions qui seront posées au président.

Des « maires coordinateurs » ont même été désignés pour « préparer en amont deux questions et les attribuer à deux de leurs collègues dont les noms seraient donnés à l’avance aux préfets », selon le journal Le Point. L’un d’entre eux, Alain Lenormand, vice-président de la communauté urbaine d’Alençon s’est ainsi vu réclamer « une question en lien avec les ‘gilets jaunes' ». Un autre, qui a croisé le chemin de notre reporter Sina Mir, une question sur l’ISF. Bref, pas de quoi convaincre les élus locaux les plus réticents : « C’est un grand raout destiné à faire sa communication », persiflait l’un d’entre eux à la veille de cette rencontre.

Le plus

Le 5 janvier dernier, ce n’était pas la première fois que des « gilets jaunes » tentaient de s’introduire dans les locaux du ministère des relations avec le Parlement, rue de Grenelle, à Paris. Souvenez vous, la porte du ministère avait été défoncée par des manifestants montés sur un engin de chantier, alors que Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, se trouvait à l’intérieur à son bureau. La première fois, le gardien du bâtiment leur a dit : « Si vous entrez, je perds mon boulot ! ». C’est ainsi qu’ils ont rebroussé chemin.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Rtl

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz