FLASH
[20/02/2019] L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 janvier 2019

Dominique Chauvel, la maire de Saint-Valéry-en-Caux, a pris la parole devant les maires et Emmanuel Macron, réunis pour le lancement à Grand Bourtheroulde du grand débat national.

Emmanuel Macron a officiellement lancé mardi 15 janvier le « grand débat national » en appelant, depuis Grand Bourgtheroulde (Eure), à un dialogue « sans tabou ».

Tandis que « gilets jaunes » et gendarmes se rencontraient dans un face à face tendu à l’extérieur, plusieurs maires ont pris le micro pour énumérer les doléances de leurs administrés.

Parmi ces maires, Dominique Chauvel, élue à Saint-Valéry-en-Caux –anciennement députée PS, dont elle a quitté le groupe parlementaire après un désaccord notamment sur la loi Travail.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Très applaudie, l’élue de Seine-Maritime a insisté sur son espoir que le débat « réussisse », et sa crainte des « fascismes » :

« M. Macron, je vous souhaite, je nous souhaite de réussir. […] Notre pays va dans le mur. Il va dans le mur de l’intolérance, des extrémismes, dans le mur où chacun va se refermer, rester sur soi, ou y aura plus de collectif, et ça j’en veux pas pour mon pays. »

Et de demander :

« Il faut tendre la main à son voisin, il faut tendre la main à ceux qui de l’autre coté de la Méditerranée sont en train de crever, à ces enfants dont on pleure sur le sort quand ils sont sur une plage italienne mais pour lesquels on fait rien au jour le jour. »

Enjeu crucial

Cette première sortie du chef de l’Etat en région depuis un mois se déroule sous haute sécurité. Aux cris de « Macron démission », une centaine de « gilets jaunes » s’étaient rassemblés à Grand Bourgtheroulde après avoir réussi à contourner les barrages. Les forces de l’ordre ont fait deux fois usage de gaz lacrymogènes pour les contenir et interpellé deux hommes.

L’enjeu est crucial pour Emmanuel Macron, qui compte relancer son quinquennat et reprendre l’initiative après deux mois de crise. Il aura fort à faire pour convaincre des Français très méfiants envers ce débat : selon un sondage Elabe pour BFMTV mardi, 40% d’entre eux ont l’intention d’y participer mais seuls 34% pensent qu’il permettra une sortie de crise.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Nouvelobs

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :