FLASH
[20/02/2019] L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 janvier 2019

Les Gilets jaunes disent avoir été empêchés d’entrer, la sécurité assure qu’ils ont refusé la fouille. Les échanges avec Stanislas Guérini ont parfois été vifs.

La réunion ne s’est pas déroulée complètement comme prévu. Des Gilets jaunes ont forcé l’entrée d’un premier grand débat organisé vendredi soir à Besançon, dans le Doubs, en présence du délégué général du parti La République en marche (LREM), Stanislas Guerini, rapporte France bleu Besançon.

Une cinquantaine d’entre eux affirment avoir été empêchés d’entrer. Le service de sécurité rétorque qu’ils ont refusé d’être fouillés.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Des tensions devant la salle du Kursaal à Besançon. Des gilets jaunes qui disent avoir été interdits de participer ont forcé l'entrée du premier grand débat organisé par La République en Marche à Besançon.Plus d'infos ici : https://www.francebleu.fr/infos/politique/gilet-jaunes-premier-grand-debat-houleux-a-besancon-1547837937

Publiée par France Bleu Besançon sur Vendredi 18 janvier 2019

Les échanges se sont ensuite déroulés dans une atmosphère parfois tendue. Face à un Stanislas Guerini acquiesçant de manière répétitive, un homme portant un gilet jaune a notamment déclaré sous les applaudissements : «Les gros financiers, on n’en peut plus. C’est pour ça qu’il y a une colère comme ça. Et vous n’ouvrez même pas la porte à la classe ouvrière, aux gens qui se battent et qui travaillent tous les jours».

Devant Stanislas Guérini, le patron national de la République en Marche, un des gilets jaunes présents au Kursaal à Besançon laisse éclater sa colère.Plus d'infos ici : https://www.francebleu.fr/infos/politique/gilet-jaunes-premier-grand-debat-houleux-a-besancon-1547837937

Publiée par France Bleu Besançon sur Vendredi 18 janvier 2019

A la fin de la réunion, à laquelle environ 150 personnes ont pris part, sans que toutes celles qui le souhaitaient aient pu entrer, Stanislas Guerini s’est voulu positif. Interrogé par la radio locale, il a notamment expliqué que le grand débat n’est pas un «débat de dupes», qu’il s’agit de «trouver des solutions» et qu’il est aussi là pour, parfois, «se faire engueuler». «Même si c’était viril, a-t-il conclu, c’est un exercice qui est réussi.»

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Leparisien

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :