Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 janvier 2019

Mardi dernier, des terroristes islamistes affiliés au groupe somalien al-Shabaab ont attaqué un hôtel haut de gamme à Nairobi, au Kenya, tuant au moins 21 personnes.

Ce n’est pas la première fois.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Au moins 14 personnes sont mortes dans l’attentat. Le groupe islamiste al-Shabaab a affirmé que ses combattants étaient responsables de l’attaque contre le complexe hôtelier DusitD2. Selon la police, l’attentat a commencé par une explosion dans le parking de l’hôtel et un attentat-suicide à la bombe dans le hall d’entrée qui a fait de nombreux blessés graves. Il est depuis apparu que la plupart des terroristes et des coordinateurs de l’attaque sont des natifs du Kenya.

Le groupe islamiste, qui à un moment donné était affilié à al-Qaïda, a utilisé la forte présence de réfugiés somaliens au Kenya pour commettre un certain nombre d’attaques contre les Kenyans, dont la plus célèbre a eu lieu au Westgate Mall en 2013 (8). Le fait que le Kenya reste un contributeur de soldats et de policiers pour l’AMISOM, la Mission de l’Union africaine en Somalie, qui cherche à défendre le pays contre al-Shabaab, ne fait que le mettre davantage dans le collimateur de l’organisation terroriste.

Pour la plupart des pays, il est impensable de soutenir al-Shabaab. Sauf pour la Turquie.

C’est ce qu’affirme un rapport (1) d’Abdullah Bozkurt, l’ancien chef du bureau d’Ankara de Today’s Zaman, un journal affilié à Fethullah Gulen, un théologien islamique exilé et ancien allié du dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan, évoqué par Michael Rubin pour le Washington Examiner (7).

  • Bozkurt dit que İbrahim Sen, arrêté au Pakistan en tant qu’agent d’Al-Qaïda, était un agent de liaison des services de renseignement turcs avec des groupes en Syrie et, surtout, qu’il a transféré 600 000 dollars à Al-Shabaab en 2012.
  • Bien que Bozkurt ait de bonnes raisons personnelles d’embarrasser Erdogan étant donné la fermeture de Zaman par le dirigeant turc et l’emprisonnement de nombreux collègues de Bozkurt, son média entretenait toujours des relations étroites avec le gouvernement Erdogan au moment du transfert présumé, et le mouvement Gulen était encore très présent dans les services diplomatiques et de sécurité turque à cette époque.
  • En outre, des renseignements confirmant les révélations faites par le mouvement de Gulen au sujet des activités secrètes d’Erdogan sont apparus à la suite de la querelle entre Erdogan et Gulen.

Selon Bozkurt, les autorités turques ont cherché à enterrer le travail de Sen sur la Syrie : Bozkurt écrit ceci (2) :

  • Le gouvernement a abandonné l’enquête de 2014 et licencié les chefs de police, les procureurs et les juges qui avaient participé à l’enquête, aux poursuites et au procès de Sen et de ses associés.
  • Les écoutes téléphoniques obtenues par les procureurs en vertu d’une ordonnance du tribunal ont révélé les liens de Sen avec l’agence de renseignement turque.
  • Les enquêteurs ont estimé que Sen avait utilisé plusieurs ONG de façade, dont la Fondation pour les droits de l’homme et les libertés et l’aide humanitaire (İnsan Hak ve Hurriyetleri ve İnsani Yardım Yardım Vakfı, ou IHH) pour dissimuler des envois illégaux à des djihadistes en Syrie.
  • Trois personnes identifiées par la police comme partenaires de Sen dans la contrebande de marchandises vers la Syrie sont Omer Faruk Aksebzeci (qui travaille à partir de la branche de l’IHH à Kayseri), Recep Camdalı (membre de l’IHH dans la branche de Kayseri) et İbrahim Halil İlgi (qui travaille à partir de la branche Kilis IHH). IHH est l’organisation terroriste qui avait affrété le Mavi Marmara, la première flottille pour Gaza sur laquelle des terroristes avaient infiltré des humanitaires.
  • Les transcriptions des écoutes téléphoniques entre Sen et ces agents ont montré comment ils prévoyaient d’utiliser des ambulances pour transporter des marchandises aux djihadistes lorsque le gouverneur a interdit aux camionnettes de passer en Syrie.

Le fait que la Turquie appuie activement une organisation affiliée à Al-Qaïda en Syrie et qu’elle appuie passivement l’État islamique (3) est la principale raison pour laquelle les États-Unis se sont joints aux Kurdes de Syrie.

Le partenariat actuel de la Turquie avec des groupes radicaux en Syrie constitue également un défi durable pour la sécurité de l’ensemble de la région et de la Turquie elle-même. Sans parler de son anachronique présence au sein de l’OTAN.

  • Ces dernières semaines, les autorités libyennes ont intercepté à plusieurs reprises des cargaisons d’armes turques destinées aux milices islamistes au mépris de l’embargo sur les armes décrété par les Nations Unies (4).
  • Certaines autorités islamistes turques et libyennes, embarrassées par les révélations, ont affirmé que les armes en question étaient des pistolets de départ de course et des balles à blanc. Mais non seulement la fourniture de 4 millions de balles à blanc à la Libye défie toute logique, mais ces « explications » ne représentent qu’une partie des expéditions.

Avec les livraisons d’armes turques aux insurgés islamistes au Nigeria (5) et à l’organisation terroriste Hamas (6), une image générale se dessine dans laquelle le soutien à al-Shabaab ne contraste pas, et n’est qu’une partie d’un tout.

Ainsi, la Turquie a ouvert une base militaire en Somalie destinée à soutenir le gouvernement somalien contre al-Shabaab, afin de préserver son influence, sa présence, et les centaines de millions qu’elle y a investis, alors que le président Erdogan n’était que Premier ministre (9).

Erdogan rêve de recréer l’Empire ottoman. La Turquie a des liens historiques avec les Somaliens qui remontent au XVIe siècle, à l’époque du sultan Süleyman le Magnifique. Dans certaines parties de la Somalie, on peut encore voir l’héritage de l’Empire ottoman, qui a construit des canaux, des châteaux et des mosquées. Chasser al-Sabaab de Somalie, en échange d’un financement ailleurs, pour qu’il se concentre sur des pays d’Afrique moins importants pour la Turquie n’est pas une stratégie improbable (11).

Derrière ce soutien, il semble que la Turquie veut surtout lutter avec le gouvernement somalien contre les islamistes qui ne coopèrent pas avec la Turquie (10). Maintenant que la Turquie et l’Arabie saoudite semblent avoir réglé les choses contre les islamistes qui ne coopèrent pas non plus avec l’Arabie saoudite, il apparaît de plus en plus que ce sont les terroristes qui travaillent avec l’Iran qui sont la cible de la Turquie.

Le président Trump, le secrétaire d’État Mike Pompeo et l’envoyé spécial James Jeffery pourraient juger opportun d’ignorer le fait que la Turquie finance des organisations terroristes, tout comme les présidents Clinton et les deux Bush avaient jugé stratégiquement opportun d’ignorer que le Pakistan et l’Arabie saoudite, financent le terrorisme.

Le Sénat américain doit enquêter sur les États étrangers qui ont soutenu ou laissé faire al-Shabaab. La politique étrangère et la sécurité nationale doivent être fondées sur la réalité et non sur des vœux pieux ou des hypothèses géopolitiques qui ne se confirment pas, mais ne sont pas réactualisées.

Ce samedi 19 janvier, les Etats-Unis ont lancé une attaque aérienne en Somalie, et tué 52 combattants d’al Shabaab. L’attaque aérienne visait les combattants d’Al Shabaab qui ont attaqué une base militaire près de Jilib, à 370 km au sud-ouest de la capitale Mogadiscio, avec une voiture piégée.

Al Shabaab a perdu le contrôle de la plupart des villes et villages somaliens après que l’Union africaine et les troupes somaliennes ont chassé les islamistes radicaux de Mogadiscio en 2011.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

(1) Nordic Monitor
(2) Nordic Monitor
(3) Newsweek
(4) National Interest
(5) AEI
(6) Ahval News
(7) Washington Examiner
(8) Dreuz
(9) Ib Times
(10) Iakal
(11) Daily Sabah

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :