Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 janvier 2019

« M. le président, arrêtez de jeter en pâture les plus faibles », s’est indigné Christian Venries, égrenant ses propos passés sur « ceux qui ne sont rien ».

Deuxième étape de son tour de France des doléances, Emmanuel Macron est ce vendredi 18 janvier au Palais des Congrès de Souillac, dans le Lot, face à plus de 600 élus locaux d’Occitanie. Parmi les premiers à prendre la parole, le maire de Saint-Cirgues, commune lotoise de 350 habitants près de Rocamadour, s’est distingué par sa franchise et sa gouaille. « Il ne faudrait pas que ce débat devienne un grand bluff », a-t-il averti, annonçant la couleur.

« Je ne viens pas de Saint-Cyr, mais de Saint-Cirgues […]. Je n’ai pas de master option langue de bois et je ne compte pas le passer. »

« Nous ne jouerons pas les pompiers de service »

Christian Venries, également président de l’association des maires ruraux du Lot, a profité du déplacement du chef de l’Etat pour le confronter à diverses formules polémiques et jugées méprisantes. Première demande, donc (et très applaudie) : « Arrêtez de stigmatiser, de mépriser, d’opposer. Cela ne fait que générer de l’incompréhension et de la violence. »

« Nous avons eu M. Sarkozy : ‘Casse-toi, pauvre con’ ; nous avons eu M. Hollande et les ‘sans-dents’. Et vous maintenant : ‘les salariés de Gad, des illettrées qui n’ont même pas de permis’ ; ‘une gare c’est un lieu où l’on croise les gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien.' »

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Mais enfin, M. le président, il faut vraiment arrêter de jeter en pâture les plus faibles, les précaires, les plus démunis ! », s’est indigné Christian Venries, avant de détailler : « Suite à un accident de la vie, ils ont chuté et cela peut concerner chacun d’entre nous […] Redonnons-leur confiance. »

Regrettant des « lois déconnectées des réalités », il a prévenu : « Monsieur le président, j’espère que vous n’êtes pas dans la posture du ‘dites-moi de quoi vous avez besoin, je vous expliquerai comment vous en passer’. Vous ne ferez que jeter un bidon d’essence sur un incendie qui n’est pas circonscrit. Rappelez-vous que nous ne jouerons pas les pompiers de service, d’autant plus que l’Etat nous a piqué le camion, la lance à incendie, et nous a coupé l’eau. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Bon, et bien voilà la preuve que la parole est libre ! », a commenté le secrétaire d’Etat délégué aux territoires Sébastien Lecornu en récupérant le micro. La rencontre a débuté vers 15h30 et doit en principe durer trois heures. C’était également le cas mardi à Grand Bourgtheroulde dans l’Eure, où les débats se sont finalement étendus sur sept heures.

Source : Nouvelobs

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :