FLASH
[22/02/2019] Fusillade mortelle à Colomiers, dans la banlieue ouest de Toulouse : 1 mort  |  [21/02/2019] L’administration dépense trop ? Pas grave, qu’ils payent : Île-de-France, nouvelle taxe sur les parkings  |  Excellente nouvelle : le jihadiste français Fabien Clain a été tué mercredi en Syrie  |  Jussie Smollett, l’acteur de Empire et proche d’Obama qui a fabriqué son attaque raciste par des pro-Trump, dort ce soir au poste  |  [20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 23 janvier 2019

Comme l’a souligné Jean-Patrick Grumberg dans un article récent, les journalistes anti-Trump ne cessent de se jeter sur n’importe quel ragot susceptible de faire du tort au Président Trump ou à ceux qui l’appuient.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit cet article de John Nolte, paru le 22 janvier sur le site Breitbart.

***********************

Quatre gros canulars ont été lancés dans les médias au cours des trois premières semaines de 2019

L’année 2019 n’est vieille que de trois semaines, seulement 22 jours, et pourtant les médias de l’establishment nous ont déjà bombardés avec quatre gros canulars, quatre piles flamboyantes de fausses nouvelles.

Guidés principalement par CNN, le Washington Post, BuzzFeed, NBC News et le New York Times – les mêmes médias qui ont passé deux ans à pleurnicher sur le fait d’être étiquetés comme étant des « fake news medias » – ont lancé ces arnaques sur le peuple américain alors qu’il reste encore une semaine entière au premier mois du nouvel an.

Pire encore, les médias continuent de soutenir ces canulars démystifiés, dont un qui a entraîné des menaces de mort contre des enfants.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Y a-t-il encore quelqu’un qui veut prétendre que les fake news médias ne sont pas l’ennemi du peuple ? (NdT : c’est Donald Trump qui a dit cela)

Ce rappel devrait faire réfléchir :

1. Les médias ont menti concernant des Conservateurs supposément révoltés par une vidéo de danse

Les médias ont commencé l’année sur une note stupide avec une vague de fausses nouvelles qui prétendaient, sans aucune preuve (parce qu’il n’y en avait aucune), que des Conservateurs étaient indignés de voir en ligne une vidéo d’Alexandria Ocasio-Cortez (Démocrate de New York), la star socialiste, dansant lorsqu’elle était encore à l’école secondaire.

Présumément, nous sommes tous comme les pères dans le film Footloose.

« En piste : Une tentative de faire honte à Ocasio-Cortez a un effet boomerang », a hurlé Reuters.

« Échec des réactions visant à embarrasser Ocasio-Cortez », a crié l’extrême gauche de CNN à au moins cinq reprises sur YouTube.

« Les Conservateurs se moquent d’Alexandria Ocasio-Cortez pour une vidéo de danse à l’école que tout le monde trouve adorable », a rapporté un journal appelé Newsweek.

Et ainsi de suite….

Mis à part le fait qu’il n’y avait même pas un seul exemple d’un Conservateur qui ne faisait rien de plus que de hausser les épaules ou d’admettre qu’il s’agissait d’une charmante vidéo d’une lycéenne agissant comme une lycéenne, l’histoire était 100 % fausse, créée de toute pièce.

Résultat final : Aucune rétractation, ni correction, ni excuse.

 

2. Les médias propagent une théorie du complot homophobe au sujet du Sénateur Lindsey Graham (Républicain, Caroline du Sud)

Entre leur canular concernant la soi disant indignation conservatrice au sujet d’une marxiste dansante et leur vile calomnie au sujet de Lindsey Graham, un homosexuel supposément sous influence, les médias ont offert aux Américains neuf jours complets sans diffuser de fausses nouvelles.

Mais les vannes se sont ouvertes lorsque CNN et MSNBC ont cherché à intimider Graham au sujet de son appui récemment accordé au président Trump.

Selon CNN et MSNBC, la seule raison pour laquelle Graham soutiendrait Trump serait que Trump détiendrait la preuve que Graham est un homosexuel inavoué (et donc exercerait un chantage sur lui).

Résultat final : Pas de rétractation, ni de correction, ni d’excuse.

 

3. Mensonge des médias racontant que Trump aurait incité son avocat à commettre un parjure

Quelques jours seulement après avoir répandu cette théorie de conspiration contre Graham, les médias ont commencé à se frayer un chemin dans une feinte frénésie d’information après que le site d’extrême gauche, BuzzFeed, a publié l’idée ridicule selon laquelle le président Trump aurait ordonné à son avocat de mentir au Congrès au sujet d’une affaire immobilière.

Comme Breitbart News l’a souligné à l’époque, le reportage était absurde à première vue. Tout d’abord, le journaliste responsable est un fabulateur en série, son reportage était basée sur deux sources anonymes, et BuzzFeed a été forcé d’admettre qu’il n’avait aucune preuve à l’appui de cette affirmation.

Néanmoins, pendant 36 heures, les médias ont hurlé à l’IMPEACHMENT sans poser de question, du moins jusqu’à ce que Robert Mueller, le conseiller juridique spécial, vérifie le reportage de BuzzFeed et déclare que c’était une fake news.

Dès le départ, les médias savaient que ce reportage était mensonger. Mais ils savaient aussi que Trump était coincé parce qu’il n’avait aucun moyen de prouver que c’était faux, vu qu’il est impossible de prouver qu’on n’a rien fait. Ils n’auraient jamais cru que Mueller allait les laisser tomber.

Résultat final : Le site BuzzFeed d’extrême gauche s’en tient à sa fausse nouvelle, et même si le procureur lui-même l’a déclaré fausse, les autres médias suivent son exemple et défendent ce faux reportage.

 

4. Les médias dénoncent un crime haineux commis supposément par des jeunes élèves de l’école secondaire catholique de Covington

Désespérés de voir le fiasco de BuzzFeed disparaître de la une du dimanche, en se basant uniquement sur des vidéos bidonnées, et motivés par leur haine féroce des supporters de Trump, les médias ont lancé un djihad enragé contre des enfants, des adolescents… et tout cela se révèle être un mensonge.

La vidéo complète prouve qu’un activiste amérindien a cherché et n’a pas réussi à provoquer ces jeunes, qui n’étaient coupables de rien d’autre que de s’occuper de leurs propres affaires.

En vérité, ces jeunes ont été agressés verbalement pendant presque une heure par un groupe de nationalistes noirs qui leur lançaient des insultes racistes et homophobes.

Malgré tout, les enfants, portant des casquettes rouges pro-Trump, MAGA (NdT : le slogan de Trump: Make America Great Again) sont restés joyeux, ce qui a empêché l’escalade de la situation.

Résultat final : les ados innocents, leurs familles et leur école reçoivent des menaces de mort, tandis que Maggie Haberman du New York Times et Karen Tumulty du Washington Post refusent de se rétracter et que Kirsten Powers de CNN les accuse encore faussement d’avoir utilisé le mot «Nigger».

 

Si vous pensez que les médias sont méprisables et malhonnêtes maintenant, attendez les élections présidentielles en 2020 – vous n’avez encore rien vu.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Breitbart

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :