FLASH
[22/02/2019] Fusillade mortelle à Colomiers, dans la banlieue ouest de Toulouse : 1 mort  |  [21/02/2019] L’administration dépense trop ? Pas grave, qu’ils payent : Île-de-France, nouvelle taxe sur les parkings  |  Excellente nouvelle : le jihadiste français Fabien Clain a été tué mercredi en Syrie  |  Jussie Smollett, l’acteur de Empire et proche d’Obama qui a fabriqué son attaque raciste par des pro-Trump, dort ce soir au poste  |  [20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 janvier 2019

Que la Chine soit en train de sérieusement mordre la poussière, en raison des pressions du président Trump pour corriger les injustices douanières de Pékin, le vol de l’innovation, des brevets d’invention et de la propriété intellectuelle occidentale qui ont enrichi la Chine, est maintenant un fait confirmé.

C’est la réaction de la Chine qui mérite de s’y attarder un instant car il éclaire sous un angle intéressant les revendications des Gilets Jaunes et les tentatives du président Macron. Et donner tort à tout le monde – c’est ce que je vais écrire – n’est pas forcément politiquement correct.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pour être totalement honnête, Emmanuel Macron n’est pas responsable de l’effondrement de l’économie

Le gouvernement français et la présidence Macron sont secoués par ce mouvement de révolte sans précédent. Pour être totalement honnête, Emmanuel Macron n’est pas responsable de l’effondrement de l’économie. L’effondrement est malheureusement tombé sur les épaules d’un président qui mêle incompétence et arrogance, le pire des mélanges.

Des décennies de mauvaises décisions prises par des hauts-fonctionnaires médiocres et étriqués d’esprit, de mesures économiques socialistes et keynésiennes, qui partout ont mené à la paupérisation, ont créé la situation que subissent les Français – et les demandes des Gilets jaunes, si elles étaient un jour exaucées, ne mèneraient nulle part, et certainement pas à l’amélioration du sort des Français.

Une dépêche Reuters (1) publiée ce 23 janvier il y a deux heures montre en miroir dans quelle gadoue la France est embourbée.

Etat des lieux

La pression croissante [des mesures prises par l’Administration Trump] sur la deuxième économie mondiale a poussé la croissance l’an dernier à son plus bas niveau depuis 1990, alors même que Pékin accélérait les mesures de relance et incitait les banques à prêter davantage.

Les solutions pour la relance

  • La Chine va faire sur de nouvelles réductions d’impôts et de taxes pour les petites entreprises, ont annoncé mercredi les responsables du ministère des Finances. [C’est exactement ce qu’a fait Trump pour redresser l’économie américaine et faire baisser le chômage, pendant que Macron impose de nouvelles taxes déguisées en taxe carbone en en baisse de l’aide sociale].
  • Le gouvernement pourrait dévoiler d’autres mesures de relance budgétaire au cours de la réunion parlementaire annuelle de mars, notamment des réductions d’impôt plus importantes et des dépenses accrues pour des projets d’infrastructure, selon les économistes.
  • Le gouvernement étudie également un plan visant à réduire les cotisations de sécurité sociale afin d’alléger le fardeau des petites entreprises, a dit M. Liu.
  • Les initiés politiques s’attendent également à ce que Pékin réduise la taxe sur la valeur ajoutée, qui varie de 6 % pour le secteur des services à 16 % pour les fabricants.

La réalité dont se moquent les simplets économistes français : Baisse des impôts = hausse des recettes fiscales

  • La Chine a atteint son objectif de recettes fiscales pour 2018 malgré des réductions d’impôts importantes l’an dernier, a ajouté M. Li.
  • Pékin a livré environ 1,3 trillion de yuans de réductions d’impôts et de taxes en 2018.
  • Le ministre des Finances Liu Kun a déclaré ce mois-ci que la Chine réduira encore les impôts et les taxes cette année.
  • L’engagement pris par les décideurs politiques de réduire les impôts de manière plus énergique en 2019 a fait naître l’espoir que le ratio de déficit budgétaire annuel pourrait être porté à 3 % du produit intérieur brut.

Rapidement, je vous explique pourquoi la baisse des impôts produit plus de recettes fiscales, et non l’inverse :

  1. Un énarque vous dira que si les impôts baissent, la recette fiscale va forcément baisser, puisque le second est la somme du tout. Les énarques et diplômés des grandes écoles d’administration sont des simples d’esprit. Ils ne pensent pas par eux-mêmes. Ce sont des ordinateurs capables de répéter mot pour mot une somme gigantesque de choses apprises, mais ils sont dépourvus d’intelligence artificielle.
  2. Si les Chinois, après Trump, ont compris (et prouvé) que la baisse des impôts crée une hausse de l’activité économique, donc une hausse des recettes fiscales, c’est parce que l’argent permet de produire de la richesse lorsqu’il est entre les mains des producteurs de richesse, et à produire des dépenses lorsque il est entre les mains du gouvernement. On ne peut pas le dire plus simplement.

Relance par les investissements dans les infrastructures

  • Les dépenses fiscales de la Chine ont augmenté de 8,7 % pour atteindre 22,1 billions de yuans (3,3 billions de dollars) en 2018, tandis que les recettes ont augmenté de 6,2 % pour atteindre 18,3 billions de yuans, a déclaré Li Dawei, fonctionnaire au ministère des Finances.
  • Le ralentissement de l’activité en Chine a également suscité des inquiétudes quant à l’endettement croissant des collectivités locales, qui s’endettent de plus en plus pour mettre en place des mesures de soutien à la croissance.

Cygne noir et rhinocéros gris

La Chine doit être sur ses gardes contre les risques du « cygne noir » tout en repoussant les événements du « rhinocéros gris », a déclaré lundi le président Xi Jinping. Un « cygne noir » désigne un événement imprévu qui a généralement des conséquences extrêmes, tandis qu’un « rhinocéros gris » est une menace très évidente mais ignorée.

  • L’encours de la dette des collectivités locales s’élevait à 18,39 billions de yuans à la fin de 2018, a dit M. Hao, ajoutant que les risques liés à la dette des collectivités locales restent globalement gérables.
  • L’encours total de la dette des collectivités locales s’élevait à 6,47 billions de yuans à la fin de 2017, selon le rapport de travail du ministère des Finances pour 2018.
  • Fin 2018, le Conseil d’État a approuvé un quota de 2019 pour de nouvelles émissions d’obligations par les administrations locales de 1,39 billion de yuans, permettant aux autorités locales de commencer à émettre de la dette dès janvier.
  • Les émissions d’obligations des collectivités locales se sont élevées à 1,95 trillion de yuans l’an dernier, a indiqué le ministère des Finances dans un communiqué séparé mercredi.
  • Cela porte l’encours total des émissions d’obligations des collectivités locales à 7,39 billions de yuans à la fin de l’année 2018, a-t-il déclaré.
  • Selon le rapport de travail du ministère pour 2018, ce chiffre était de 6,14 billions de yuans à la fin de l’année 2017.

Conclusion

Tant les Gilets jaunes que Macron se gourent de trajectoire

Ecrire un article comme celui-ci, qui ne sert à rien, est un sale boulot, mais quelqu’un doit le faire, et je le fais avec plaisir parce qu’il démontre que tant les Gilets jaunes que Macron se gourent de trajectoire.

Sale boulot, parce que ça ne sert à rien de parler d’économie.

L’économie a été astucieusement exclue des programmes de l’Education nationale française. Et j’ai totale confiance que si elle était enseignée, ces messieurs auraient déifié les théoriciens de l’économie d’Etat, encore appelée socialiste, et diabolisé l’économie basée sur l’homme, autrement appelée capitaliste et libérale. Mais il serait forcément sorti de cette préparation, même orientée, des jeunes assez astucieux et vifs pour faire la part des choses et redresser un jour la France, ce qui représente un danger immense pour l’appareil d’Etat qui ne vit et s’enrichit qu’en se rendant indispensable auprès de citoyens qui attendent leurs aides sociales pour boucler les fins de mois.

Au lieu de cela, personne ne comprend le sens des mots et les concepts de base, qui pourtant sont très simples : soit le gouvernement vous prend en charge et c’est votre faillite, soit vous vous prenez en charge et c’est votre réussite.

Lorsque dans les conversations, je cite les autres pays, on me répond toujours que la Suisse est trop petite pour servir d’exemple, que Singapour est culturellement trop loin pour servir d’exemple, que la Chine est trop grande pour servir d’exemple, et immanquablement, mes interlocuteurs français me répondent Italie, Espagne et Grèce. Comparé aux difficultés de ces trois pays, ils se sentent mieux. Faut-il être bien désespéré pour avoir besoin de l’Espagne et de la Grèce pour se sentir mieux…

Ils ne remarquent pas, cependant, que la taille n’est pour rien dans les difficultés économiques de ces trois pays, comme elle n’est pour rien dans la réussite des autres : l’Italie a presque la population de la France, et la Grèce de la Suisse. Et surtout, ne dites à personne que les économies des Pays Bas, de la Finlande, de la Suède, de la Grande Bretagne, de la Norvège, du Danemark, et de la Belgique sont plus dynamiques que celle de la France (2).

Même de brillants intellectuels comme Michel Onfray, une personne avec qui j’ai du plaîsir à échanger des idées et pour qui j’ai humainement beaucoup d’estime, dit des âneries grosses comme lui lorsqu’il en parle : il ne comprend rien, et mélange libéralisme et corruption.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

(1) Reuters
(2) World Economic Forum

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :