FLASH
[22/02/2019] Fusillade mortelle à Colomiers, dans la banlieue ouest de Toulouse : 1 mort  |  [21/02/2019] L’administration dépense trop ? Pas grave, qu’ils payent : Île-de-France, nouvelle taxe sur les parkings  |  Excellente nouvelle : le jihadiste français Fabien Clain a été tué mercredi en Syrie  |  Jussie Smollett, l’acteur de Empire et proche d’Obama qui a fabriqué son attaque raciste par des pro-Trump, dort ce soir au poste  |  [20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 31 janvier 2019

New York vient de légaliser l’avortement jusqu’au moment de la naissance en validant la « Reproductive Health Act ».

Le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo, est la cible de critiques de la part de leaders religieux catholiques, après avoir signé une loi qui légalise l’avortement jusqu’à la naissance dans de nombreux cas.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En signe de célébration de ce que les progressistes et l’extrême gauche considèrent comme une avancée sociale importante, le gouverneur Démocrate a ordonné que le One World Trade Center et d’autres monuments soient allumés en rose. Etrange choix de couleur, qui évoque plutôt la naissance.

Que dit la loi

Pour des raisons évidentes – les journalistes militants vont sans doute attaquer cet article comme étant une Fake news – c’est l’explication donnée par George Pierpoint de la BBC (2) que j’ai choisi de citer pour décrire cette loi.

Le journaliste explique :

La loi supprime la nécessité d’un médecin pour pratiquer certains avortements et retire l’avortement du Code criminel, ce qui en fait une question de santé publique.

L’aspect le plus controversé est la disposition autorisant les avortements après 24 semaines dans les cas où il y a « absence de viabilité fœtale ou si l’avortement est nécessaire pour protéger la vie ou la santé du patient ».

La suppression de l’avortement du Code criminel est également un sujet controversé car il supprime la protection des femmes enceintes victimes de violence familiale.

Le journaliste cite le cas de Livia Abreu, qui a été victime de son petit ami, en exemple :

Livia Abreu a été violemment attaquée par son petit ami alors qu’elle était enceinte de 26 semaines. Elle a été poignardée plusieurs fois et a perdu son bébé à naître.

Elle a publié une déclaration disant que la nouvelle loi décriminaliserait « l’avortement suite à une agression sur une femme enceinte ».

Son ex-conjoint fait face à des accusations d’avortement, tentative de meurtre et voies de fait.

« La nouvelle loi le disculpera probablement de ces accusations, a-t-elle écrit. Ce qui réduira sa condamnation. »

En vertu de la nouvelle loi, les non-médecins sont désormais autorisés à pratiquer des avortements, et l’intervention peut être pratiquée jusqu’à la date prévue de la naissance si la santé de la mère est en danger ou si le fœtus n’est pas viable. L’ancienne loi n’autorisait les avortements après 24 semaines de grossesse que si la vie d’une femme était en danger.

De « vie en danger », la loi a élargi à « santé en danger ».

« Nous croyons qu’une femme a le droit de contrôler sa propre santé reproductive « , a déclaré le gouverneur Andrew Cuomo.

« Que cela puisse se faire jusqu’au moment de la naissance, c’est hideux », a dit le Cardinal Timothy Dolan.

Réaction des responsables religieux

« Votre plaidoyer en faveur d’une législation extrême sur l’avortement est totalement contraire aux enseignements de notre pape et de notre Église « , a écrit le pasteur Edward B. Scharfenberger, évêque d’Albany, dans une lettre ouverte publiée samedi dans l’Evangelist.

« Je frémis à l’idée des conséquences de cette loi. Vous avez déjà proféré des menaces sévères en disant que les pro-vie n’ont pas droit de vivre dans notre Etat. Vous démontrez maintenant que vous avez l’intention d’inscrire votre avertissement dans la loi. Est-ce qu’être pro-vie sera un jour un crime haineux dans l’État de New York ? a ajouté Scharfenberger ».

Le cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York, et les évêques catholiques de l’État ont signé une lettre condamnant la loi, disant que « notre État bien-aimé est devenu plus dangereux pour les femmes et leurs enfants à naître ».

Avortement après la naissance

Le gouverneur de Virginie Ralph Northam, un Démocrate considéré comme modéré, a fait une remarque qui n’est pas restée inaperçue lorsqu’il a défendu hier mercredi 20 janvier, l’idée de permettre à un nouveau-né vivant de mourir.

Interviewé sur la chaîne WTOP, lorsqu’on lui a posé des questions sur le débat concernant le projet de loi de Kathy Tran, une Démocrate membre de la Chambre des délégués de Virginie, qui permettrait un avortement même lorsque la femme est en train d’accoucher, sa réponse a glacé le sang de la plupart des Américains. Et pourtant, c’est le parti Démocrate d’aujourd’hui.

Lorsqu’on lui a demandé s’il soutenait le projet de loi considéré par beaucoup comme un infanticide, le gouverneur Northam a répondu que les médecins peuvent décider de permettre à un nourrisson de mourir même après sa naissance.

Ralph Northam est neurologue pédiatrique de profession. Voici ce qu’il a déclaré concernant l’avortement après la naissance, en parlant du cas d’un enfant né avec une malformation importante (1) :

Un avortement à la naissance « est fait dans les cas où il y a des difformités graves. Ce peut être le cas où un foetus n’est pas viable, explique Northam. Donc, dans cet exemple particulier, si une mère est en train d’accoucher, je peux vous dire exactement comment ça se passerait. L’enfant est mis au monde. Le nourrisson est alors confortablement maintenu en vie. Le nourrisson sera ensuite ressuscité si c’est ce que la mère et la famille désirent, et une discussion s’ensuivra entre les médecins et la mère. »

Northam a ajouté :

« Lorsque nous parlons d’avortements du troisième trimestre, nous parlons d’avortements pratiqués avec le consentement de la mère, avec le consentement du médecin – plus d’un médecin, soit dit en passant – et cela se fait dans les cas où il peut y avoir de graves difformités. Il y a peut-être un foetus qui n’est pas viable. »

Le gouverneur a ajouté que les législateurs hommes ne devraient pas être autorisés à intervenir dans ce genre de décision.

Lors de l’audition de Kathy Tran, la représentante Démocrate de Virginie à l’origine du projet de loi qui permet l’avortement jusqu’au moment de la naissance, Tran a reconnu que la loi, si elle est votée, permettra l’avortement jusqu’au moment de l’accouchement.

Une vidéo de Tran discutant de son projet de loi sur l’avortement est devenue virale sur Internet (le projet de loi a été rejeté).

Todd Gilbert, le leader républicain de la majorité à la Chambre, interroge Tran sur son projet de loi lors d’une audience publique.

Il demande à Tran si une femme sur le point d’accoucher pouvait demander un avortement si un médecin disait que cela pouvait nuire à sa « santé mentale ».

— S’il est évident qu’une femme est sur le point d’accoucher. Elle a des signes physiques qu’elle est sur le point d’accoucher. Serait-ce encore un moment où elle pourrait demander un avortement si elle était ainsi certifiée – elle se dilate « , a-t-il demandé.

« Monsieur le Président, ce serait une décision que le médecin, le médecin et la femme prendraient à ce moment-là « , a répondu Tran.

« Je comprends ça », répondit Gilbert. « Je vous demande si votre facture le permet. »

répondit Tran : « Mon projet de loi le permettrait, oui. »

Les Démocrates, obsédés par la « politique identitaire », se retrouvent aux extrêmes de la société

En prenant position pour les progressistes acharnés, et la frange extrême des activistes pro-avortement, les Démocrates se retrouvent en porte-à-faux avec la majorité des Américains.

Selon un sondage Gallup conduit en mai 2018 (3), 60 % des Américains pensent que l’avortement devrait être légal au cours des trois premiers mois de la grossesse, mais ce chiffre tombe à seulement 13 % pour les avortements au cours du troisième trimestre. Si la question était posée concernant les avortements au jour de la naissance, le taux tomberait sans doute à ou proche de zéro.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

  1. Town Hall
  2. BBC
  3. Gallup
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :