Quantcast
FLASH
[21/06/2019] Reuters: L’Iran a reçu un message de #Trump via Oman durant la nuit, l’avertissant d’une attaque imminente contre l’Iran, selon des responsables du gouvernement iranien  |  [20/06/2019] #Trump affirme que ceux qui ont détruit un drone américain au Moyen Orient ne l’ont pas fait intentionnellement et que l’Iran n’est pas impliqué  |  9 terroristes recherchés, arrêtés en Judée et Samarie  |  [19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 1 février 2019

«Il est obligatoire pour nous, musulmans, de nous battre contre les infidèles après leur avoir transmis «l’invitation» d’accepter» l’islam et ce, même s’ils ne se battent pas contre nous.» (Hassan al-Banna)

Les Frères Musulmans doivent comprendre leur travail d’implantation en Amérique comme une sorte de grand jihad visant à éliminer, à détruire de l’intérieur la civilisation occidentale et à saboter sa misérable demeure afin que la religion d’Allah soit victorieuse sur toutes les autres religions. (…) C’est la destinée du musulman que de mener le jihad peu importe où il se trouve, et ce, jusqu’à son dernier souffle. (les Frères musulmans à l’œuvre aux USA)

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le mouvement des Frères musulmans ((Ikhwan al-muslimin) est un mouvement islamique mondial, qui a fait du prosélytisme son cheval de bataille. Il fut fondé en 1928 par l’Egyptien Hassan al-Banna, grand-père du très médiatique Tarik Ramadan, «étoile» brillante des plateaux de télévision aujourd’hui déchue, devenue une poussière d’étoile sans éclat.

Les Frères musulmans espionnèrent pour le compte des nazis au Moyen-Orient et d’autres combattirent aux côtés des troupes des Waffen-SS. Le Grand Mufti de Jérusalem rêvait d’appliquer la solution finale nazie élaborée par Hitler et sa clique démoniaque pour les Juifs d’Europe aux Juifs du Moyen-Orient.

Nazisme, islam, que de points communs, quelle alliance des plus maléfiques!

En 1941, le chancelier Adolph Hitler était photographié en train de «dialoguer» aimablement avec le grand mufti, Haj Amin al-Husseini, surnommé «le glaive de l’islam». Ce dernier rêvait de diriger une grande Arabie et une Palestine débarrassée des Juifs. Il incitait ouvertement à la haine contre les Juifs.

Il admirait Hitler : «Les principes de l’islam et ceux du nazisme présentent de remarquables ressemblances, en particulier dans l’affirmation de la valeur du combat et de la fraternité des armes, dans la prééminence du chef, dans l’idéal de l’ordre”.

Al-Husseini participa à la création de la division SS Handschar, appelée ainsi en référence à une épée orientale. À cette occasion, les nazis inventèrent le néologisme de «musulgermain». L’unité comptait 20.000 soldats qui jurèrent d’obéir jusqu’à la mort à Hitler et de rapprocher le monde germain et le monde arabe.

Al-Husseini haïssait les Juifs et rêvait à leur extermination. Hitler était admiratif de l’islam, il connaissait très bien l’idéologie islamique et s’en servit à des fins guerrières et génocidaires.

Les différents printemps arabes conférèrent aux Frères musulmans un souffle nouveau, mais non dans la direction rêvée par les Tunisiens, les Egyptiens, les Yéménites, les Libyens, les Syriens. Les islamistes à l’affût volèrent leur printemps et réduisirent à néant leurs rêves de réformes démocratiques, de liberté, d’un avenir plein de promesses.

Arrivés au pouvoir en Egypte, grâce à des élections «démocratiques» à l’orientale, ils furent renversés par le Général al-Sissi, au grand désespoir de leur admirateur et soutien Hussein Obama.

Ennemis de la paix, de la démocratie et de la laïcité, les Frères musulmans représentent un véritable danger pour l’Occident. Ce mouvement a inventé le terrorisme moderne par le djihad. Il est une source vive d’inspiration d’al-Qaïda dans toute sa monstruosité et sa violence.

Les Frères musulmans exhortent les régimes musulmans à rejeter la laïcité, considérée comme un blasphème et à appliquer la charia sous le gouvernement d’un califat suprême. Le principal souci des fondateurs était de créer une sorte d’homo islamicus revêtu d’un vernis moderniste. Pour atteindre ce but, Hassan al-Banna et ses successeurs s’inspirèrent des méthodes d’initiation prônées par des ordres soufis salafis.

Pour les Frères musulmans :

  • si vous ne soutenez pas leur mouvement, alors vous êtes à leurs yeux un infidèle et un ennemi d’Allah, peu importe votre position politique ou votre affiliation intellectuelle ;
  • si vous êtes un nationaliste, vous êtes un infidèle ;
  • si vous êtes un patriote, vous êtes un mécréant ;
  • si vous êtes un libéral, vous êtes un infidèle. Les Frères musulmans et leurs adeptes se considèrent comme faisant partie d’un mouvement juste et ne tolère personne qui ne soit pas l’un des leurs.

Les Frères musulmans ne lésinent pas sur les efforts pour décerveler les jeunes, qui se sentent attirés par leur message. Le seul but recherché est toujours le même : asseoir leur pouvoir politique afin d’imposer l’islam et sa loi la charia.

Le concept du djihad civil n’était qu’un simple mythe pour les Frères musulmans. L’organisation islamique l’adoptera pourtant ultérieurement, tout en poursuivant le concept du djihad armé ou militaire pour atteindre ses objectifs, y compris la prise du pouvoir n’importe où en Orient et en Occident.

L’un des credo des Frères musulmans est le suivant :

«La mort au nom d’Allah est notre plus grand espoir»

C’est clair et net. Alors pourquoi leur déroule-t-on le tapis rouge en Occident ?

La ligne intellectuelle des Frères musulmans est totalement en phase avec la ligne idéologique d’al-Qaïda et celle du Hamas. Ce qui est extrêmement dangereux pour nos pays démocratiques.

Alors pourquoi ce déni à leur égard ? Il est vrai qu’ils sont passés maîtres dans l’art de la séduction de nos dhimmis au pouvoir. Les Frères musulmans s’allient aux mouvements libéraux pour acquérir le pouvoir. Ils exploitent leur soutien, comme nous pouvons le constater dans de nombreux pays européens, au Canada et aux USA sous l’ère Obama.

Les Frères musulmans utilisent la taqiyya avec une grande maestria. Ils affirment être en faveur de la démocratie, de la paix, des droits de l’Homme et du transfert pacifique du pouvoir. Rien que de pieux mensonges halal, autorisés par le coran, la parole incréée d’Allah pour servir sa cause.

Dans la réalité, les textes islamiques insistent sur la supériorité du droit musulman par rapport au droit international. Ainsi, la Déclaration des droits de l’Homme du Caire stipule :

  • « Tout homme a le droit d’exprimer librement son opinion, pourvu qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Charia»
  • Les Frères musulmans ne croient pas en un état laïc. Ils essayent de l’éliminer là où ils le peuvent et projettent d’y établir un gouvernement islamique.
  • Les Frères musulmans ne croient pas en la patrie. Ils nient le principe même de la citoyenneté. Ils méprisent l’idée d’un État-nation.
  • Il n’y a pas de place pour les non-musulmans dans l’idéologie et l’organisation des Frères musulmans.
  • Les Frères musulmans ne croient pas en la démocratie. Ils s’en servent pour s’emparer des institutions de l’Etat.
  • L’esprit n’a aucune place dans la philosophie des Frères musulmans.
  • La stabilité n’est pas la bonne atmosphère pour la progression des Frères musulmans. Ils privilégient le chaos, car à travers lui, ils atteignent leur objectif de conquête du pouvoir.

Le programme des Frères musulmans diffère complètement de ce que pensent la plupart des gens. Les aspects inconnus de leur programme sont plus nombreux que ce qu’ils veulent bien révéler. Ce qu’ils gardent secret est de loin plus important que leurs déclarations publiques. Les Frères musulmans ne sont ni clairs, ni transparents mais suspicieux et vagues.

Les Frères musulmans s’emparent sournoisement de notre liberté, de notre démocratie, volent notre volonté et confisquent notre droit de décider pour notre avenir.

Les Frères musulmans veulent s’approprier de nos pays et y créer un califat islamique, afin d’y implémenter la charia.

Les différents mouvements de l’islam politique, y compris ceux qui ne prônent pas la violence, enseignent aux musulmans que les sociétés occidentales sont corrompues, racistes, foncièrement mauvaises et que les infidèles ne sont que des souillures. (sourate 9 verset 28)

(A se demander pourquoi ils s’abattent en masse sur nos pays comme des nuées de vautours? Ah oui, c’est par amour du prochain selon la charia. Ils veulent nous sauver malgré nous par la force si nécessaire, car l’amour d’Allah pour les souillures d’infidèles est infini. Et ses disciples ne cessent de le prouver depuis 14 siècles.)

Il n’y a pas une grande différence entre la mentalité d’al-Qaïda et celle des Frères musulmans dans leur manière de traiter avec l’Europe et l’Amérique. La seule différence du point de vue des Frères musulmans par rapport à al-Qaïda est que ce dernier prêche la violence pour atteindre ses objectifs, tandis que les Frères musulmans prêchent la taqiyya pour infiltrer les gouvernements occidentaux et remplacer leurs constitutions par le coran et la charia.

Dans l’optique des Frères musulmans, l’Europe et l’Occident en général sont corrompus et les musulmans ne devraient pas s’intégrer dans leurs sociétés d’infidèles. Ils s’opposent également aux gouvernements occidentaux dans leur lutte contre le terrorisme. (Normal : le djihad par le terrorisme fait partie de leur plan de conquête de l’Occident. C’est le devoir sacré de tout pieux musulman : répandre la terreur dans le cœur des infidèles. Question de corruption, les pays musulmans remportent haut la main la Palme d’Or.)

Il n’existe aucune différence entre les différents groupes djihadistes, ils poursuivent tous le même but : la conquête et la domination de l’Occident afin d’y créer un califat islamique.

Les Occidentaux devraient enfin admettre que les chefs islamiques terroristes d’al-Qaïda, de Boko Haram et de l’Etat islamique étaient tous par le passé des membres des Frères musulmans : Abdullah Azaam, Osama bin Laden, Abu Bakr al-Baghdadi et bien d’autres, devenus célèbres entre autres par leur terrifiante cruauté. Tous étaient des Frères musulmans avant de rejoindre les groupes terroristes d’al-Qaïda ou de l’EI.

Il est ironique de constater que des pays comme la Syrie, l’Irak, l’Arabie saoudite, l’Egypte, les Emirats Arabes unis et le Liban ont désigné les Frères musulmans comme une organisation terroriste, mais non l’Amérique, du moins pas encore. (Il est vrai que sous Obama, les Frères musulmans étaient une espèce super protégée et leur adorateur présidentiel leur avait permis d’infiltrer toutes les sphères du pouvoir.)

Pourtant leur devise ne laisse planer aucun doute sur leurs intentions belliqueuses et expansionises :

Allah est notre but.

Le prophète est notre chef.

Le coran est notre loi.

Le djihad est notre voie.

Mourir pour Allah est notre plus grand espoir.

Leur projet : conquérir le monde en cent ans. Ils sont en avance sur leur planning. (Merci à nos gouvernements subjugués par les Frères musulmans, modèles de modération et de tolérance selon ces esprits mal éclairés.)

Ce que l’EI, al-Qaïda et les djihadistes salafistes s’efforcent de réaliser par le terrorisme, les Frères musulmans s’évertuent à l’obtenir par la ruse, du moins pour l’instant et par la manipulation des institutions politiques et juridiques démocratiques de l’Occident en s’infiltrant dans les universités, les prisons, les gouvernements et les forces armées et en recrutant des militants à travers le monde, dévoués à leur cause.

Les musulmans, toutefois, savent que les Frères musulmans sont un mouvement djihadiste en camouflage, dont le but ultime est de soumettre le monde à la loi de la charia via le djihad guerrier.

Et ils ne sont pas avares de conseils, ces chers Frères musulmans pour aider leurs fidèles à instaurer «le règne d’Allah sur terre», notamment par la pénétration des institutions occidentales. Ce qu’ils réussissent admirablement bien grâce à la coopération de nos dhimmis adeptes de l’inclusion, du multiculturalisme, du dialogue islamo-chrétien.

Voilà ce que Fetullah Güllen, l’islamiste milliardaire, grand ami des Clinton, devenu l’ennemi juré d’Erdogan, écrivait à ses disciples. Il s’agissait là de prendre le pouvoir en Turquie, mais sa méthode est également appliquée dans nos démocraties occidentales par les musulmans bien intégrés, qui se servent de la politique pour s’infiltrer dans les sphères du pouvoir avec l’aimable collaboration de nos dirigeants. S’entourer d’élus de la diversité, n’est-ce pas là un signe d’ouverture ? Ce qu’ils ignorent, c’est qu’un musulman restera toujours un musulman et œuvrera avant tout pour sa communauté, l’Oumma.

«Vous devez remonter dans les artères du système sans que personne ne s’aperçoive de votre existence, jusqu’à ce que vous atteigniez tous les centres du pouvoir. (…) Jusqu’à ce que les conditions soient réunies, (les militants) doivent continuer comme ça. S’ils font quelque chose prématurément, le monde écrasera nos têtes et les musulmans souffriront partout, comme ce fut le cas lors des tragédies survenues en Algérie, (en Syrie) en 1982 (et) comme ça se reproduit à chaque année en Égypte. Le temps n’est pas encore venu. Vous devez attendre le moment où vous serez prêts, où les conditions seront réunies et jusqu’à ce que nous puissions porter le monde entier sur nos épaules et l’emporter. (…) Vous devez attendre jusqu’à ce que vous contrôliez tous les pouvoir de l’État, jusqu’à ce que vous ayez de votre côté toutes les institutions constitutionnelles de Turquie.»

«Jusqu’à ce que ces conditions soient réunies, la moindre action serait prématurée. C’est comme si on cassait un œuf sans attendre quarante jours pour qu’il éclose. Ça équivaudrait à tuer le poussin à l’intérieur. Le travail qu’il faut faire est (de) confronter le monde. Maintenant, j’ai exprimé mes sentiments et mes pensées, devant vous en toute confiance. (…) J’ai confiance en votre fidélité et en votre discrétion. Je sais que lorsque vous partirez d’ici, vous saurez disposer des pensées et des sentiments que j’ai exprimés ici tout comme vous vous débarrasserez de vos cannettes de jus vides.»

Mais revenons à quelques «suggestions» des Frères musulmans pour acquérir le pouvoir et soumettre l’Occident à l’islam.

  • . Former des alliances avec les organisations progressistes occidentales, qui partagent des buts similaires.
  • Créer des «forces de sécurité» autonomes pour protéger les musulmans en Occident.
  • Attiser la violence afin de garder les musulmans vivant en Occident dans un «esprit de djihad.
  • S’employer à établir l’État islamique, parallèlement à des efforts progressifs visant à maîtriser les centres de pouvoir locaux par le biais du travail institutionnel.
  • Canaliser la pensée, l’éducation et le travail afin d’établir un pouvoir islamique sur terre.
  • Préparer une étude scientifique sur la possibilité d’établir le règne d’Allah partout dans le monde selon des priorités établies.
  • Étudier les centres de pouvoir locaux et mondiaux, et les possibilités de les placer sous influence.
  • Œuvrer dans diverses institutions influentes et les utiliser au service de l’islam.
  • Soutenir les mouvements djihadistes à travers le monde musulman via des prêches, de la propagande, du personnel, des financements et une assistance technique et opérationnelle.
  • Faire du problème palestinien une cause mondiale pour les musulmans.
  • Libérer totalement la Palestine de la présence israélienne et y créer un état islamique, qui deviendra la pierre angulaire du plan de domination islamique mondiale.
  • Lancer une compagne permanente d’incitation à la haine des Juifs chez les musulmans et rejeter toute discussion de conciliation ou de coexistence avec l’ennemi israélien.
  • Créer activement des cellules terroristes en Palestine

Cela mis à part, les Frères musulmans sont des musulmans modérés, dignes de notre confiance, sur lesquels nous pouvons compter pour créer partout en Occident un islam de rêve, un islam qui va répandre tous ses «bienfaits» sur les «souillures» d’infidèles que nous sommes aux yeux de ces êtres purs, vertueux et sans tache.

Détruire la civilisation occidentale de l’intérieur est le but sacré des Frères musulmans.

Se servir de la ruse pour y parvenir est l’une de leurs tactiques préférées.

Mais pourquoi l’islam crée-t-il donc de tels monstres ? Nicolai Sennels y répond dans son livre «Psychology :Why islam creates monsters?»

«La colère, la faible estime de soi, une mentalité de victime, et la volonté de se laisser aveuglement guider par des Autorités extérieures sont les ingrédients d’un cocktail culturel et psychologique mélange de peur et de violence. Ajoutez à cela une vision agressive et discriminatoire envers les non-musulmans, imposée aux Musulmans par l’endoctrinement via la douleur, l’intimidation, et l’engourdissement de l’esprit par la répétition d’un nombre incalculable de versets du Coran qui incitent à la haine et à la violence contre les non-musulmans, et il est dès lors facile de comprendre la raison pour laquelle l’islam crée des monstres, des terroristes, des jihadistes.» (1)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

  1. Dreuz.info
  2. The Danger of the Muslim Brotherhood. Rami Dabbas (Jihad Watch)
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz