FLASH
[22/02/2019] Fusillade mortelle à Colomiers, dans la banlieue ouest de Toulouse : 1 mort  |  [21/02/2019] L’administration dépense trop ? Pas grave, qu’ils payent : Île-de-France, nouvelle taxe sur les parkings  |  Excellente nouvelle : le jihadiste français Fabien Clain a été tué mercredi en Syrie  |  Jussie Smollett, l’acteur de Empire et proche d’Obama qui a fabriqué son attaque raciste par des pro-Trump, dort ce soir au poste  |  [20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 3 février 2019

Le temps de Macron est passé. Il préfère l’image à la télé, la copie de Trump qui signe ses décrets à la télé, la représentation à la réalité, l’apparence à l’existence. Ce qui importe pour lui, ce n’est que l’illusion du faux Grand Débat National pour enfumer les gens et faire diversion à la colère juste des « Gilets Jaunes ».

Laurent Mauduit, sur Mediapart, rétablit la vérité du faux Grand Débat National manipulé par Macron.

Quand Chantal Jouanno annonce qu’elle reste présidente de la CNDP, mais qu’elle n’assumera pas le pilotage du Grand Débat National. C’est l’aboutissement de très vives tensions entre la CNDP d’un côté, et l’Élysée et Matignon de l’autre, sur la manière de conduire ce Grand Débat National manipulé par Macron.

« Le débat ne sert pas à faire accepter les projets, mais à faire émerger leur condition de faisabilité. »

Au chapitre « Neutralité et écoute pendant le Grand Débat National » figure cette recommandation : « Pendant le Grand Débat National, les membres du gouvernement et les parlementaires doivent s’engager à adopter une posture d’écoute active. La posture d’écoute active implique de ne jamais prononcer de discours en ouverture, en clôture ou depuis une estrade, mais de répondre éventuellement aux questions posées. »

En clair, dès le 21 décembre, Chantal Jouanno refuse la mission telle que le gouvernement la conçoit.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La lettre confidentielle de Chantal Jouanno à Édouard Philippe : « Le cabinet du président de la République a confirmé que la CNDP n’assurera pas le pilotage opérationnel du Grand Débat National, ni sa restitution. Le gouvernement a affiché sa volonté d’être le réceptacle de ce débat, sans instance tierce. Le gouvernement est libre de ce choix. Le cabinet du président de la République m’a demandé de poursuivre à titre personnel le pilotage de l’organisation du Grand Débat National et qu’un comité soit nommé à mes côtés pour garantir que ce débat soit neutre et que sa restitution soit sincère. Après réflexion et compte tenu des échanges avec les membres de la commission, je ne peux accepter cette mission, même à titre personnel.

« Ce n’est pas ça un Grand Débat… On n’avait pas prévu de faire une opération de communication… Le Grand Débat est faussé… Nous n’avions pas voulu que le Grand Débat se résume à un questionnaire sur quatre thèmes. Aujourd’hui le Grand Débat se limite à la possibilité de ne débattre que des quatre thèmes et de ne répondre qu’aux questions qui sont posées par le gouvernement. Ce n’est pas ça un Grand Débat. »

La CNDF fait les constats suivants : « Considérant que tout débat public doit respecter les principes fondamentaux tels que, neutralité et indépendance des organisateurs, égalité de traitement des participants, transparence dans le traitement des résultats », la CNDP décide (de ne pas participer à la mystification de ce Grand Débat National manipulé par Macron). Le coup de pied de l’âne : « Le 7 janvier La Lettre A sort son « indiscret » sur la rémunération de Chantal Jouanno et des sources gouvernementales multiplient les attaques contre la présidente de la CNDP. (adapté de Laurent Mauduit : « Grand débat : les secrets d’un hold-up »).

Plus le mensonge du faux Grand Débat National de Macron grandit aux yeux de tous, plus apparaît la vérité remplacée par l’illusion de la fausse démocratie manipulée et dirigée par Macron, l’arrogant juvénile, si bien que le comble de l’illusion est aussi pour les gens le comble de la bêtise de Macron LREM au pouvoir. »

La propagande des politiciens corrompus, où règnent les conditions des mensonges en continu de la publicité sur toutes les télés vulgaires, se signale comme une immense accumulation de mensonges. Tout ce qui est réellement vécu par les gens est confisqué et remplacé par les mensonges en continu sur toutes les télés vulgaires. Les images de la colère juste des « Gilets Jaunes » sont détachées de chaque aspect de la vie des gens. Elle sont remplacées par la théorie du cahos social et de la catastrophe économique à venir.

La mise en scène achevée du faux Grand Débat National par Macron est réalisée sur le principe selon lequel « l’habit fait le moine » quand on passe à la télé. Les gens ont soudain pris conscience du décalage immense entre le monde de Macron à la télé qui est donné à voir sur toutes les télés collabos vulgaires en continu et une vérité de bon sens selon laquelle les apparences du monde de Macron sont trompeuses et où, derrière la répétition des images et des monologues du candidat Macron en campagne, se dissimulent les lois immuables, simples, brutales et sans fioritures, des mensonges légitimes en politique politicienne.

La fracture est immense entre le monde de Macron et des LREM et la vie des « Gilets Jaunes ». Toutes les télés vulgaires en continu, avides des rentes de la publicité, ignorent ce mode de connaissance des « Gilets Jaunes » où la primauté est donnée à l’expérience, au fond sur la forme et à ce monde social où, de toute évidence, Macron et les LREM n’ont jamais mis les pieds. Dans le cas concret de la vie des « Gilets Jaunes », la transparence est postulée. Dans le cas de Macron et des LREM, le maquillage de la vérité est la règle.

On connait le rôle des images et de l’ignorance sur toutes les télés vulgaires en continu pour la mise en scène achevée du faux Grand Débat National par Macron. C’est pourquoi les informations politiques et les informations scientifiques sont soumises au traitement des codes utilisés dans les publicités et le marketing !

Nous savons que, pour Macron et les LREM pour qui l’habit fait le moine, les apparences ont leur part de vérité et les apparences ont une efficacité politique pour manipuler l’opinion des citoyens. Le travail de mise en scène du faux Grand Débat National par Macron doit permettre de rattacher les formes du mensonge politique LREM aux lois de fond et de base de la communication politique mensongère habituelle.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les mensonges du faux Grand Débat National par Macron, on doit les rattacher aux mythes LREM et aux stratégies politiques nécessaires pour la campagne électorale de Macron pour les européennes. Mais ça ne suffit pas pour prendre la mesure de ce qui se trame avec Macron derrière les apparences du faux Grand Débat National. En sciences dures, les théories descriptives (les théories du chaos et des catastrophes) ne proposent pas de modèles explicatifs aux stratégies de Macron en forme de mensonges politiques LREM.

Macron est incapable de proposer des modèles démocratiques de concertation politique comme ceux qui se développent dans les autres pays européens. En médecine, c’est aujourd’hui de plus en plus l’efficacité du traitement des vrais problèmes concrets du malade qui prime et non leur théorie abstraite et intelligente.

On connaît des méthodes thérapeutiques aux théories fonctionnelles actuellement improbables, mais aux effets thérapeutiques bénéfiques socialement acceptés, même s’ils ne sont pas reconnus par les dogmes scientifiques qui dominent provisoirement la pensée médicale, comme l’homéopathie et les effets placebos.

Là aussi, il semble bien que ce soit la forme des dogmes scientifiques provisoires qui dominent et qui priment, et non le fond : ce que contient réellement scientifiquement le dogme soi-disant thérapeutique.

La vérité sur la mise en scène du faux Grand Débat National est conforme à la critique des dogmes en médecine et de la soi-disant communication politique nécessaire pour la campagne électorale de Macron pour les européennes. La vérité sur la mise en scène du faux Grand Débat National dénonce le risque d’une démarche mensongère conforme aux stratégies politiques qui pourraient être qualifiée de perfides.

Car enfin, la majeure partie du temps du faux Grand Débat National de Macron est la seule chose qui compte pour lui, pour pouvoir soliloquer et se mettre en scène à la télé pour les élections européennes.

À la fin, tous les mensonges fusionnent dans un cours scolaires où les élèves dociles écoutent le petit instituteur Macron. Malgré cela, la vérité des monologues de Macron en campagne pour les européennes ne peut pas être rétablie. La réalité du discours de Macron en campagne se déploie dans son pseudo-monde à part, comme objet proposé à la contemplation des médias pour mystifier ceux qui ne sont rien. Les images du monde de Macron en campagne pour les élections européennes sont diffusées à la télé pour faire croire dans le cathéchisme LREM des commentateurs petits boutgeois sur toutes les télés collabos vulgaires en continu.

Le monde de Macron en campagne pour les européennes se limite à l’image répétée en boucle à la télé du faux Grand Débat National où le mensonge de Macron politicien se ment à lui-même.

 Le monde de Macron en campagne est contraire à la vraie vie concrète des « Gilets Jaunes ». La mise en scène du faux Grand Débat National par Macron est le type même du Grand Débat National non-vivant.

Le spectacle de Macron en campagne pour les européennes se présente comme la négation absolue du vrai Grand Débat contre cette partie de la société représentée par le mouvement des « Gilets Jaunes ».

En tant que manifestation éclatante de la société en révolte, le mouvement des « Gilets Jaunes » est le secteur qui concentre expressément tous les regards et toute la conscience d’une majorité de la poulation soumise au racket fiscal totalement arbitraire et abusif de Macron contre les retraités et les Français pauvres.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le mouvement des « Gilets Jaunes » porte un regard profondément désabusé sur le langage officiel de la fausse conscience hypocrite des LREM, ces petits-bourgeois arrogants, médiocres et incompétents, et leur déni affiché de la misère sociale des petits retraités et des Français pauvres sur toutes les télés en continu.

Le spectacle honteux et même scandaleux de Macron en campagne pour les européennes en dehors des quotas du CSA, n’est rien d’autre qu’une méthode d’enfumage. Aucun rapport social, lors du Grand Débat de Macron avec les personnes invitées qui assistent en spectateurs au spectacle médiatisé, avec des images diffusées sur toutes les télés, c’est la vérité de la mise en scène du faux Grand Débat National par Macron. 

Le spectacle du faux Grand Débat National ne peut être compris que comme l’abus de l’usage des médias pour une diffusion massive des images du candidat Macron en campagne pour les européennes !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :