FLASH
[22/02/2019] Fusillade mortelle à Colomiers, dans la banlieue ouest de Toulouse : 1 mort  |  [21/02/2019] L’administration dépense trop ? Pas grave, qu’ils payent : Île-de-France, nouvelle taxe sur les parkings  |  Excellente nouvelle : le jihadiste français Fabien Clain a été tué mercredi en Syrie  |  Jussie Smollett, l’acteur de Empire et proche d’Obama qui a fabriqué son attaque raciste par des pro-Trump, dort ce soir au poste  |  [20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 février 2019

Source : Europe1

Selon le « Journal du dimanche », l’exécutif serait prêt à organiser un référendum pour sortir de la crise des « gilets jaunes ». Le date du 26 mai, jour des élections européennes, est même avancée par des proches du président.

Face aux « gilets jaunes » qui réclament plus de démocratie, Emmanuel Macron serait bel et bien tenté de lancer un référendum. Dimanche, le JDD rapporte des confidences de proches du président qui affirment que cette piste est sérieusement étudiée et pourrait conclure le « grand débat national ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les enveloppes déjà commandées. Le chef de l’Etat serait même sur le point de l’organiser en même temps que les élections européennes, le 26 mai prochain. « Selon nos informations, le ministère de l’Intérieur a commandé auprès de plusieurs imprimeurs et papetiers les enveloppes et les papiers qui serviront à être utilisés le jour du vote », indique sur Europe 1 l’éditorialiste du Journal du Dimanche David Revault d’Allonnes. Selon des proches du président, cités par le JDD, Emmanuel Macron n’aurait plus que quelques jours pour se décider. « Il va falloir décider très vite, sous une semaine », précise l’un d’eux.

Une réponse politique au « grand débat ». Pour le chef de l’Etat et son entourage, les autres options qui se présentent à lui pour sortir de la crise des « gilets jaunes » – remaniement ministériel, dissolution de l’Assemblée nationale ou organisation d’un « Grenelle » – ne sont pas satisfaisantes, voire dangereuses pour la stabilité de sa majorité. Le référendum apparaît donc comme le meilleur choix, d’autant qu’il permettrait d’apporter une réponse politique au « grand débat national ».

Un « QCM ». « Ce référendum serait le débouché politique de ce débat, avec notamment l’hypothèse envisagée d’un QCM qui permettrait de traiter nombre de questions institutionnelles ou démocratiques, comme par exemple la réduction du nombre de parlementaires, l’introduction d’une dose de proportionnelle aux législatives, mais aussi des sujets économiques, sociaux, fiscaux, voire sociétaux. Tout est ouvert », précise David Renault d’Allonnes sur Europe 1.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Ce que le président Macron et son entourage visent, c’est un vrai rebond politique qui permette à l’exécutif de reprendre la main et de continuer à réformer », commente l’éditorialiste. « Car on s’aperçoit bien qu’aujourd’hui le gouvernement et le président sont complètement à l’arrêt, encalminés par cette crise des ‘gilets jaunes' ».

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :